Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 06:30

 

Département 16 - CHARENTE

 Une beauté au milieu des fleurs !

Le bourg :
       Situation :   (--> la voir sur une carte)
   La commune d'Aubeterre sur Dronne est située à 50km à l'Ouest-Nord-Ouest de Périgueux, à 45km au Sud d'Angoulême et à 15km au Sud de Montmoreau Saint Cybard.

   Coordonnées du château :

45° 16' 17.742" N
0° 10' 13.656" E
 45.271595°
  0.17046°

 

Le château : 
        L'extérieur :
Une présence

   Dans ce bourg faisant parti de la liste des "plus beaux villages de France", tel un touriste je déambule tranquillement quand soudain, je sens un frémissement, un peu comme un amoureux qui trésaille à la perspective de voir au loin sa promise.

  Je lève la visière de mon heaume pour mieux voir et comprendre la raison de mon émoi intérieur.

Diantre, une construction fortifiée !

  Est ce un château fort ?

Je le rejoins en le contournant

    Ne pouvant pas accéder par ce coté, je contourne les maisons pour découvrir l'autre coté du site. Je remarque que la construction visible ne semble pas être le château fort. Cette solide construction blanche ressemble plus à un rempart extérieur, à un châtelet d'entrée pour accéder à la basse-cour qu'à la résidence seigneuriale.

  Une vue plus large confirme ma supputation. La motte ayant porté le château est située plus haut, sur la gauche.

 

Au pied du rempart
    Je longe une ruelle qui devait certainement correspondre à l'emplacement des fossés. J'arrive enfin devant la courtine qui a perdu son agressivité médiévale ainsi que ses systèmes défensifs.

  De l'autre coté, les maisons ne s'appuyant pas sur le rempart, je comprends mieux l'architecture des pierres posées sur le rocher calcaire.

 Voila de beaux mâchicoulis !

Le châtelet d'entrée

   Légèrement avancé et non aligné aux remparts, le châtelet tranche par la présence de ses systèmes de défense. Le premier détail que je remarque ce sont les mâchicoulis.

Magnifique n'est il pas ?

  La succession de consoles en dégradé donne de la légèreté. Les pierres sculptées entre les consoles donnent de la grâce.

   Au dessus, une grande ouverture me fait penser à une terrasse couverte. Je suppose que le chemin de ronde médiéval a été ouvert  (au 18ème ?) pour diminuer l'agressivité de cet ancêtre d'un autre temps.

 

Le portail

  Comme toute entrée fortifiée, ce châtelet possédait un pont levis dont les flèches rentrantes sont évidemment imaginables. Lorsqu'il était relevé, le pont venait s'encastrer dans les pierres taillées.

  Au dessus de la porte, dans la salle de garde et de levage du pont, les défenseurs pouvaient tirer avec une couleuvrine ou un petit canon par l'orifice dédié.

 L'ensemble est harmonieux.

Une élégante entrée fortifiée

 

        L'intérieur :
   Le site est privé et n'est pas visitable. Je vous quitte ici pour découvrir l'église rupestre Saint Jean.

 

 

Histoire du château :

* En 1004, un site fortifié est cité dans un texte.

* En 1152,  Éléonore d'Aquitaine épouse Henri Plantagenêt futur Roi d'Angleterre. Cet acte, bien loin de l'histoire de la petite commune de Aubeterre, eut pour conséquence la scission de la France et le début de la guerre de Cent Ans.

* Entre 1337 et 1453, le château, positionné aux confins de 3 provinces (Angoumois, Saintonge, Périgord), est la cible de nombreuses attaques Anglaises et Françaises.

* En 1453, à la fin de la guerre de Cent ans, le Baron (voir titre de noblesse) François Bouchard seigneur d'Aubeterre, fait reconstruire le château. De plus, il redonne de la vigueur et de la puissance  à la petite commune.

* Au 17ème siècle, sous la tutelle de François d'Esparbès de Lussan, Maréchal de France et seigneur de Aubeterre, la ville est très prospère.

* Au 18ème siècle, le vieux château est inhabité. Ruine semble être son destin.

* En 1817, le Chevalier Bourbon-Conti est propriétaire du lieu.

*En 1817, un marchand de biens achète le château. Il le démantèle puis revend chaque pierre, chaque décos

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite sauf si vous louez une partie du gîte.

