Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 07:30

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Saint Jean d'Angely est situé à 70km au Nord-Ouest d'Angoulême, à 50km au Sud de Niort, à 40km à l'Est de Rochefort et à 20km au Nord-Ouest de Matha. 

     Coordonnées du bourg :

45° 56′ 47.76″ N 0° 31′ 45.84″ W
 45.9466°  -0.5294°

 

La tour: 
      L'extérieur :

 

Est ce une boutique médiévale ?

Je cherche une épicerie et une taverne

    Les vacances d'un chevalier à la recherche de ruines médiévales fortifiées perdues en haut des collines sont épuisantes.

    De plus, il n'est point facile de se sustenter dans les bois. Il y a bien des baies à manger, mais cela ne nourrit pas un castellologue amateur.

   Il me faut donc entrer dans les bourgs pour acheter des victuailles et reposer ma vieille carcasse.

Point de chalant devant cette boutique
Vais je pouvoir entrer dans la cité ?

Je flâne

   Après avoir fait quelques emplettes, je me promène dans les ruelles de cette cité "médiévale" où les maisons à colombage jouent entre ombre et lumière.

  Au loin, je vois une haute tour que je pressens intéressante. Il me faut de suite l'explorer.

  Pour cela, j'ôte mon chapeau de paille de touriste et je remets mon heaume de Chevalier Découvreur de fortifications.

Faudra t il montrer patte blanche ?
Je vais tenter de faire le tour...de la tour

Rapide analyse

  Cette construction nommée "Tour de l'horloge" était une des portes de l'ancien bourg fortifié. Les traces des remparts sont aujourd'hui noyées dans les habitations, la seule partie visible est cette belle tour, de nombreuses fois remaniée.

    Étant à l'intérieur du bourg, je remarque de suite la tour-escalier accolée sur la gauche de la porte.

Dois je tirer la chevillette pour que la bobinette chère ?
Derrière les fenêtres, y-a-t-il une princesse ou un garde ?

Le système défensif

  Il n'y a plus trace du double vantail, ni de la herse, ni de l'assommoir qui sont les classiques systèmes défensifs.

  Seuls apparaissent les magnifiques mâchicoulis. Au sommet, le chemin de ronde et de guet garde toujours sa prestance d'antan.

Va-t-on me lacher de la poisse bouillante à travers les mâchicoulis ?

 

La tour, prends garde, j'arrive ! Puis je entrer dans votre cité ? Je veux monter là haut !

 

        L'intérieur :
   Je toque à la porte de la tour escalier, mais aucun soldat ni belle princesse descend pour me voir. Un ancien du bourg affirme que des visites sont organisées parfois. Avant de quitter cette cité, j'admire au dessus de la porte de la tour-escalier, la pierre sculptée avec 3 blasons hélas effacés.

 

 

Histoire de la tour :

* Au 13ème siècle, une tour de garde est construite pour contrôler le passage.

* Au 14ème siècle, amélioration des fortifications.

* Au 15ème siècle, modification de la tour.

* Au 18ème siècle, installation d'une cloche et aménagement d'une haute toiture.

* En 1892, la tour est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur serait possible certains jours. Renseignez vous.

 

Des mâchicoulis très dissuasifs

   
  Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vikki 03/12/2012 15:52

voila une ville ou j'aimerai bien me balader .
des tours de ce genre , il y en a beaucoup
dans la Drôme que j'ai eu la chance de découvrir .
merci pour cette découverte . bonne journée a vous
cher Chevalier ! a bientôt !

Le Chevalier Dauphinois 05/12/2012 12:20



Le coeur de ville est agréable pour flâner, visiter ou faire du shopping.



Guilmetayer 27/11/2012 09:49

Et il n'y a pas que la tour qui est belle, la ville semble aussi plutôt intéressante !

Le Chevalier Dauphinois 27/11/2012 13:46



 Ce bourg comporte d'autres bâtiments touristiques. Evidemment comme ils ne sont pas d'origine Médiévale ni fortifiés, je ne les présente pas dans ce blog.


