Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 06:10

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 

Le bourg :
       Voyez vous l'église fortifiée ?Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Courçon est situé à 34km au Sud-Ouest de Niort, à 30km au Nord-Est de La Rochelle et à 15km au Nord de Surgères.

     Coordonnées de l'église :

46° 14′ 37.75″ N 0° 48′ 47.72″ W
 46.243819°   -0.813256°

 

L'église : 
        L'extérieur :
Est ce que je rêve ?

   Il était tard en cette fin mai pour errer à la recherche d'une construction fortifiée dans ce département si loin de mon Dauphiné. Avant de me rendre dans une auberge accueillante, je m'amusais à photographier le vent dans les blés et à tenter des angles de prises de vue peu classiques. Soudain, mon destrier me donne un coup violent sur la nuque :

"Regarde au loin pseudo-Chevalier."

"Toi qui prétends avoir un oeil d'aigle, tu n'as point vu ce qu'admire mon regard d'équidé"

   Il est déjà désagréable d'avoir un cheval qui parle, mais si en plus c'est pour subir des remarques, il serait plus logique la prochaine fois que je parte en vacances à pieds... Même s'il est vrai qu'avec une armure, la marche n'est point facile.

   Mon hongre  avait raison, à une portée de flèche, une construction fortifiée me regarde et surveille les alentours.

 

Elle est là

    Au bout de la Grande rue, je suis en face d'une beauté dans son écrin de verdure. Presque intimidé par cette construction, j'avance lentement pour voir une façade digne d'un donjon médiéval. Au sommet, le crénelage, avec ses archères en bêche intégrées dans les merlons (voir vocabulaire), parait trop neuf.

    Et puis une ouverture trapézoïdale aussi bien en haut qu'en bas de l'archère est une aberration défensive. Je pressens que le 19ème ou 20ème siècle ait créé cette idiotie pour faire croire à une ossature médiévale. Mais :

Pourquoi douterai je de l'existence d'une église fortifiée médiévale en ce lieu ?

Les crénelages sont partout ! 

Rapide analyse
 

   Pour mieux comprendre la construction, je prends un peu de recul.

1 - Pour protéger la porte d'entrée, une puissance bretèche sur consoles a été construite.

2 - Presque qu'au centre de l'église, un haut et imposant clocher me fait penser à une tour défensive de château fort. Comme pour la façade d'entrée, le crénelage me semble trop neuf, presque fictif.

3 - Coté chevet, de chaque coté d'une belle fenêtre Gothique à remplage apparaissent deux tours crénelées.

 

Un système défensif réel

    Doutant un peu de la véracité des crénelages et des pseudo-tours, je reprends ma quête d'indices en approchant de la construction.

4 - Point de fioriture, ni de modillon sculpté, ni de large fenêtre pouvant laisser entrer un ennemi.

5 - Les contreforts à larmier sont puissants et larges. Mais je doute qu'ils aient été construits au Moyen Âge.

6 - Entre les contreforts, il y a des corbeaux encastrés.

Était ce pour soutenir des hourds ?

7 - Puis entre la plupard des contreforts, des fentes sous le toit prouvent l'existence d'une salle de repli défensive.

        Heureux je suis d'être en face d'une vraie église fortifiée ayant sauvé la vie de nombreux habitants il y a plus de 500 ans. 

 

        L'intérieur :
  Hélas, comme beaucoup d'églises, la porte ne s'ouvre pas. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations.

 

 

Histoire de l'église :

* A la fin du 11ème siècle, l'église est reconstruite sur les ruines d'un ancien bâtiment religieux.

* Au 14ème siècle, durant la guerre de Cent Ans, l'église est fortifiée par l'ajout d'une salle au dessus de la nef.

* Au 15ème siècle, des chapelles latérales sont aménagées .

* Au 17ème siècle, des contreforts consolident l'ensemble.

* Au début du 19ème siècle, la toiture est refaite.Les murs s'écartant dangereusement, des contreforts sont aménagés.

* Au début du 20ème siècle, le cimetière qui entourait l'église est déménagé. La toiture ayant souffert, elle est refaite et un crénelage est aménagé pour "faire beau".

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Notre Dame) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

L'église affiche clairement son architecture défensive !

 

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 08/09/2015 21:44

C omme il est agréable de retrouver
O eil avisé de votre destrier !
U n effort a t-il fait, vraiment sensible,
R epérant moutier aux défenses visibles.
C ertes, plus aimablement aurait-il pu
O pinion donner… La langue bien pendue (
N on dénuée de sens ?… !*) a, de surplus !…

C asse-tête un tant est cette église pour moi.
H eur n’ai-je pas tout reconnaître d’autrefois.
A idée me suis-je de l’historique, pourtant :
R eçut ce lieu durant Guerre de Cent Ans,
E ntre nef et toit une salle repli.
N ‘est clocher-tour du même temps que celle-ci ?
T race de datation je n’ai point trouvée,
E t « perdue » m’a son sommet crénelé :

M uni ne fut donc de ces fortes défenses
A ntan ? imaginées pour la prestance ?
R ehaussée de « quelque chose » devait être,
I l me semble, cette tour pour apparaître
T rès puissante et belliqueuse à souhait (?)…
I l est ailleurs petit détail qui est
M irable à mes yeux : ce sont les corbeaux.
E t si hourds supportèrent, me sont plus beaux !

A façade d’entrée fière allure, pour sûr :
U n mur de pierre sans quasi d’ouvertures,
N anti portail d’une bretèche élevée.
I llustration de grande sobriété :
S ut cette dernière sans nul doute m’enchanter.

N on pas que ce genre d’église j’aime trop.
O r, me fait-elle songer à un château.
T out est dans cet art d’avoir transformé
A insi lieu de culte en site fortifié.

* et/ou s’est-il peut être vengé de vos propres réflexions, ayant lu vos écrits (car, s’il parle, je suppose qu’il sait aussi lire !) : hongre… cet état n’a dû trop lui seoir, que vous l’étaliez au grand jour !

Le Chevalier Dauphinois 18/09/2015 23:51

* Cette église m'avait étonné lors de sa découverte.
* Mais curieusement, lorsque j'ai trié mes images (2 ans plus tard) je n'ai pas retrouvé mon étonnement.
* Peut être n'avais je point l’œil du photographe ce jour là.
* J'ai donc décidé de montrer autrement ce bâtiment religieux.
* Dans un premier temps, un peu d’histoire anecdotique avec mon quadrupède.
* Dans le second temps, un descriptif détaillé de chaque "pierre" défensive.
* A la lecture de votre prose, j'ai compris que j'avais réussi à donner un ton à ce moutier Charentais.