Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 04:30

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 

Le bourg :
       Voyez vous une église fortifiée ?Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Guitinières est situé à 55km au Sud-Ouest d'Angoulème, à 40km au Sud-Sud-Est de Saintes et à 7km à l'Ouest de Jonzac.

     Coordonnées du bourg :

45° 26′ 32″ N 0° 30′ 33″ W
 45.442222°  -0.509167°

 

L'église : 
        L'extérieur :
Est ce le bon endroit ?

   En arrivant dans le bourg, certain de découvrir une église fortifiée, je me plante devant le bâtiment avec les yeux d'un castellologue-amateur. Hélas, je ne vois qu'un chevet Roman et en arrière plan un clocher carrée. L'ensemble est d'une architecture si classique que j'imagine m'être trompé de cité.

Pensez vous que cette église ait pu être fortifiée ?

 

Le chevet

   En le contournant, je constate que le chevet a subi quelques détériorations. Seule une infime partie possède des arcs Romans superposés ainsi que des modillons très expressifs et de beaux chapiteaux sculptés.

  Tout cela est harmonieux, mais ne satisfait pas pleinement un Chevalier-Castellologue-Amateur.

 

Où sont les fortifications ?
    Lorsqu'un bâtiment résiste à ma brillante et lumineuse "intelligence" , je prends un peu de recul pour mieux l'embrasser. Je constate que le clocher est de la même époque que le chevet. et comme je l'avais imaginé, cette église a été modifiée et aménagée durant des siècles. Plusieurs styles d'architecture cohabitent.

    Le haut bâtiment blanc sur la gauche s'appuie sur les bases du clocher et cache quelques arcades.

Avez vous remarqué le détail qui me met en joie  ?

    Cette construction, aux parements d'angle de belle qualité, possède trois ouvertures ressemblant à des systèmes défensifs.

Mes yeux se troublent devant cette beauté 

Le choc

   Je suis si heureux que je retourne vers mon destrier pour lui communiquer ma joie quand soudain, il oscille de la tête pour me montrer....

Wahou, que c'est beau !

    Sous le toit, sur toute la longueur de la nef, un crénelage me prouve l'existence d'une impressionnante salle de repli défensif.

 

Analyse du système défensif

    Même si ce système défensif est loin d'être parfait, il est homogène :

 * De petites fenêtres en hauteur et peu larges ne permettant pas à l'assaillant d'entrer.

 * De puissants contreforts à larmier pour consolider le mur et renforcer les angles.

 * Des ouvertures permettant la défense mais aussi le guet vers l'horizon. Je suppose qu'il y a 5 siècles, des mantelets (voir vocabulaire) protégeaient les défenseurs.

Avez vous remarqué la différence de dimension et qualité des pierres entre mur et merlons ?

  En prenant du recul, je suis étonné par la longueur défensive de la nef. Même si elle est dépourvue de système défensif de près (comme des mâchicoulis ou des gargouilles), je suppose que plus d'un "vil brigand" a du réfléchir avant d'attaquer une église aussi défensive.

 

Le portail

     Avec autant de créneaux sur la longueur, je m'attendais à un portail très défensif avec bretèche (voir vocabulaire) et chemin de ronde.

Que nenni !...   Je suis admiratif devant la beauté Romane et la sobriété.

  Les voussures sont partiellement décorées par des motifs géométriques mettant en valeur l'archivolte. L'ensemble repose de chaque coté sur quatre colonnes aux chapiteaux magnifiquement travaillés.

Un choeur chaud d'époque Romane 

        L'intérieur :

J'entre

Comment imaginez vous l'intérieur de l'église ?

  Je pousse la porte et..... tout est épuré. La couleur blanche augmente cette sensation. Évidemment, je ne suis pas dans une cathédrale Gothique flamboyant mais dans une église Romane avec une luminosité diffuse. Cela est dû aux petites fenêtres haut perché.

 

Le choeur

    Le choeur est d'une grande simplicité tout en étant gracieux. Je suis vraiment amoureux de l'art Roman. La voûte et la coupole sont fascinantes, mais volontairement je ne les montre pas pour vous laisser la surprise.

 

Une dernière surprise

    Pensant avoir tout vu, je me dirige lentement vers la sortie en jetant un regard rapide  mais attentif sur les 2 chapelles latérales. Soudain, je vois une porte basse dans le mur.

Quelle est sa fonction ?

  Je vous donne un indice.

Avez vous trouvé ?

    Évidemment, cette porte donne accès à la tour escalier grimpant vers la salle défensive. Hélas, elle est fermée. Il ne me reste que le rêve pour gravir vers mon Graal.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au 15ème siècle, fortification de l'église. La chapelle Gothique coté Nord daterait de cette époque (à vérifier).

* Au 16ème siècle, modification de l'église ainsi que la salle de repli.

* Au 18ème siècle, la chapelle Romane coté Sud est détruite puis remplacée par une chapelle plus "moderne".

* En 1925, certaines parties de l'église sont classées aux Monuments Historiques.

* En 2000, d'autres parties de l'église sont inscrites aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Romain) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Quelle gigantesque salle de repli !

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 01/01/2013 21:46

G ardienne d'un style, même si détériorée,
U ne telle église ne se laisse qu'admirer...
I l faut dire, qu'à l'instar du Chevalier,
T oujours l'art roman a su m'attirer,
I mposant par sa grande sobriété,
N ullement par ses décors entaché.
I l n'est qu'à voir les voussures travaillées :
E ntrelacs carolingiens j'ai aimé
R etrouver en grand nombre, "énamourée"
E n suis-je depuis longtemps... Sans vanité
S ont leurs motifs, mais savent être compliqués

C réant arabesques tant entremêlées,
H armonieuses à mes yeux... m'ont envoûtée...
A u-delà de ces vestiges raffinés
R endus sommes-nous à la réalité :
E videntes traces d'un église fortifiée
N ous donnez-vous... plutôt votre destrier !
T ant gigantesque est le refuge crée
E n dessus la nef, la coiffant entier;

M uni d'ouvertures, a aussi été
A ntan endroit idéal pour guetter.
R ien aux soldats n'aurait su échapper :
I ncroyable vision leur était donnée,
T oute la plaine pouvaient-ils embrasser...
I l est dommage que votre graal n'ayez
M ie atteint... encore une porte fermée...
E n rêve, du moins, sait-on l'imaginer.

Le Chevalier Dauphinois 02/01/2013 12:36



Par votre belle prose, vous avez compris et magnifiquement vu la beauté de cette église. Forte et grâcieuse, élégante et rustre.... Des compromis que l'on ne trouve que dans l'art Roman fortifié
puis consolidé.



Marie-Elise 01/01/2013 11:31

Merci pour l'histoire de cette belle église. Je te souhaite une bonne Année 2013 faite de joie, santé et bonheur. Bisous cher Chevalier bonne journée

Le Chevalier Dauphinois 02/01/2013 12:35



Une belle église pour commencer l'année me semblait être un bon présage.