Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 06:30

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

  Cette église est elle fortifiée ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   Le petit bourg de Doeuil-sur-le-Mignon est situé à 50km de La Rochelle, à 25km au Nord de Saint Jean d'Angély, à 23km au Sud-Sud-ouest de Niort et à 20km au Nord-Nord-Est de Surgères.

 

     Coordonnées du bourg :

46° 7′ 54.12″ N 0° 32′ 35.88″ W
 46.1317°   -0.5433°

 

 

L'église : 

        L'extérieur :

La découverte

* En arrivant dans le bourg à la recherche de l'église, je remarque de suite la silhouette massive d'une construction médiévale.

* Point de flèche haut perchée, pourtant le clocher survole les maisons et les arbres.

* Lentement, je contourne la massive construction pour découvrir un curieux chevet.

Savez vous pourquoi il est surélevé ?

 

La nef

* Vous êtes si studieux sur mon blog et surtout si perspicaces hooo, mes merveilleux lectrices et lecteurs, vous imaginez déjà une salle de repli au dessus.

* La surélévation ultérieure à la construction de l'église est évidente.

Asymétrique et pourtant élégante    Curieusement je ne vois aucun système de tir comme des archères, mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

Le clocher

* Point d'église sans clocher (bien que je vous ai déjà montré un bâtiment religieux sans cette caractéristique).

* Celui de Doeuil-sur-le-Mignon n'est point élancé comme à l'époque du Gothique Flamboyant, c'est une contruction quadrangulaire avec les classiques abat-sons sur les quatres faces.

* Je ne vois aucun système défensif,mais une question se pose :

Pourquoi les contreforts montent ils si hauts ?

* Pour tenter de comprendre, je prends un peu de recul.

* La réponse ne me saute pas aux yeux.

Pensez vous que l'architecture du clocher a été aménagée

après la construction de la salle de repli ?

  Massive et pourtant légère

La nef

* Je suis surpris que la nef soit plus haute que le chevet.

* Cette église semble avoir été construite (ou réaménagée) par "période".

* Comme pour le clocher, je suis étonné par les hauteurs des contreforts à larmier.

* Sous la toiture, il semble évident qu'il existe une salle de repli.

* Grâce aux ouvertures, je constate que les murs sont très épais.

* L'autre face me surprend par la présence de corbeaux sous les modillons.

Etait ce pour porter une passerelle défensive en bois ?

 

        L'intérieur :

  Hélas, comme pour beaucoup d'églises durant ce 21ème siècle, la porte est fermée. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Histoire de l'église :

* En 990 , Achard Comte (voir titre de noblesse) du Poitou, fonde un prieuré de bénédictins.

* Au 12ème siècle, construction de l'église par les moines du prieuré,.

* Vers le 14ème siècle, l'église est fortifiée.

* En 1935, l’église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame de l’Assomption) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

Des défenses simples mais efficaces

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 27/07/2016 20:32

D irai-je qu’ici sobriété m’a plu.
O de à l’art Roman où le superflu
E st absent, donnant grande austérité.
U ne austérité aussi retrouvée,
I l est vrai, dans le système de défense.
L e seul, ici, est pourtant d’importance :

S urélevés sont la nef, le chevet;
U n repli immense ainsi apparaît,*
R efuge pour nombreux combattants. C’était

L ‘assurance, pour les âmes de la contrée,
E tre, dans entrailles, en pleine sécurité.

M agie, opèrent toujours ces ouvertures
I nsignifiantes presque, en haut des murs.
G râce à elles (et vous, Chevalier, aussi !)
N ‘ai-je plus pour églises absolu déni,
O ù sabre et goupillon savent vivre en paix.
N e m’importe alors que ne soit parfait

P rofil guerrier de ces lieux : a t-il l’heur
S avoir exister. Pour moi est-ce bonheur.

* enfin, ici, sûrement 2, mais qui devaient communiquer (?).

Le Chevalier Dauphinois 27/07/2016 20:44

* C'est grâce à mon dictionnaire que j'ai coché cette église. Sans cela, je serais passé devant sans lui prêter attention.
* Elle ne parait pas défensive, elle n'a point l'aura de ses consœurs et pourtant......
...... Pourtant je suis fier de lui avoir consacré un article tant elle est représentative des moutiers en cette province qui a beaucoup souffert au Moyen Âge.