 

Le châtelet est un compromis entre puissance et confort

      Vers Menu châteaux Charente

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 07/09/2014 00:04

J'ai vraiment aimé votre image "une vue plus large" qui nous fait imaginer le castel, sur sa motte, avec son entrée devant les yeux.
... Bien sûr, j'aurais préféré que les pierres (du châtelet) soient un tant moins taillées (je le sais, ce n'est point logique, mais ça me fait plus rêver !)
... Et je vous dirai même que la courtine, avec ses fenêtres pourtant "récentes", ne m'a pas tant déplu que ça (peut-être justement parce que ses pierres sont moins correctement taillées ?...)
... Bien sûr, le summum aurait été de voir tout ou partie du castel (s'il existait encore), mais je me contente du grand et beau peu qu'est le châtelet : il laisse deviner ce que fut l'ensemble,
jadis.
NB : cela fait 2 fois que je ne reçois pas "d'avis de réponse" à mes commentaires... bugs à répétition, ou je porte la poisse ? (moi qui n'y crois mie !)

Le Chevalier Dauphinois 07/09/2014 19:28



* Actuellement, le staff d'Overblog fait tout pour nous faire migrer sur la nouvelle version.
* Les bugs deviennent nombreux.
* Les blocages des serveurs parfois m'empêchent de proser.
* Mais je leur ai écrit :
 "Mon blog étant composé de ruines, j'ai donc l'obligation de rester ici jusqu'à la ruine finale de cette version. Un Chevalier ne fuit pas devant la pression"...



Anne la Dauphinoise 05/09/2014 23:21

A ttiré, comme par une femme, avez là été.
U ne comparaison qui ne peut que "nous" flatter :
B anales ne sont jamais vos découvertes du jour !
E t trouvez, même dans une ruine (!) merveilleux atours !...
T ressailli avez-vous - de joie, je le précise -
E t sorte de "parade" avez lors entreprise,
R elevant votre heaume (signe que vous êtes poli !)
R eculant un tant, car de près trop ébloui
E tiez par cette beauté et toutes ses qualités !

S ont-elles nombreuses, oui-da !... ouf ! l'aviez remarqué...
U ne harmonie dans ses proportions entrevue :
R affinement !... En doutiez ? c'est pourtant connu !

D e plus, arrivé à son pied, son élégance
R avit moult votre coeur et retourna vos sens.
O bjet de cette passion : une parure ciselée.
N 'est-elle que grâce, c'est vrai, si joliment portée...
N e poursuivrai-je comparaison, car ouverture -
E chancrure, pour un habit - n'est sensée, pour sûr,

C ontrecarrer agressivité dûe à l'âge !!!
H ors-sujet vais devenir et serait-ce dommage
A lors qu'il y a tant à dire sur cette beauté,
R éminiscence d'un castel dont elle fut l'entrée.
E n la mirant, l'ensemble du site imaginons
N iché antan sur motte que nous apercevons
T rès bien sur l'une de vos images, prouvant ainsi
E vidente fonction du châtelet où est sis.

A t-il gardé défenses qui le rendirent guerrier :
N anti est-il de beaux mâchicoulis sculptés;
G râce aux rainures savons qu'un pont-levis faisait
O bstacle aux intrus... si levé était !
U n chemin de ronde, au sommet, était couvert,
M énageant les soldats... De nos jours est "ouvert" -
O ui, j'en conviens, dans ce cas agressivité,
I ndiscutable jadis, est fort diminuée -
S ais-je toutefois complet me le représenter...

N 'oublié-je point courtine, celle posée sur la roche,
O ù moult de verdure aujourd'hui s'y accroche.
T races de défenses ne sont plus à voir, disparues...
A vez fait d'elle belle image, d'un très beau rendu.

P laisant fut ce voyage, même si devant l'entrée
S ommes restés... Est-ce suffisant pour nous faire rêver !

Le Chevalier Dauphinois 06/09/2014 22:52



* Heureux je suis que ce simple châtelet vous agrée.


* Même s'il est correctement fortifié, point de tour l'encadre.


* De plus, les courtines ont perdu leur système défensif.


* Avoir pu montrer cette curiosité Charentaise (avec un peu d'humour) fut un plaisir rédactionnel qui a traversé l'écran (il me semble).