Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 07:30

 

Département 17 - CHARENTE MARITIME

 

Le bourg :
       Mon instinct m'informe qu'un incroyable donjon se mire au soleilSituation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Saint Sornin est situé à 30km Est-Nord-Est de Saintes, à 20km au Nord de Royans, à 18km au Sud de Rochefort et à 12km au Sud-Est de Marennes.

     Coordonnées du château :

45° 47′ 14.64″ N 0° 58′ 33.24″ W
 45.7874°  -0.9759°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

     A 2km au Nord de Saint Sornin, une petite route me mène vers le Golf de Saintonge. Cette terre était il y a plusieurs siècles remplie d'eau salée que vous nommez "La Mer", (pour un Chevalier Dauphinois entouré de montagne, ce mot est magique).

    Avec les siècles, le sable et la végétation ont transformé la lagune en d'immenses marécages. Mais au Moyen Âge, quelques rochers formant des îlots surgissaient de l'eau et ont permis l'implantation d'un port.

    Pour surveiller le port, un puissant château a été construit.

Le voyez vous au loin ?

Même en ruine, ce donjon a fière allure 

Qu'il est beau !

    En arrivant sur le parking, mon destrier et moi même sommes en admiration devant le donjon Roman. Je suis si impatient de le voir, de le toucher, de le manger que j'en oublie les règles de base d'un castellologue-amateur.

Je vous ai déjà décrit ma démesure dans cet article.

   Lentement, je respire, je ferme les yeux pour mieux voir cette incroyable construction, je me calme. Il faut que je retrouve la sagesse d'un patient découvreur, même si je suis très excité par cette beauté construite d'un autre temps.

Même le ciel se fait beau pour plaire au donjon ! 

Donjon - Dimensions
    D'après les archéologues, la base du donjon mesure 21m par 15m. Il est difficile d'estimer sa hauteur originelle car les années ont arasé cette beauté, mais actuellement, il arbore une hauteur de 20m.

  Comme tous les donjons Romans, les murs sont très épais. A la base, ils mesurent 2,80m.

 

Donjon - Architecture

    Les murs sont renforcés sur toute la hauteur par des contreforts plats de 60 centimètres de largeur par 30 centimètres de profondeur.

   Excepté à la base, le mur est réalisé avec de petits moellons parfois asymétiques posés en assise régulière, alors que les contreforts sont en belle pierre calcaire correctement taillée avec un joint très fin.

Ce contraste est saisissant !

 

Donjon - Les orifices

  Les hauts murs  ne sont point borgnes, ils possèdent de nombreux trous dont la fonction me semble "facile" à identifier :

Avec ses nombreux contreforts, ce donjon paraît éternel !

A - Les petites ouvertures carrées linéraires sont les trous de boulin (voir vocabulaire).

B - A 16m de hauteur, les jolies baies romane sont des fenêtres. Les autres façades comportent aussi ces baies de lumière au même niveau.

C - Cette grande ouverture est... une blessure du temps, une ride ou plutôt un effondrement.

D - Les 2 ouvertures symétriques me semblent être des évacuations pour les latrines.... Mais je ne suis pas allez vérifier ni sentir.

 

Le rempart

   Dans ma précipitation à découvrir le magnifique donjon, j'ai omis de vous décrire les remparts. Évidemment, ce donjon faisait parti d'un château entouré d'un haut mur de protection.

    Curieusement, je dispose de 2 livrets donnant des informations contradictoires. Le 1er affirme que le mur encerclait le donjon habitable et atteignait une hauteur de 7m, alors que le 2ème me montre un véritable château fort.

   Qu'importe, il est évident que dans les 2 cas, un fossé précédait le rempart. Ce fossé est aujourd'hui comblé.

La ruine m'ouvre les bras ! 

        L'intérieur :
L'approche

    Lentement, je contourne le donjon. L'avantage d'une ruine c'est qu'elle est moins farouche et moins pudique que les prétentions châteaux. C'est ainsi que je peux voir l'épaisseur des murs et la qualité du remblai.

 

Description rapide

    Même s'il ne reste qu'un mur entier et 2 petites portions perpendiculaires, il est révélateur du confort et de la superficie du lieu.

* Le mur intérieur mesure 9,60m. Ce donjon était donc habitable.

* Grâce aux trous de poutres, je compte 3 étages.

* Au centre trône une large cheminée dont je distingue encore les colonnes des pieds-droits.

* Ne voyant qu'un étage avec cheminée, il est fort probable que le moyen de chauffage était sur chacun des autres murs de chaque étage. Ainsi, les conduits ne fragilisaient pas trop chaque paroi.

* Dans l'épaisseur du mur, les fenêtres ne devaient pas amener beaucoup de lumière dans la pièce.

    Je suis si heureux de ma découverte que j'ai envie de prendre un bon bol d'air et un bon bain.

