Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 07:30

 

Département 16 - CHARENTE

  Voyez vous une église fortifiée ?

Le bourg :
       Situation :   (--> la voir sur une carte)
   Le petit bourg d'Angeduc est situé à 35km au Sud-Est de Cognac, à 25km au Sud-Ouest d'Angoulême et à 8km à l'Est de Saint Hilaire.

      Coordonnées du bourg :

45° 28′ 32.02″ N 45.47556°
 45.47556° -0.04917°

 

L'église : 
        L'extérieur :
La découverte

    En découvrant la petite église presque au centre du bourg, je n'imagine même pas qu'elle ait pu être fortifiée. De plus, ce bâtiment religieux ne possède ni de haut clocher ni de transept.

   Sans être critique (ce que je ne peux pas être envers un bâtiment médiéval), j'assimile cette architecture à une petite gare comme nous en trouvions tant au siècle dernier.

 Est ce le pays de l'Orange ?

La recherche

      Lentement je m'avance vers la partie centrale qui est la plus haute et la plus large. Plusieurs détails me surprennent :

A - La couleur orangée est due à un enduit récent.

B - Cet épais enduit cache toutes les pierres sauf celles des encadrements des baies.

C - La présence d'une longue pierre (couvercle d'un sarcophage) prouve l'existence d'un ancien cimetière entourant l'église : Emplacement classique au Moyen Âge.

D - La forme de la fenêtre me rappelle l'architecture Romane.

E - Le contrefort plat en pierre bien appareillée ne renforce que le bâtiment central.

F - En parte haute, je ne distingue aucun vestige de porte ou fente de tir.

G - Au centre apparaît une fine fente verticale. Elle n'est pas assez large pour être une ouverture de lumière.

H - Cette fente est aussi présente sur l'autre face (coté ombre).

Pensez vous que ce soit une archère primitive ?

 

Quelle magnifique curiosité !
    Je continue ma progression le long de l'église quand je suis interpellé par une architecture à l'angle. Posée sur deux contreforts plats en équerre, une échauguette me regarde avec ses deux ouvertures de tir pour arme à feu.  Cela signifierait que le système défensif date au moins du 15ème siècle.

  Une échauguette sortant magiquement du mur

Je me pose des questions !

1 - Les 2 ouvertures de tir ne protègent pas les murs.

2 - L'échauguette n'est pas assez haute pour un homme debout. Le tireur était il couché ?

3 - Je ne vois pas d'échauguette sur l'autre angle.

 

  Encore une autre surprise  

Soudain, une idée me vient.  

 Il est possible que le système défensif ne soit présent que sur deux angles opposés, couvrant ainsi les 4 faces. Je me précipite coté chevet et là... Je suis en extase.

   J'ai l'impression que les pierres en encorbellement soutenaient une échauguette.

Conclusion : Un bâtiment à la structure banale à l'origine peut montrer une architecture sophistiquée.

 

        L'intérieur :
  Hélas, comme beaucoup d'églises, la porte ne s'ouvre pas. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 11ème siècle, une église est construite (à vérifier).

* Au 13ème siècle, l'église est reconstruite.

* Au 15ème siècle, l'église est fortifiée (à vérifier).

* Au 15ème siècle, la voûte de la nef s'effondre.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Barthélémy) est libre et gratuite. La visite des dortifications intérieures est interdite.

 

Une église aux fortifications discrètes

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 06/02/2013 14:02

Alors, j'ai encore beaucoup à apprendre sur ces édifices...
Car je pensais qu'une église romane, en général, était en forme de croix latine ? (bien sûr,il y a dû avoir des exceptions, comme pour l'exposition)
Mais je dois me fourvoyer avec les édifices cisterciens qui, eux, ont des règles très précises et identiques pour tous, si je ne trompe pas encore une fois ?... des cours (ou des livres...) va t-il
me falloir...

Le Chevalier Dauphinois 06/02/2013 20:57



  Ayant répondu rapidement, ma prose est un peu fausse.  Ce que je crois savoir, c'est qu'à l'époque
Romane, le transept existait. Mais il me semble que cette "croix latine" n'était que sur les bâtiments importants (abbaye etc...) Les petites églises en étaient dépourvues.


  Les églises paroissiales proches du château (et même celle des petits bourgs isolés) ainsi que les chapelles castrales ne possédaient pas de Transept.



Anne la Dauphinoise 07/01/2013 20:26

A jouterai-je que fus bien étonnée
N e voir nul transept : une église "tronquée"...
G age de pauvreté ? ou faute de temps ?
O pterai-je pour un manque certain d'argent;
U n chevet plat pourrait le signifier...?
M ais, me suis-je peut-être vraiment fourvoyée :
O uvrage plein de simplicité voulaient,
I l se pourrait aussi les gens, d'après
S on style roman, dépouillé s'il en est ...

... et fourvoyée me suis-je peut-être aussi, indiquant l'Angoumois pour ce lieu-ci...?

Le Chevalier Dauphinois 06/02/2013 13:44



  De nombreuses églises Romanes, qui n'ont point subit les modernité du Gothique sont ainsi, sans transept. arfois, une chapelle est aménagée laissant penser à un transept.


  D'ailleurs, la plupard des églises forttifiés Romanes ayant gardé leur fortification n'ont pas de transert....sauf une.... Il faut que je la retrouve. 



Anne la Dauphinoise 06/01/2013 00:36

A insi avez-vous pour nous déniché
N ouvel aspect d'une église fortifiée...
G uère de défenses, il est vrai, ne sont vues,
E t cependant ne suis-je point déçue :
D eux échauguettes me suffisent, opposées,
U nies pourtant dans la même destinée :
C annoner l'ennemi de tous côtés...

C ertes, point ne sont-elles entière aujourd'hui.
H autes comment furent-elles, à votre avis ?
A u moins bien deux fois plus que maintenant ?
R éelles vigies et défenses tout autant...?
E t si n'est point imposant l'édifice,
N i paré de multiples artifices,
T émoin est-il d'une histoire agitée,
E voquée grâce à ces indices montrés.

Le Chevalier Dauphinois 06/02/2013 12:51



  Angeduc est une petite cerise sur le gateau des sites médiévaix à visiter dans ce département. Au début, je ne pensais faire que 5 photos et repartir vite dans un autre village. Mais en
voyant ces 2 vestiges d'échauguette d'angle, j'ai décidé de passer plus de temps pour mieux la photographier.


  J'adore quand les sites fortifiés me surprennent. Comme notre Royaume est riche !