Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 07:30

 

Département :   22 - CÔTES d'ARMOR

 

Le bourg : 

Je suis arrivé à Coëtquen proche de Saint Hélen    Situation :   (--> le voir sur une carte)

       Le bourg de Saint Hélen est situé à 8km à l'Est de Dinan. Le hameau de Coëtquen est à 1km à l'est du bourg.

    Coordonnées du bourg :

48° 27' 59.623" N 1° 57' 19.033" O
 48.466562  -1.955287

 

Le château : 

      L'extérieur 

Je le cherche 

    Un château qui a appartenu à l'illustre famille de Coëtquen (conseiller des Ducs de Bretagne puis des Rois de France) doit être entouré de panneaux indicateur nombreux, de fléchages importants et d'une signalétique historiques très riche.

Quelle n'est pas ma surprise de ne rien voir ! 

   Il faut beaucoup d'attention pour découvrir, caché dans la végétation, ce panneau en bois. Avec si peu d'information, reste-t-il des murs de ce château si important à la fin du Moyen Âge ?

 

L'entrée

       L'entrée actuelle du site se fait grâce à cette grille protégée par une modeste tour ronde. Su un coté de la porte, des vestiges d'arc sont visibles, mais je ne distingue pas la présence d'un pont-levis, de rainurage pour herse ou de montant pour vantaux. Aseptisée est cette entrée.

 

Une tour

    La ronde tour, que j'avais délaissée à mon arrivée, est riche d'enseignement. Ses pierres sont pauvrement taillées avec des dimension très disparates. De nombreuses pierres avec un trou rond semblent avoir été ajoutées après la construction.

   En contournant cette tour, je vois toujours ces pierres trouées (pour tir au fusil certainement) entourées par des trous de boulin (voir vocabulaire). Les petites pierres en écailles de poisson semblent être une consolidation rapide (après une attaque ?). 

   Une autre trace de fortification entre le 15ème et 16ème siècle se trouve sous une fenêtre. Cette petite canonnière et l'absence d'archère prouvent que ce château a été construit à la fin du Moyen Âge. 

 

L'enquête continue

Coquette est la ruine entourée de ses fleursNe reste-t-il que cette petite tour ronde ?

    Ne pouvant entrer dans la propriété privée, je poursuis ma découverte depuis la petite route longeant l'ancien rempart.

   Soudain, noyée dans la végétation, une autre tour ronde apparaît. Bien qu'arasée, elle est plus massive et bien appareillée. Je crois voir à travers les feuilles, une large canonnière datant du 16ème (?). 

    A quelques mètres, une autre tour aussi puissante s'appuie contre un haut mur.

Mais que vois je ?

 

    L'intérieur :  

Elle se "déshabille" 

     Ne pouvant entrer dans la ruine, je désespérais de ne pas connaître ses entrailles. Mais grâce à l'usure du temps, je peux observer quelques salles depuis la route.

 

De nombreux  détails

   Ne voulant pas tout montrer pour laisser un peu de mystère et vous titiller le sens aigu de la recherche, je ne vais décrire que 3 caractéristiques architecturales :

1 - D'abord comme à mon habitude, je vous dévoile les latrines  . Elles sont certes un peu ventées, mais cet encorbellement posé sur des consoles est caractéristique.
2 - Puis il y a une large ouverture avec arc plein cintre. J'opte pour l'entrée du donjon, accessible par une plate-forme en bois certainement soutenue par des poutres s'appuyant sur des consoles  (voir en dessous).
3 - Enfin, une cheminée avec un linteau en queue d'aronde et un arc de décharge.

 

 

Histoire du château et de ses propriétaires :

* En 1130, présence d'un personnage nommé : Raoul de Coëtquen.
* En 1203, son petit fils, Olivier de Coëtquen, assiste aux Etats de Vannes.
* En 1231, Clément de Coëtquen est élu Archevêque de Dol.
* En 1350, naissance de Raoul V de Coëtquen.
* En 1386, il est chevalier  banneret. Ce titre signifie que ce chevalier a le droit de porter une bannière. Il peut donc commander d'autres chevaliers.
* En 1405, il est chambellan du Duc (voir titre de noblesse) de Bretagne.
* En 1440, Raoul V de Coëtquen reçoit du Duc de Bretagne Jean V l'autorisation de fortifier sa demeure.
* En 1442, Raoul V de Coëtquen est nommé maréchal de Bretagne.
* Vers 1450 (?), fin de la fortification du château.
* En 1575, château et terres sont érigés en Marquisat par lettres patentes en faveur de Jean III de Coëtquen.
* Au 16ème siècle, le château est en partie détruit par la Ligue et son partisan Saint-Laurent d'Avaugour.
* Vers 1792, le château est démoli par les Révolutionnaires.
* Quelques années après, le château est reconstruit.
* En 1875, le château sert de cadre au roman "Patira"de Raoul de Navery, pseudonyme d'Eugénie Saffray.
* En 1927, les bâtiments sont inscrits aux Monuments Historiques.
* En 1955, il semble que le château soit démonté sur ordre de la Comtesse de Boishue de Palys (à vérifier).
* Au 21ème siècle, le château est dans une propriété privée, il ne peut pas être visité. Mais il est possible de déguster une partie de ses entrailles grâce à une petite route longeant la site.

 

La ruine s'est enveloppée de sa robe verte

 

  Vers menu châteaux forts des Côtes d'Armor Vers Menu châteaux des Côtes d'Armor

Partager cet article

Repost 0

commentaires

guillo 10/09/2014 18:32

souvenir!!!!! du roman Patira de RAOUL DE NAVERY

Le Chevalier Dauphinois 12/09/2014 12:56



  Voila une référence littéraire que je ne connaissais pas. Merci pour cette information, je vais tenter de trouver ce livre. Peut être retrouverai je l'ambiance du site castral.



gene 28/11/2011 22:10

une belle ruine dommage que ce soit privé . la cheminée est très belle . bonne soirée

Le Chevalier Dauphinois 29/11/2011 13:31



Parfois, je quémande l'autorisation d'entrer et le propriétaire est heureux de me montrer sa ruine. Mais, ce jour là point d'âme vivante j'ai vu. Je me suis contenté de l'extérieur depuis la
route.



Jacqueline 27/11/2011 15:00

Le temps a fait son oeuvre...juste un peu de mélancolie dans vos images cher Chevalier. Mais vous nous guidez si bien qu'on entend le bruit des sabots des chevaux sur la route qui poudroie....Chez
Marenostrum un clin d'oeil pour vous...

Le Chevalier Dauphinois 29/11/2011 13:30



 Un clin d'oeil pour moi... hooo, flatté je suis.



Anne la Dauphinoise 27/11/2011 11:12

L'état de conservation d'un château serait-il inversement proportionnel à la renommée de ceux qui l'habitèrent?...
Ne pas tout nous dévoiler: cruel cela est pour qui ne peut se rendre sur les lieux... Restent les rêves avec ce que vous nous en montrez: bien beaux ils sont, déjà.

Le Chevalier Dauphinois 29/11/2011 13:28



  Il est vrai que certains châteaux à l'histoire dense n'ont pas été sauvegardés par les hommes et le temps. Mais l’aspect ruine donne une nostalgie qui attire notre attention.



catcent 25/11/2011 22:02

Magnifique,la photos de la ruine est superbe.
Bye chevalier D. bonne fin de soirée A+

Le Chevalier Dauphinois 26/11/2011 07:31



Ce n'est pas moi qui suis un bon photographe, ce sont les vieilles pierres qui se font belles, se maquillent, se dépoussièrent quand j'arrive près d'elles.