Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 07:30

 

Département 16 - CHARENTE

  Une croix est déjà un symbole d'église

Le bourg :
       Situation :   (--> la voir sur une carte)
   La commune de Challignac est située à 80km au Nord-Est de Bordeaux, à 30km au Sud-Ouest d'Angoulême et à 25km à l'Est de Jonzac (voir son château).

  Coordonnées de l'église :

45° 24' 59.663" N 0° 4' 46.628" W
 45.41661°  -0.079597°

 

L'église : 
        L'extérieur :
La découverte

     En découvrant l'église de Challignac je me peux m'empêcher de penser qu'elle est un compromis entre 2 autres bâtiments religieux du même département : 

* Brossac,

* Mesnac.

  Sera-t-elle à la hauteur de mes rêves médiévaux ?

 

Première sensation

   L'église, dépourvue de transept, est classiquement composée :

* D'une longue nef,

* D'un clocher carré au dessus du choeur,

* D'un chevet.

   Un auvent a été aménagé "récemment" devant le portail.Les contreforts ont été aménagés à des époques différentes par des architectes improvisateurs

       Le parement est inégal, composé par endroit de pierres symétriques et correctement jointées, puis à d'autres endroits de pierres de "réparation" ou "d'agrandissement".

 

La nef

* La nef possède de nombreux contreforts à larmier.

* Curieusement leurs largeurs, profondeurs et hauteurs ne sont pas identiques.

* Il semble évident que les plus hauts et plus larges ont été aménagés pour la construction d'une salle de repli défensive sous le toit.

* Cela se vérifie en observant la voussure surmontée de fantômes de modillons.

* Un des contreforts possède 2 fentes verticales. Même si elles ont pu être utilisées comme archères, leur fonction me semble être un puits de lumière pour un escalier intérieur.

 

Le clocher

* L'église de Challignac ne possède point un clocher flèche de type Gothique flamboyant.

* C'est une rude construction peu élevée de forme carrée. Je ne distingue aucun abat-son.

* Il semble que l'étage supérieur soit une salle de repli défensif.

  Une question me titille :La forme ronde du chevet surprent face aux rigueurs de l'angle droit du bâtiment

La salle au dessus de la nef communiquait elle avec celle du clocher ?

Si Oui,

La dénivelation étant différente, y avait un quelques marches ?

 

Le chevet
   Sa rondeur Romane est un vrai plaisir des yeux. Point de fioriture pour ce chevet

 

Le portail

  Le temps et les intempéries ont hélas usé la pierre. Ma seule certitude est que l'entrée comportait 3 arcades à voussures. les 2 contreforts d'angle masquent partiellement les 2 arcades borgnes externes.

 

        L'intérieur :
  Hélas, comme beaucoup d'églises, la porte ne s'ouvre pas. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.

* Au milieu du 14ème siècle, à cause de la Guerre de Cent Ans, l'église est certainement fortifiée (c'est une supposition que je me permets).

* En 1948, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Sulpice) est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Cette église est un plaisir des yeux mais aussi de l'histoire architecturale

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Vers Menu châteaux Charente

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 09/01/2017 23:23

J’ai retrouvé les images que je cherchais : c’était donc au moutier de Saint Martial Viveyrol que je pensais (j’avais dit les Landes et c’est le Périgord… je n’étais pas tant loin que ça !).

Lien : www.saintmartialviveyrols.com/HISTOIRE.html (NB: la personne écrit le nom avec un « s »).

… Je ne sais pas si c’était ce lien que j’avais suivi, mais je pense que oui. J’avais donc été si curieuse de ces replis dont vous parliez dans votre article, que j’étais allée rechercher des images sur le Net.
Il faut dire qu’ils valent le coup, non ? même s’il n’y a rien, en fait, juste les murs et les ouvertures, mais ils ont eu tant de signification antan, que je les trouve magnifiques !

Le Chevalier Dauphinois 10/01/2017 18:36

* Votre souvenir est plus puissant que le mien. J'ai oublié cette église si cubique et ses entrailles.
* Officiellement il n'y a pas de S dans le nom. Peut être est ce une habitude régionale. Curieusement, sur la carte, les autres bourgs proches n'ont pas de S.....
* Pour les replis, ce sont parfois des consolidations rapide après une attaque, ou suite à la modification architecturale du bâtiment.
* Mais il existe des repli.... que je ne comprends point.

