Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 06:30

 

Département :   66 - PYRENEES ORIENTALES

 

Le bourg : 

   Situation :    (---> le voir sur une carte)

       Le petit bourg de Raziguères se situe à 6km à l'Ouest de Estagel, à 3km à  l'Ouest de Latour de France et à 22km au Nord-Ouest de Perpignan. Le bourg est posé sur un plateau à 420m d'altitude, surplombant l'Agly. 

    Coordonnées du bourg :

42° 45' 58.712" N 2° 36' 29.653" E
 42.762205  2.599581

 

Le château :

    L'extérieur  :

L'arrivée

    Depuis la vallée, aux abords du bourg, il est impossible de ne pas voir cette ruine. Fièrement campée sur sa colline, elle nargue le touriste en disant : "Seras tu capable de me rejoindre ?".

     Le temps est orageux, la pluie menace, j'avoue que relever le défi serait stupide. Pourtant je me dirige au Nord du bourg pour découvrir le château fort de Trémoine

 

La découverte

     Posé sur un piton rocheux , et isolé sur 2 cotés par des ravins profonds, le château fort de Trémoine n'est plus qu'une ruine  qui semble peu imposante. Pourtant il mesure 20m x 30m et chaque pierre est riche de détails. La hauteur des murs ne permets plus de voir crénelage, mâchicoulis et échauguettes (voir vocabulaire).

 

La tour

    La tour est le bâtiment le plus visible, c'est une construction parallélépipédique de 4,5m par 5,5m. Elle est construite à l'extérieur du rempart, comme le montre ce plan. Les pierres des cotés sont pauvrement taillées, en opposition aux angles qui sont bien appareillés.Ce ne devait pas être un donjon habitable mais plutôt une tour de défense et de repli.

 

Oups... un problème

    Est ce à cause de l'électricité statique de l'orage menaçant ou suis je distrait  au point d'appuyer sur le bouton "effacement" de mon apn, mais toutes les images des courtines et de l'intérieur de la ruine ont disparu.

    Je ne pourrais donc pas vous montrer ce chef d'oeuvre.

 

    L'intérieur :

        La forme asymétrique et presque chaotique du château surprend, et il est évident qu'il comporte 2 zones distinctes :

  * La 1ère est l'entrée, avec des communs, défendue par de longs remparts non linéaires. Certains archéologues emettent l'hyppothèse d'un enclos pastoral.

 * La 2ème ( en haut sur le plan) est la zone de repli et de sécurité avec une courtine et un mur intérieur comportant de nombreuses archères.

   Croyez moi, la vue est magnifique depuis le château !

 

 

Histoire du château

* Au 10ème siècle, une fortification est citée dans un texte. Il appartiendrait au Vicomté (voir titres de noblesse) de Fonollède.
* Au 12ème siècle, un château en pierres existe.
* En 1430, Jean Abant vend château et terres à Guillaume de Vivier.
* Au 16ème siècle, certain archéologues pensent que les remparts sont  construits ou réaménagés.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

  Vers Menu châteaux des Pyrénées Orientales

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Roussillon : 66
commenter cet article

commentaires

Esclarmonde 06/09/2012 08:43

J'ai subi un sort un peu semblable lors de ma première visite de Montségur : une seule photo du château vu de loin ! Certains endroits ne se laissent pas découvrir facilement ! D'autant plus j'ai
du passer à côté de Raziguères au printemps dernier mais un brouillard épais m'a empêché de le voir (tout comme Quéribus par ailleurs). Passe une bonne journée

Le Chevalier Dauphinois 06/09/2012 22:04



Certains sites géographiques sont ils envoûtés ?..... Diantre, voila une question qu'un Chevalier se doit de résoudre !
    Parfois, je visite trop de ruines dans une journée ou durant une semaine. Cet excès diminue ma concentration et crée des petits problèmes techniques.... Mais peut être qu'un
esprit farceur me titille pour voir trop de ruines par jour.... peut être.



Anne la Dauphinoise 05/09/2012 14:14

... Alors, je les attends... Car je tiens votre promesse pour argent comptant ! Je l'ai rangée dans un tiroir de ma mémoire avec petite annotation: ciel bleu obligatoire !

Le Chevalier Dauphinois 05/09/2012 21:39



Diantre... J'ai la pression... Mais un chevalier se doit de relever tous les défis. Il est possible que l'année prochaine à la fin du printemps, je passe proche de ce département. Cela
facilitera  mon défi.



Anne la Dauphinoise 04/09/2012 21:37

T enons-nous en aux seules images
R escapées de votre "carnage"...
E n ai-je, pensez-vous, mots tant durs...
M ais il eut été bien plus sûr
O pter pour l'appareil Daguerre !...
I ci, savez qu'en toutes manières
N 'aurait su le sujet bouger,
E t "la technique" se détraquer !...

R este le plan qui aide mieux
A pouvoir deviner les deux
Z ones de ce site bien décalqué,
I l faut le dire, sur le rocher :
G rand espace remparé d'abord;
U une tour ensuite qui était lors
E xtrême refuge, mais guet aussi,
R enforcée d'archères, il est dit.
E rigée hors l'enceinte première
S uperbe est restée, et tant fière !

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2012 22:08



Un jour, je vous le promets, je reviendrai en ce lieu. Et admirables images en couleurs sous un ciel bleu vous verrez.



bernard othon de niort 04/09/2012 13:10

quand j'irais , je chercherais par terre les photos que tu as perdu .

Le Chevalier Dauphinois 04/09/2012 21:58



  Attention !.... Les photos sont peut petre envoûtées ou pire encore !