Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 07:30
    Parfois, le château a disparu dans les hautes herbes (comme à Unterbäch) ou a été transformé en bâtiment habitable (comme à Fan) ou en mairie (comme à Beaufort). Il n'est donc pas facile de le visiter.
   Mais dans certain cas, le château a décidé de ne plus être visitable. Il a laissé les épineux défendre sa retraite.
                 Voici un bel exemple.
 
 

Département :   66 - PYRENEES ORIENTALES

 

Le château :

  Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit bourg de Caudiès de Fenouillèdes se situe à 55km au Nord-Ouest de Perpignan et à 12km au Sud-Est de Quillan (comportant un château parallélépipédique).

    Coordonnées du château :

42° 47' 51.371" N 2° 23' 27.287" E
 42.797603  2.390913

 

Le château :

    L'extérieur :

L'arrivée

      Depuis Caudiès, je prend la petite route en direction du Sud vers Fenouillet. Dans un virage serré à droite, un magnifique panneau fait stopper mon destrier. Le château des Comtes de Fenouillet est proche.

 

Je me prépare

   Avant de visiter un château, je tente souvent de me renseigner sur son accessibilité "à cheval" bien sur  , mais surtout par les sentiers. Ce lieu est pratiquement dépourvu de littérature ou de descriptif dans les guides touristiques, j'ai donc eu recours à la photo satellite fournie par le magnifique site Géoportail ou par Googlemap.

  J'ai pressenti que point de sentes il y aurait et que épineux il attaquerait mes jolis mollets . Je chausse donc de haute botte et  remplace mon short par un pantalon en toile.

 

Il est là bas

    Évidemment, ce château est en ruine (ma spécialité  ) et il trône fièrement sur son rocher à 500m d'altitude. Son rôle était la surveillance de la combe servant de passage entre Caudiès vers le plateau de Fosse.


La marche d'approche

  Je commence la découverte par une approche facile sur un sentier, mais hélas il disparaît dans les hautes herbes et les épineux deviennent très envahissants. Il ne me reste qu'une solution, l'espionner de loin.

 

    L'intérieur :

Je vole ses secrets

     Ne pouvant le visiter, j'observe cette beauté avec des jumelles de castellologue.
   Tel "Terminator", je change les réglages pour voler les secrets de sa construction. Mais même avec des infrarouges et des ultraviolets, je ne distingue ni archère, ni bretèche, ni mâchicoulis (voir vocabulaire).
  La pauvreté des parements est la seule information que je peux affirmer.

Le plan
  Mon arme secrète pour comprendre la ruine est un plan réalisé d'après les archives du S.D.A.P. 66 :

1 - Rampe et entrée principale.

2 - Entrée de la 2ème enceinte.
3 - Grosse tour - Donjon ?
4 - Citerne.

Je ne peux hélas pas vous en décrire plus .

 

 
Histoire du château :

* Au 12ème siècle (?), il semble qu'un château soit construit.
* En 1258, à la signature du traité de Corbeil entre la France et l'Aragon, la fortification de Castel Fizel est listée.
* Au 15ème siècle, les défenses sont modernisées.
* En 1496, le château est saccagé par les Espagnols.
* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe. Attention aux enfants avec les salles "enterrées", mais parfois ouvertes.

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 66 Vers Menu châteaux des Pyrénées Orientales

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Roussillon : 66
commenter cet article

commentaires

laurent jambu 26/12/2012 14:20

Bonjour,

en fait la ruine de ce château est accessible. Du panneau en question, continuer la route vers Fenouillet et Fosse jusqu'au col Del Mas. A pied, partir sur le chemin à gauche qui monte. Arrivé
jusque une sorte de cul de sac, prendre le chemin de randonnée balisé à gauche. Après une bonne marche de 20mn, bifurcation à droite dans la forêt. Descente soutenue pendant 20 mn sur un chemin
relativement accidenté (bonjour la remontée !) et de nouveau bifurcation à droite (sur le chemin, on voit la ruine, mais on rentre de nouveau dans la forêt, il y a quelques balises de chasseurs,
mais penser accessoirement à poser un cairn de temps en temps!). Avec un bon sens de l'orientation, on trouve assez rapidement le premier mur d'enceinte (pente raide, il faut parfois se tenir aux
arbres pour monter, et nombreux blocs de pierre issus de la ruine). Une fois la poterne passée, vue magnifique garantie sur la vallée !!

Le Chevalier Dauphinois 27/12/2012 12:22



* Merci pour votre passage sur mon modest blog et pour ces informations sur le "sentier" vers cette ruine solitaire.


* Ayant visité 2 autres châteaux dans la même journée, j'avoue ne pas avoir pris le temps pour m'approcher de ce vieux site. Un jour, je passerai à nouveau dans ce département, et je m'accorderai
la journée pour dévorer ce château et mieux le faire connaître par de vraies photos détailées.



la cotentine 14/03/2010 18:17


ouille ! moi qui suis en plein débroussaillage, je comprends que tu aies renoncé ! dommage !


Le Chevalier Dauphinois 15/03/2010 06:55


J'y retournerais un jour avec "tronconneuse" et surtout vêtements adaptés (armures ?)


Blanché jérémy 04/03/2010 10:15


Bonjour, votre site est très bien réalisé, très intéressant. Moi même passioné par les ruines médiévales, j'ai l'occasion de faire de nombreuses randos et découvertes (aude, Pyr or, ariège, seine
et marne ...). Concernant Castel Fizel, on y accède certes didficilement, mais il fallait poursuivre le long d'un petit ruisseau (souvent à sec) puis grimper et grimper entre les arbres. Ensuite
c'est quasiment de l'escalade sur les éboulis et les restes de plusieurs murs d'enceinte. D'en haut, la vue est superbe, mais seule une tour et un pan de mur restent assez bien conservés, avec une
fenêtre. Il y a ensuite les 2 ruines de Fenouillet qui sont intéressantes à faire, juste à coté.


Le Chevalier Dauphinois 05/03/2010 07:34


Je vous remercie pour le renseignement sur l'itinéraire. Si un jour je retourne en ce lieu, je retenterais l'escalade.
Pour les autres châteaux , je les ai décrits ici : http://chateau.over-blog.net/article-3305420.html


Anne la Dauphinoise 28/02/2010 10:05


Je reconnais là une de vos "ruines perdues dans les errances du temps". Elle y a même sombré, dirait-on: quand on ne peut y rattacher aucun nom de personne, cela signifie que point d 'Histoire
passée ou présente il n' y a, et cela ressemble fort au néant..Pourtant elle fut bien construite et habitée par quelqu'un, et aucune mémoire ?
Si accessible elle était de nos jours, vu son emplacement, un bel observatoire du ciel elle ferait, tout du moins...


Le Chevalier Dauphinois 01/03/2010 07:08


  Cette région n'était point Française au Moyen Age. De plus, avec les nombreuses vallée, beaucoup de château de surveillance ont été construit. Il n'étaiy habités que par 1 à 2 soldats.
  Castel Fizel est à un jet de flèche de l'imposant château de fenouillet.
 La région est si riche en ruine que celui-ci pas fait lobjet de recherches importantes.


Tata Tounette62 25/02/2010 17:05


Holà Chevalier,
Un château où mère Nature a repris ses droits !
Bonne soirée, à +++


Le Chevalier Dauphinois 25/02/2010 21:48


Absolument, Dame Nature montre sa puissance.
   J'ai photographié ce château il y a bien longtemps (d'ailleurs la qualité des photos scannées à partir de diapos est médiocre). Peut être que les hommes du 21ème siècle ont
refait le chemin ?