   Peut être qu'un jour j'ouvrirai un blog de tourisme ou d'architecture.



Esclarmonde 27/11/2012 09:15

Moi aussi j'aime bien les villes surprises, celle dont on attend rien mais qui ont bien des beautés à nous dévoiler... Et si on se contente de faire ses emplettes dans la zone commerciale à
l'extérieur des villes, on passe à côté de plein de choses... Bonne journée

Le Chevalier Dauphinois 27/11/2012 13:44



   En vacances, je ne vais pas dans les super-marchés à l'extérieur des bourg. J'entre toujours dans les villes et villages car, même s'il n'y a pas un château ou une tour, il y a
souvent une architecture ou une anecdote à photographier pour le fou d'images que je suis.



Anne la Dauphinoise 29/10/2012 22:50

"
D ois-je mon "défi" commencer, Chevalier,
E n vous disant grand merci, car avez
F ait preuve de gentillesse, compréhension;
I celles dernières ne sont point illusion...
"
-------------------

T ôt aperçus ces saintongeais faubourgs,
O ublié le présent, n'a t-il plus cours :
U n simple regard sur la ruelle montrée,
R evenus sommes-nous dans le passé...

D 'emblée, les bâtisses trop modernes s'effacent
E t les façades à colombages retracent,

L ors même que rénovées ont-elles été,
'
H istoire ancienne, qui plait à nous conter
O ù le torchis ou la brique, et le bois
R equis étaient pour bâtir son chez-soi.
L 'emplacement des échoppes est resté;
O nt-elles ici nul couvert possédé...
G age d'aisance, les rues pavées emportent
E ncore de nos jours passants à la porte :

S ouventefois ai-je vu telles constructions.
A insi hautes ? non... suis-je en admiration.
I ncroyable tour-porte avec quatre étages
N antie, comme antan il était d'usage,
T out au sommet d'un beau chemin de ronde :

J e ne l'affirme point, mes dires se fondent
E n particulier sur les ouvertures
A ttestant d'un rôle de guet, pour sûr.
N ulle part ailleurs était-on mieux placé :

D e loin, voyait-on l'ennemi bouger;
'
A u près, l'occire semblait facile besogne :
N ombreux, les mâchicoulis, sans vergogne,
G rand'pluie de pierres savaient bien déverser...
E rigée contre, une tour-escalier
L oisir donnait d'entrer dans cette tour;
Y voit-on là guère défenses mises au jour :

C ertes, une bretèche j'ai reconnue, de loin.
H antée par les lieux d'aisance qui bien
A ttirent notre Chevalier (!) oui, ai-je failli
R aison perdre, et crû voir latrines ici...
E mplacement incompatible pourtant :
N 'auraient-elles su les déjections devant
T elle entrée laisser cheoir !... inadéquat...
E t si, lors comment montrer "blanche patte" ?...!

M on sentiment premier sur cet ensemble,
A insi appréhendé, est qu'il rassemble
R ichesse et raffinement à souhait :
I l n'est qu'à voir les modillons de près
T ant bien sculptés; les fenêtres tout aussi,
I maginées à colonnettes, et puis
M unies d'ornements au-dessous, dessus;
E t blasons, décors trilobés ai-je vus...

S econdement, me suis-je posé question :
A vez-vous perdu fortifications ?
I l m'aurait plu apercevoir archères,
N e serait-ce que bouches à feu de naguère.
T enir le bourg par cette unique tour ?
O n ne le peut croire, mais bien au rebours,
N ul doute que remparts étaient érigés...
G arantissant aussi la nuit l'entrée
E tait herse à la porte, j'ose espérer...

-------------------

"
D ans ce "défi", Chevalier, très honnêtement :
E vités ont été termes inappropriés ?
F ailli n'ai-je point trop ? fait erreurs de jugement ?
I l me sierait beaucoup, dès lors, vous le dédier.
"

Grand merci...

Le Chevalier Dauphinois 10/11/2012 14:57



Heureux je suis de votre acrostiche qui a répondu parfaitement à mon défi.