Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 07:30

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 

Le bourg :
       Voyez vous les fortifications de l'église ?Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Clion sur Seugne est situé à 60km au Sud-Ouest d'Angoulème, à 50km au Sud-Est de Royans, à 30km au Sud-Sud-Est de Saintes et à 7km au Nord-Ouest de Jonzac.

     Coordonnées de l'église :

45° 28′ 49″ N 0° 30′ 0″ W
 45.480278°  -0.5°

 

L'église : 
        L'extérieur :
La découverte

     C'est un peu le hasard qui me fait découvrir cette église. Étant massive, anguleuse, renforcée par de nombreux contreforts à larmier, il semble évident que cette construction religieuse date du 12ème siècle. Mais rapidement, je doute qu'elle soit fortifiée.

Acceptez vous de me suivre dans une enquête délicate ?

 

Quelle curieuse architecture

     L'enchevêtrement chaotique des bâtiments et renforts me brouille la réflexion. Comme souvent, lorsque j'ai un doute, je prends un peu de recul.

    L'église est composée de 2 bâtiments. Je suis surpris par la différence de positionnement en hauteur et de dimensions des fenêtres. La variétés des tailles et formes des pierres me fait penser à de multiples reconstructions et aménagements.

   Le clocher décalé et les petits bâtiments en verrues renforcent ma confusion.

Voyez vous des systèmes défensifs ?

Voyez vous les fortifications de l'église ? 

La recherche d'indices

   L'analyse de loin ne montrant rien sur la capacité défensive de l'église, j'opte pour un examen minutieux de chaque pierre.

A - Une petite fenêtre Romane tente de survivre à la pression du puissant contrefort. Je ne pense pas que ces pierres soient un réemploi (système classique lors de consolidation rapide). J'opte pour un soutènement construit quelques années plus tard.

B - Ma théorie des contreforts posés bien après la construction de l'église se vérifie sur la photo de gauche.

C - Les petites ouvertures du 12ème siècle ont certainement été bouchées puis remplacées par de grandes baies avec vitraux quelques siècles après.

D - La fente oblique entre les 2 contreforts prouve les multiples aménagements et modifications que cette vieille église a du supporter.

E - Autant les mur de la nef sont anguleux, chaotique, massif, autant le chevet semi-circulaire est élégant, sobre tout en étant esthétique.

Quel contraste !

 

Mais où sont les défense ?
    Soudain, je me braque. Mon analyse rapide est plus digne d'un touriste que d'un Chevalier castellologue-amateur. Il faut que je me ressaisisse.

   Je recule pour contempler la face arrière de l'église et un détail attire mon attention. Sous le toit apparaît une ouverture amenant de la lumière à une salle de refuge (mais ceci n'est qu'une supposition).

Y a-t-il d'autres preuves ?

Une façade montrant 4 siècles de modifications 

Le portail

     Ayant fait le tour de l'église je découvre enfin la façade d'entrée. Elle est à l'image de l'église regroupant plusieurs styles architecturaux :

A - Deux contreforts d'angle à larmier posés à 45° (flèche bleue).

B - Piédroits  ornés de "végétaux" ou d'arabesques (flèche orange).

C - Deux pilastres ornés de sculptures de Saints (flèche jaune).

D - A gauche, l'oculus sous la baie romane est énigmatique.

    Soudain, mon instinct me quémande de regarder à mi-hauteur.

N'est ce point incroyable !

   Des corbeaux alignés sortent du mur.

Était ce pour soutenir un passerelle en bois ?

 

        L'intérieur :
  Hélas, comme beaucoup d'églises en ce 21ème siècle, la porte ne s'ouvre pas. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église avec un clocher carré.

* Au 15ème siècle, restauration de l'église (aménagement des fortifications ?).

* Au 16ème siècle, modification partielle de l'église.

* En 1909, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint André) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur des fortifications est interdite.

 

Solide est cette église romane

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 22/11/2016 21:05

C omment peut-on « enlaidir »* bâtiment (
L es ajouts, rebouchages le prouvent vraiment),
I ntentionnellement ? Réponse, pour moi :
O n eut besoin, pour la guerre autrefois,
N antir moutier de fortifications,

S ymboles, pour âmes du lieu, de protection
U ne fois dans l’édifice regroupées.
R efuge semble avoir été érigé

S ous le toit… Il faut dire qu’architecture
E st tant complexe que comprendre ces murs
U nis les uns aux autres sans « suivi »
G ageure est, quand connaisseur l’on n’est mie.
N e le suis-je !… Mais j’ai aimé la puissance
E t force dégagées par cette place. Alliance

S urprenante du militaire, religieux,
A laquelle habitués sont nos yeux
I nvités à mirer depuis longtemps
N ombreux sites de ce genre… Intéressant
T oujours est-il découvrir ces églises (
O ù… visite de l’intérieur n’est de mise !**)
N ‘ayant jamais mêmes attributs guerriers,
G ages, toutefois, d’abri dans le passé.
E ut, pour moi, ce moutier telle qualité.

* c’est-à-dire changer l’harmonie du bâti, de son style, qu’il soit roman ou gothique, d’ailleurs, et en « réponse » à votre lecteur disant que ce moutier n’est pas fortifié (il me semble que si le besoin ne se faisait mie sentir, les moutiers restaient dans leur état d’origine, ou avec des changements dûs « à la mode » - passant du roman au gothique, par exemple - ou étaient agrandis. Il n’y a bien que l’obligation de se protéger à l’intérieur, donc de fortifier ces lieux, qui a conduit à des changements catégoriques, si peu conventionnels, non ? ou je me fourvoie complètement ?).
** puisque jamais vous ne pouvez accéder aux fortifications !…

Le Chevalier Dauphinois 23/11/2016 18:37

* Cette église est pour moi une énigme.
* A-t-elle été fortifiée ou pas ?
* J'ai cru voir, dans cet entrelacement de modifications, une possibilité de système de repli ou défensif.
* C'est l'église la plus "curieuse dans l'inconnu" de ma photothèque.
* Qu'importe, j'ai eu plaisir à descendre de mon destrier pour la photographier, et il m'a plus de la montrer.
* Si preuve il y a qu'elle ne fut jamais fortifiée, je l'enlèverai d'ici et la mettrai dans mon blog de tourisme (je ne n'ai pas encore créé).

LANOUE Philippe 05/09/2012 15:41

Bravo pour le site,l'église de Clion/Seugne n'est pas une église fortifiée.Lorsqu'on est face à l'entrée,la partie droite est romane,la partie gauche est de style gothique.Une façade renaissance
réunit les deux.D'autre part,ce monument est habituellement ouvert.Je ne comprends pas la note de 0,5

Le Chevalier Dauphinois 05/09/2012 21:36



   Le système de notation est l’intérêt fortifié da la construction ou de la ruine. Cette église ne comporte pas de trace réelle de fortification justifiant cette note très basse.


  En cliquant sur le lien "Note" un article tente d'expliquer le but de cette classification.