Pierrote 06/01/2017 23:57

Non, ce n’est mie Vicq d’Auribat.
Je viens d’y retourner, pour en être vraiment sûre, mais en fait je me souvenais de ces salles de repli, si belles à mes yeux et je savais que ce n’étaient pas elles.
… Mais, j’ai pensé à une chose : c’est peut-être dans une vidéo que de temps-en-temps vous ajoutez à vos articles, ou par un lien que vous nous donnez en fin d’article, pour voir et en savoir plus.
… Je tâcherai de retrouver ce moutier un jour.
… Merci à vous, Chevalier, de m’avoir répondu.

Le Chevalier Dauphinois 07/01/2017 09:50

* Je suppose que ce n'est pas Le Plan dont j'ai visité le chemin de ronde.
* Peut être est ce Plomion : http://chateau.over-blog.net/article-aisne-eglise-fortifiee-de-plomion-79587193.html

Pierrote 04/01/2017 21:03

Vous pourriez peut-être m’aider à retrouver le moutier dont je vous parlais : c’est en fait l’un des rares qui vous ait ouvert la porte de ses fortifications !
... Pour vous, ce doit être facile de le retrouver avec un indice pareil !… Pour moi, il faut que je relise tous mes acrostiches pour savoir dans lequel je fais mention de salles de repli vues de l’intérieur, et ensuite aller chercher l’article dans votre longue liste des églises fortifiées, ouvrir chaque article… (j’en ai déjà ouvert pas mal et je ne l’ai pas retrouvé).
… Si vous avez 5 mn, un jour…

NB : Oui, je pense que vous m’avez fait changer d’avis, parce que vous avez su bien m’expliquer !…
Il m’a fallu des années, c’est vrai, mais, vous savez, je suis quelqu’un qui comprend vite si on lui explique longtemps ! (de fait, c’est vrai pour certaines choses mais non pour d’autres, bien sûr).

Le Chevalier Dauphinois 06/01/2017 19:12

* Ayant décrit plus de 950 châteaux et églises, ayant aussi en préparation ceux de 2017, ayant aussi à trier ma dernière croisade en terres Dauphinoises du Sud......
...............J'avoue ne plus me souvenir des moutiers montrés il y a 1 à 2 ans.
* Sera ce celui-ci ? ---> http://chateau.over-blog.net/article-landes-eglise-fortifiee-de-vicq-d-auribat-58288664.html

Pierrote 04/01/2017 13:34

C harmée je fus par ce moutier rustique, «
H abillé » pour parer à de tragiques
A ventures… Et même si n’est ce bâti
L a perfection incarnée, harmonie
L ui ai-je trouvée… dans sa rudesse, peut-être…
I l faut dire que cette église laisse paraître
G rande austérité après changements.*
N ul doute qu’était sobre son allure, avant :
A rt Roman ne s’encombre de fioritures,
C omme l’écrivez, mais ici, dans les murs

C onfrontés sommes à une certaine puissance,
H éritée de mise en place de défenses,
A ntan reliées entre elles ? Je pense que oui :
R avivé est souvenir de replis -
E n quel moutier ? Je ne me souviens plus** -
N ‘étant au même niveau, mais contigus,
T rouée permettant de communiquer…
E st aussi, qui sait, souvenir faussé ?***

N e sont sécurités, ce jour, nombreuses.
O r, sont-elles celles qui me rendent fort heureuse :
T oute la longueur de l’église faisant
A bri pour gens d’armes ainsi défendant

P opulations. Par ce « partage » des lieux
S urent être belles certaines des maisons de Dieu.

* je veux dire : après avoir été fortifiée.
** il me semble qu’il n’y a pas si long temps – 1 an ou 2 ? – et moutier se situant dans les Landes, peut-être… ?
*** je veux dire : je suis sûre d’avoir vu le même genre de replis communiquer entre eux, mais peut-être à cause de murs démolis, alors qu’antan ils ne communiquaient pas du tout, peut-être ?

Le Chevalier Dauphinois 04/01/2017 17:50

* Amoureuse je vous sens de cette église.
* Que voila "revirement", vous qui n'étiez que peu enthousiaste il y a quelques années face à des bâtiments religieux.
* Mon blog vous aurait il changée ?
* Je sais que le rouge n'est point votre couleur favorite pour les constructions... Peut être que là aussi, je saurais (heu mon blog pourrait) vous changer..... (mais je doute, vous êtes très/trop pierres...... Pierre de Pierrote évidemment).
* Pour votre référence à une autre église, je me demande si ce n'est point en Charente..... Mais doute j'ai.