Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 07:00

 

   La découverte de l'extérieur de ce château fort est décrite ici.


L'intérieur du château :Plan du château fort des Essarts - Vendée

   Préambule

      La découverte de ce magnifique château fort étant payante, je ne vous montrerai pas tout comme la porte Romane, les tours d'angle, la poterne, les communs, etc...

  Il faut que vous ayez quelques surprises lors de votre visite prochaine.


   Le plan
      Avant de visiter les merveilles de cette ruine, il est important d'en comprendre l'architecture grâce à ce plan :

B - Boulangerie,

C - Corps de bâtiments, Communs,

E - châtelet d'Entrée,

L - Logis seigneurial et châtelet Est,

P - Poterne,

R - Remparts, courtines

S - tour Sarrasine,

T - Tour d'angle carrée,

V - Vestige d'une tour carrée d'angle.

Un châtelet fortifié ne laissant que peu de chance aux attaquants
   Le châtelet d'entrée
      Après avoir donné quelques piastres au guichet, je découvre l'intérieur du châtelet d'entrée. Comme je le pressentais, ce château possédait une herse dont le rainurage est encore visible.

   En partie supérieure, des pierres décalées de l'axe m'interpellent.

Qu'est ce donc cette curiosité architecturale ?

   L'un des spécialistes de l'association des "Amis du Vieux Château des Essarts" affirme que ces pierres supportaient des poutres en bois d'une salle supérieure. Cette salle comportait le mécanisme de manoeuvre de la herse ainsi que la herse lorsqu'elle était relevée.

 

   Une des tours du châtelet d'entrée

      J'entre dans la tour gauche du châtelet. Cette salle servaient à la défense du château et surtout de sa porte. L'ambiance n'est donc pas "festive" avec ses mur épais dénués de décoration et la faible lumière dûe aux 3 ouvertures de tir.

  L'une de ces ouvertures vous est connue car nous l'avons observée à l'extérieur : C'est l'arbalétrière.

Avez vous remarqué ce curieux morceau de fer ?

     D'après le spécialiste de ce château, ce morceau de fer est le vestige d'une butée/support bloquant l'arbalète pour que le soldat puisse tendre la corde sans devoir supporter la lourde arme et être plus rapide à tirer puisque l'arme est déjà positionnée devant la fente et non pas posée au sol.

  Remarque :  En partie basse, la salle possède un ratier (voir vocabulaire) qui aurait servi de prison. Cette pièce basse (non visitable en ce début du 21ème siècle) aurait enfermé en 1420, Jean V Duc de Bretagne.

La tour Sarrasine est majestueuse 

   La Tour Sarrasine - Découverte

     Cette tour carrée est incontestablement le symbole du système défensif médiéval : Solide, haute, puissante.

  Sur une face à l'extérieur, avec un peu d'attention, il est possible :

* De distinguer 2 traces de portes superposées accédant certainement au couloir du rempart.

* De voir les petites ouvertures de lumière de l'escalier intérieur.

 

   La Tour Sarrasine - salle basse

      En entrant par la porte basse, je suis transporté 800 ans en arrière.

   La salle du rez de chaussée est austère. Sa fonction défensive est marquée par les archères dont certaines ont été agrandies. Pour éviter que les soldats prennent froid, une cheminée sans décoration (ceci n'est pas un logis seigneurial) réchauffaient la pièce basse.

 

   La Tour Sarrasine - les étages

     Pour atteindre les étages d'une tour médiévale, il faut emprunter un étroit escalier en colimaçon. Au 1er étage, la couleur rouge de la salle me surprend. Ceci est causé par l'oxyde de fer dans le calcaire.

Avez vous remarqué la voûte en ogive dite "Plantagenet ou "Angevine" ?

   Je m'extasie, j'absorbe le travail millénaire, j'admire les noms gravés qui font le plaisir de mon ami le Chercheur d'Empreintes. Après de longues minutes, je ressors pour découvrir.... 


   La boulangerie
      La construction identifiée comme boulangerie n'est pas médiévale puisqu'elle a été aménagée au 17ème siècle. Ce bâtiment, appuyé sur le rempart, comporte encore une archère primitive (aujourd'hui obstruée).

  Évidemment, la construction la plus importante de la pièce est : le four.

 

   Le logis seigneurial

      Pour découvrir ce magnifique bâtiment, je vous invite à cliquer sur ce lien.

 

Cette arbalétrière a été utilisé très souvent pour la défense du château fort

  Vers Menu châteaux de Vendée

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Poitou : 79 85 86
commenter cet article

commentaires

nath 30/06/2011 00:13


On a hâte de découvrir le logis du seigneur des lieux!


Le Chevalier Dauphinois 30/06/2011 20:30



Et voila.... L'article est enfin visible ! ;)



Anne la Dauphinoise 25/06/2011 13:52


Pris au piège nous sommes, Chevalier... puisque vous refusez de nous dévoiler la poterne...
Alors nous ne pouvons qu'admirer ce que vous nous montrez, et cela est déjà prou: car il est immense, ce château (merci pour le plan, j'avais donc bien "lu" la photo satellite)
Les salles que vous nous faites voir, même austères, fleurent bon ce temps jadis. On s'y sent en sécurité (mais avec des murs tant épais, c'est un peu normal, me direz-vous...)
Et comme tous, j'ai hâte de découvrir le 3e tableau de votre récit-exploration (avec l'historique, je l'espère...)


Le Chevalier Dauphinois 25/06/2011 20:45



  Ce château m'a fasciné, et les explications des bénévoles sont un régal. J'ai tant adoré cette visite que j'ai préféré le montrer en  "triptyque".


  Il y a (car l'article est déjà écrit) une partie historique. Mais je ne me suis pas beaucoup étendu sur les personnages, car la Vendée a été très animée et les luttes de pouvoir
importantes. Trop nombreuses auraient été les lignes sur cet article.



philae 24/06/2011 20:42


superbe escalier en colimaçon
et merci pour la visite dans mon blog


Le Chevalier Dauphinois 25/06/2011 20:48



  Avec mon gros sac à dos (posé sur mon armure évidemment), j'ai failli être coincé  tant il tourne
avec une largeur réduite.



anne laure 24/06/2011 15:04


quelle bien belle visite messire chevalier
j'attends la suite !!
bizzz
anne laure


Le Chevalier Dauphinois 24/06/2011 18:57



La suite est planifiée pour jeudi.... Sauras tu attendre sans te ronger les ongles ?



vikki 24/06/2011 08:24


bonjour cher Chevalier !
merci de nous faire découvrir un peu de
l'intérieur de ce beau Château .
l'entrée donne envie d'en savoir plus .
et le four , alors ca ! ca m'intéresse .
j'attends donc la suite impatiement .
bonne journée a toi cher Chevalier !


Le Chevalier Dauphinois 24/06/2011 19:01



Sachant qu'elle intéresse une belle princesse, la ruine va se dépoussiérer durant 3 jours avant de revenir sur mon blog. :P