Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 06:30

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 Voyez vous une église fortifiée ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Vandré est situé à 45km au Sud-Ouest de Niort, à 40km au Nord de Saintes, à 25km au Nord-Est de Rochefort et à  6km au Sud de Surgères.

     Coordonnées du bourg :

46° 3′ 23″ N 0° 45′ 50″ W
 46.056389°  -0.763889°

 

L'église : 
        L'extérieur :
La découverte

    En arrivant dans le petit bourg de Vandré, je ne m'attendais pas à voir une église si haute avec une force tranquille (Curieux, j'ai l'impression que quelqu'un a déjà dit cela avant moi ?). Avant même que je me pose la question de la présence d'un système défensif, l'église se jette sur moi pour me le montrer.

Mes yeux se brouillent devant cette salle fortifiée 

Je reste zen

     Ne voulant pas de suite dévorer cette belle, je prends le recul (psychologique) nécessaire pour observer le clocher carré :

  * Au 1er étage, chaque face comporte trois baies aveugles en arc brisé. Je ne distingue aucun signe de fentes de tir.

  * Au 2ème étage, symétrique du premier étage, les baies sont ouvertes et ne constituent pas un système défensif.

Peut être ont-elles servi d'ouvertures de guet ?

 

L'abside

     L'abside est gracieuse avec ses colonnes circulaires faisant office de contrefort. Je suis surpris du contratse entre la rudesse des étroites baies de lumières de style Roman avec la magnifique fenêtre Gothique avec remplage.

    Ce opposition architecturale montre l'évolution vers la beauté mais aussi la maîtrise technique qu'il a fallu entre ces 2 périodes.

L'église de Vandré est élégante et défensive
Le système défensif

   La surélévation au dessus de l'abside est très intéressante. Elle possède une variété de systèmes d'observation et de défense :

1 - Le premier que l'on remarque est évidemment l'ouverture carrée curieusement non centrée au dessus de la fenêtre Gothique.

2 - Puis une archère droite dans l'angle.

3 - En dessous, une ronde ouverture ressemblant à une arquebusière.

4 - L'autre face montre un système défensif diversifié et surtout non symétrique par rapport à l'autre coté.

5 - Une belle archère cruciforme à croix pattée.

6 - Deux ouvertures rondes pour arme à feu.

Quel magnifique "musée" des systèmes défensifs !

 

La découverte continue
     En contournant l'église coté soleil pour chercher d'autres systèmes défensifs (gourmand je suis en découvertes construites), je vois une chapelle latérale sans intérêt pour un castellologue-amateur.

La porte va s'ouvrir vers un autre monde   Mais plus loin, une haute construction avec des fentes verticales attire mon attention. C'est évidemment la tour-escalier accédant au clocher mais surtout à la salle de repli.

    Je suis surpris de ne pas voir de preuve d'une salle de repli au dessus de la nef. Pourtant son toit est à la même hauteur que celui de l'abside.

 

Le portail

      A l'opposé de l'abside il y a ... le portail bien sur.

  Il ressemble à ceux que je vous ai déjà montrés en Saintonge :

* En partie basse, trois arcatures en arc brisé.

* Celles aux extrémités sont bouchées par des pierres en zig-zag nommé aussi : Opus Spicatum.

* Une corniche avec des modillons  très expressifs.

* La corniche semble porter par des colonnes.

* Ces colonnes supportent (comme si cela était un chapiteau) un lion stylisé.

 

Les modillons

   Je passe de longues minutes à observer et admirer les modillons. Certains sont si amusants que je souris sous mon heaume.

Chapiteau sculpté entouré de fleurs Des têtes très expressives Que vois je ?.. Des barbus

 

        L'intérieur :
   Je tire la bobinette et la chevillette cherre : La porte s'ouvre dans un long crissement et je découvre la longue nef linéaire. Le chœur en style Roman est voûté en cul-de-four.  Au sommet, le plafond voûté est magnifique au point de me donner un torticolis.

  En me dirigeant vers la sortie, je vois la porte "secrète" menant vers la salle haute. Hélas, elle est fermée.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 13ème siècle, construction de l'église.

* Au 14ème siècle, durant la guerre de Cent Ans, l'église semble être le théâtre de quelques escarmouches entre les troupes (parfois illégitimes) Anglaises et Françaises.

* Au 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, l'église subit quelques attaques.

* En 1911, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Vivien) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Je vais entrer dans la lumière !

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 13/05/2014 21:56

V raiment typique moutier de cette partie de France,
A vec ses blanches pierres, ses moyens de défense
N on point toujours énormes, d'après ce que montrez;
D es sculptures très souvent sur le portail d'entrée,
R eligieuses ou païennes, mais pour moi ce n'est pas
E videmment le but de cet article-là !...

C oncourent-elles à faire naître un justifié courroux !
H umeur est bonne pourtant, et sentiments sont "doux"
A voir salle de repli au-dessus du chevet !
R efuge sécurisé qui, pour sûr, moult me sied.
E st-il tant fortifié, même si ne paraît point;
N ombreuses fentes de tir le prouvant, c'est certain...
T outefois, comme vous, je pensais qu'aurait pu
E tre aussi d'un refuge la haute nef pourvue.

M ais, contrairement à vous, élégance je ne sais
A cette église trouver : bien trop massive elle est.
R eproche ce n'est ici, car doit-on bien l'admettre,
I l faut cette allure-là pour "très méchant" paraître,
T enter d'impressionner ainsi les ennemis...
I l me semble que jamais vous ne nous avez dit
M ot sur possible époque de fortification :
E tait-ce guerre de Cent Ans ou guerres de Religion ?...

N 'est-ce point tant important, du moment qu'a été
O uvrage religieux qui un jour fut modifé -
T rop peu, je le redis - pour qu'en ses murs aient lors
A ssurance, gens du lieu, de protéger leur corps...

B elle architecture est-ce qu'un cul-de-four, vraiment !
E taient doués ancêtres pour construire joliment...
N e regrettez donc point votre torticolis !
E n valut-il le coup ! Du moins, c'est mon avis...

Le Chevalier Dauphinois 15/05/2014 19:50



    Cette église est l'une des plus surprenante que j'ai visité (pour le moment). Une nef ou un chevet fortifiés sont assez classiques dans la région dominé par les
Anglois au Moyen Âge. Mais une salle avec autant de diverté de système défensif avec un archère dans un angle est rare.


  Et puis, je suis aussi intéressé par le portail typique de cette province. Même s'il n'est pas défensif il est fascinant par ses 3 arcatures dont 2 bouchées.



Claudine/canelle 13/05/2014 10:19

Coucou Chevalier ..je prends note Car j'irais peut être voir ça de plus près durant le mois de juin ...
Bises

Le Chevalier Dauphinois 13/05/2014 20:04



   Dans ce département, j'ai noté 118 sites à découvrir, mais je n'ai eu le temps que d'en voir 49, et je n'en ai montré que 41 sur ce blog....