 

 

Histoire du château :

* Au début du 11ème siècle, le Duc (voir titre de noblesse) d'Aquitaine Guillaume le Grand accorde à Foulque Nerra, Comte d’Anjou, la ville de Saintes et quelques châteaux. Certains historiens supposent que le site de Broue est en son pouvoir.

* En 1040, le château est cité en fief de l'abbaye aux Dames de Saintes.

* En 1098, la fortification change de propriétaire.

* En 1337, début de la Guerre de Cent ans. Ce château est possession Anglaise.

* Au milieu du 14ème siècle, Isabelle de Valois est enfermée quelques temps dans ce donjon (à vérifier).

* En 1372, le Connétable Bertrand Du Guesclin attaque le château détenu par les Anglais et s'en empare.

* En 1555, la rustique forteresse est abandonnée au profit de Brouage (à 15km au Nord-Ouest).

* En 1925, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, une association de sauvegarde consolide les mur et met en valeur le site par des panneaux et le désherbage.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible en prenant soin aux chutes possible de pierres. Veuillez aussi faire attention avec les enfants.

 

Au loin, je vois l'Amérique !

Vers Menu
donjons
remarquables
de France
Cliquez pour revenir au menu des donjons remarquables   Vers Menu châteaux Charente Maritime

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ophi 30/05/2014 20:17

Oh que oui qu'elle est belle, la Tour de Broue. Et cette vue sur mon "plat pays" !
Mais... Les nouveaux habitants (à plumes !) du donjon n'étaient donc pas là, le jour de votre visite ?

Le Chevalier Dauphinois 31/05/2014 08:39



 Lorsque je visite un site médiéval, surtout s'il est en ruine, je me pare de ma rutilante armure. Les bruits de gamelle ainsi que l'éclat du métal font fuir toutes faunes.



Anne la Dauphinoise 05/04/2013 21:53

Merci pour votre réponse. Encore une chose que j'ignorais... mais que l'on connaîtra mieux dans 2 ans donc, quand nous verrons les donjons de...? du...? le choix des contrées est vaste ! car même
en ôtant les régions que vous nous avez déjà montrées, il en reste pas mal, tant il est passé partout, et tant il était maître de contrées "sur le continent", ce Prince noir... Vous ne m'avez pas
beaucoup aidée en parlant de lui ! Je patienterai donc.

Le Chevalier Dauphinois 05/04/2013 22:17



Je vais proposer un indice.... C'est autour de Tours... pour voir les "tours maîtresses" primitives. Voilà, j'ai fait le tour du sujet 



Anne la Dauphinoise 05/04/2013 14:31

"Immense, massif, pur", ce donjon... oui, mais sans aucune défense vraiment ?
Sur les 2 pans de murs restants on aurait pu imaginer y voir des traces d'archères, de bretèches ou autres, non ? rien de rien ? est-il possible qu'il n'ait eu aucune sécurité ?
Il me semble que c'est la première fois que vous nous montrez un donjon vierge de toute défense. (si un rempart et peut-être des tours le protégeaient, il aurait dû avoir ses propres protections,
même minimes, non ? mis à part le crénelage qui dut le coiffer. il reste un seul angle, mais j'ai du mal à penser que même un angle n'ait pas eu de systèmes de défenses...?)

Le Chevalier Dauphinois 05/04/2013 19:21



  Le donjon de la fin 11ème, début 12ème était une simple tour de repli ne participant pas à la défense. Je possède (en images) une dizaine de donjons de cette époque sans système défensif
intégré.


  Ils n'apparaîtront que dans 2 ans je pense car je n'ai pas encore prévu de rédiger sur cette région où le"Prince Noir" sévissait.



serialmaquetteur 30/03/2013 13:07

Bel endroit que j'ai eu la chance de visiter 2 fois déjà... As tu fais un détour par la citadelle voisine de Brouage? Car même ses remparts n'ont jamais connu de chevaliers en armure, l'ensemble
fortifié te plairait surement ;)

Le Chevalier Dauphinois 30/03/2013 14:38



 Brouage a eu ma visite (car j'ôte souvent mon armure de Castellogue-amateur pour devenir touriste) mais il ne sera point dans mon blog car "trop moderne".


  Par contre, à quelques lieux de là, j'ai vu une autre beauté médiévale..... Chuttt, c'est un secret pour le moment.



Esclarmonde 30/03/2013 10:35

Encore une vraie merveille méconnue, encore merci pour la découverte. Bon week-end de Pâques

Le Chevalier Dauphinois 30/03/2013 14:41



  Le Royaume de France est si riche en sites d'origine médiévale qu'il paraît logique que nous ne les connaissions pas tous. C'est le but principal de mon modeste blog, montrer un patrimoine
"un peu" oublié ou méconnu.