Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 06:30

 

   
michel-j-01    Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

 

Département :  27 - EURE

 Façade principale coté Sud-Est

 

Le bourg

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        La commune de Boissey le Châtel est située à45km au Nord-Est de Lisieux, à 28km au Sud-Ouest de Rouen, à 15km à l'Ouest d'Elbeuf et à 10km au Nord-Nord-Est de Brionne (voir son donjon).

 

  Coordonnées du château :

49° 16' 27.03" N0° 47' 12.71" E
 49.274175° 0.786864°

 

 

Description du château 

     L'extérieur :

La découverte

* Construit sur un plan rectangulaire, le corps de logis cantonné de deux tours d'angle constitue l'archétype des constructions de plaisance du 16ème siècle.

 

 

 Porte d'entrée du château

 La façade Sud-Est

* Edifiée sur un robuste soubassement en damier de silex et grès, l'élévation fait un large appel à la brique de pays, notamment pour les deux tours d'angle dont l'aspect est agrémenté d'une décoration, en brique noire surcuite, en losanges au premier étage et en cordons au deuxième, la pierre n'apparaissant qu'aux encadrements de baies et aux bandeaux à chaque niveau.

 * La pierre redevient prédominante pour les façades du corps de logis, la brique n'apparaissant plus que dans la maçonnerie des meneaux entre baies.

* Largement sculptée dans sa travée centrale ornée de minces colonnes latérales, cette pierre est magnifiquement ouvragée sur les grandes lucarnes du comble où l'on retrouve sur leurs frontons le porc-épic de Louis XII et la salamandre de François Ier (voir liste des rois).

* Ces lucarnes étaient au nombre de trois. Celle du centre a été supprimée au 19ème siècle pour lui substituer trois lucarnes de dimensions plus modestes.

 

  Façade arrière coté Nord-Ouest

 

 La façade Nord-Ouest

* La façade arrière est la première que l'on découvre en arrivant à Tilly.

* Tout aussi Renaissance, mais d'une décoration beaucoup moins riche, la brique y prédomine, la pierre n'apparaissant plus qu'au pourtour des baies, dans les meneaux et en alternance avec la brique dans les chaînages d'angles.

* Cette grande tour circulaire est un ajout malencontreux du 19ème siècle.

* La ronde construction se termine par un original belvédère surmonté d'un lanternon.

* L'ensemble est couvert d'un immense comble en ardoise encadré par des souches de cheminées monumentales en brique ouvragée.

 * Par ses proportions parfaites et la richesse de son ornementation, le château de Boissey compte parmi les réalisations de style Renaissance les plus remarquables de Normandie. 

 

 

  Vous êtes en Normandie !

 Le parc et les bâtiments annexes

* La création d'un parc paysager au 19ème siècle a fait disparaître une bonne partie de l'enceinte basse clôturant le domaine, à l'exception de quelques petites tourelles rondes coiffées de poivrières.

* A remarquer dans la ferme voisine du château l'ancien colombier seigneurial bâti sur une base octogonale et réalisé en brique décorée de motifs en chevrons ou croisillons en brique surcuite.

* Des dépendances en colombage que l'on longe en arrivant au château, on retiendra essentiellement le corps central du 16ème siècle avec sa loggia à l'italienne, en cours de restauration, très caractéristique des constructions de cette époque.

 

 

 

Hommage

* Saluons le courage et l'énergie qu'il convient de déployer pour restaurer un ensemble de cette envergure.

 

 

 

     L'intérieur :

* Le château est un domaine Privé pour les mariages, séminaires, réceptions.

* L'intérieur n'est pas visitable mais il est possible de louer une chambre pour un merveilleux week-end de plaisir et sensualité.

 

 

 

Histoire du château :

* Au 11ème siècle, un château fort est construit par le seigneur de Boissey.

* En 1066, le seigneur de Boissey accompagne Guillaume le Conquérant, Comte (voir titre de noblesse) de Normandie (voir liste), dans sa chevauchée victorieuse à Hastings.

* A la fin du 15ème siècle, proche des vestiges du vieux château fort primitif, Guillaume Le Roux, (personnage considérable, voir une de ses réalisations) est possesseur du site.

* En 1528, construction de l'actuel château en plein épanouissement de la Renaissance.

* A la fin du 16ème siècle, Robert Le Roux, second fils et conseiller au Parlement de Normandie comme son père, hérite du château.

* En 1780, le Baron de Blangy, un cousin de la famille Le Roux devient propriétaire par legs. Ce brillant militaire permet peut-être au château d'être épargné par la Révolution.

* Durant le 19ème siècle, cette famille de Blangy effectue quelques aménagements de façades dont certains peu souhaitables comme ce fut souvent le cas en ce siècle où l'on est davantage sensible au confort des lieux qu'à leur harmonie.

* En 1897, le château change de main et devient la propriété d'un industriel Rouennais, M. Lainé-Condé qui entreprend des travaux d'une toute autre ampleur, aménageant en particulier les combles pour y créer des chambres éclairées par une suite de lucarnes ouvragées en zinc.

* En 1932, le château est vendu.

* Entre 1939 et 1945, le château est occupé par les troupes allemandes.

* En 1948, le château est acheté par la commune pour y créer des logements sociaux, puis lui chercher vainement une affectation culturelle.

* Le troisième quart du 20ème siècle est une période d'incertitude, mise à profit par les vandales et les voleurs.

* En 1990 M. Olivier Faivre et Mme Mathilde Josso achète le château et assurent une courageuse restauration.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est difficilement possible à cause des grands arbres. La visite du parc et de l'extérieur du château est possible moyennant quelques piastres. Veuillez vous renseigner sur les horaires d'ouverture et les possibilités de réservation des chambres. 

 

Façade arrière Nord-Ouest - Sobre et pourtant si Renaissance

 

 Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 27Vers Menu châteaux de l'Eure

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 31/05/2017 18:26

T ellement je vous en veux, Chevalier !
I mpossible, ici, pour moi d’énoncer
L es sentiments que bien vous connaissez.
L e savoir-vivre l’exige… D’ire me privez…
Y vois-je tourment… n’est-ce pas ? Etes sans pitié !

Le Chevalier Dauphinois 03/06/2017 08:12

* En lisant l'article de messire MJ, en le mettant en forme, en collant les images, je sentais dans mon cou le souffle de votre mécontentement.
* Ce château très modernisé a sa place dans mon blog car il respecte au moins un des critères.
* Et puis, l'Eure est un département que j'ai peu visité, donc cette prose est unique pour moi.
* Et enfin, le mois de juin 2017 sera si merveilleux, si unique en sites médiévaux que je me devais de finir mai 2017 avec un "petit" différent..... C'est cela la vie des "vieux" couples .... hihihihi.

Pascal Royer 29/12/2014 14:21

Bonjour, mon épouse et moi-même sommes les propriétaires du château de Tilly depuis 2007. Je pense qu'une mise à jour de votre site nous parait nécessaire concernant notre château (voir notre site)
de plus, l'auteur commet quelques inexactitudes historiques et architecturales et nous aimerions bien qu'elles soient corrigées. comment pouvons nous faire?
Merci de votre réponse, bien sincèrement

Le Chevalier Dauphinois 29/12/2014 18:30



Bien le bonjour


* Je vous remercie pour votre passage sur mon modeste blog et pour votre intervention.


* Sur le web, je me pseudo-nomme : Le Chevalier Dauphinois.


* Comme vous le constatez sur cet article, j'ouvre parfois mon blog à un autre passionné (nommé M.J.) qui ne souhaite pas ouvrir un blog ou un site web mais qui adore proser sur les châteaux.


* S'il y a quelques erreurs et omissions dans cet article, je serais heureux de les corriger.


* Je vous propose de me contacter par le lien "contact" en bas
de chaque article.


* Ainsi, toutes vos améliorations seront prises en compte dans les 2 semaines.


* Si vous souhaitez ajouter des images pour mettre en valeur ce magnifique château, je me ferai un plaisir de les insérer.


* Au plaisir de vous lire.