Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 06:05

 

Département 16 - CHARENTE

  Un château fort ayant évolué durant 7 siècles

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune d'Angoulême est située à 90km au Sud-Ouest de Limoges, à 70km au Nord-Ouest de Périgueux et à 40km à l'Est de Cognac.

   Coordonnées du château :

45° 38' 55.255" N 0° 9' 24.379" E
 45.648682°  0.156772°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

   Il est impossible de ne point voir le château d'Angoulême car :

* Il est situé proche des rues piétonnes et commerciales.

* Il est posé presque au centre du plateau dominant la ville nouvelle. J'adore quand elles sont rondes !

* De plus, c'est l'Hôtel de ville du bourg, donc tous les panneaux indiquent la direction

* Et puis, l'imposant bâtiment est visible de loin.

 

Une tour ronde

    Sur la façade du 19ème siècle emplie de fenêtres à meneaux en croix puis d'un joli balcon, mes yeux de Castellologue-amateur ne voient que la ronde tour. De ce coté du château, c'est la seule construction médiévale ayant été conservée.

     Même si des fenêtres ont été percées dans l'épais mur, même si les systèmes de tir (archères, canonnières) ont disparu, la puissance de la tour se ressent. Au sommet, crénelage et mâchicoulis rappellent ses origines défensives.

 

Content je suis

    Heureux de ma découverte, je flâne le long de la grille du petit parc pour humer de loin la beauté et la chaleur guerrière de cette ronde tour.

  Je m'approche de la façade pour constater le diamètre imposant de la tour flanque.

  Soudain, mon âme vagabonde voit un chat perché.

Est ce celui magique dans Alice au pays des merveilles ?

  Des gargouilles s'amusent avec le bleu du ciel.

angouleme-chateau-21 angouleme-chateau-21 angouleme-chateau-21

  Je croque ce donjon... à pleines dents

Une autre tour
   En contournant la bâtisse, je remarque une deuxième tour. C'est le donjon médiéval. Au 19ème siècle, la tour maîtresse a été intégrée dans les bâtiments modernes. Malgré cela, sa puissance et ses origines n'ont pas été effacées.

 

Le donjon polygonal

    Sa forme polygonale est incroyablement asymétrique, ce qui n'est pas classique au Moyen Âge. L'ironie de l'histoire est que la face du donjon visible en notre siècle était située dans la cour intérieure. Ce n'est donc pas la façade défensive que je vois. Conséquence :

* Point d'archère ni canonnière,

* Les fentes sont certainement pour l'éclairage d'un escalier intérieur,

* Seuls subsistent les mâchicoulis,

* Et le crénelage avec des archères dans les merlons.

 

Une curieuse tour

    Le beffroi en arrière plan n'était pas intégré au château féodal. Je vous le montre sans en faire une description.

    Est ce une imitation due à l'époque de Viollet le Duc ?

        L'intérieur :

J'entre

   En passant par une porte non fortifiée, je découvre la cour intérieure réalisée au 19ème siècle. Le nombre important de bâtiments de ce siècle et l'architecture ne me transportent évidemment pas dans "mon" Moyen Âge.

 

J'erre dans un lieu de presque 2 siècles

   Face à cette architecture Néogothique de style Napoléon III, je recherche le détail qui m'inspirerait une photo :

- Les tours carrées ?

- Un monstre ailé ?

- Un animal aux oreilles pointues ?

 

 

Histoire du château :

   Il n'est point aisé de décrire l'histoire d'une grande ville tant les évènements sont nombreux. Je vais tenter une approche rapide :

* Au 4ème siècle, la ville Romaine se nomme : Iculisma.

* En 508, les troupes de Clovis emportent la victoire sur les Wisigoth.

* Au 4ème siècle, la cathédrale est en construction.

* En 769, Charlemagne (voir liste des Rois) passe à Angoulême.

* Vers 863, les troupes Normandes saccagent la région.

* A la fin du 10ème siècle, la famille Taillefer, portant le titre de Comtes (voir titre de noblesse) d'Angoulême, apparaît dans les textes.

* Au 11ème siècle, Guillaume IV fait construire le Palais Taillefer.

* En 1181, à la morte de Bougrin III Taillefer, le Duc d'Aquitaine, Richard Coeur de Lion, confisque le Comté d'Angoulême.

* En 1199, Richard décède. Son frère Jean Sans Terre devient Roi d'Angleterre et Duc d'Aquitaine.

* En 1200, Isabelle Taillefer épouse Jean Sans Terre.

* En 1216, Jean décède. Isabelle, peu appréciée de la famille Royale d'Angleterre, décide de rentrer en France puis de récupérer ses terres du Comté d'Angoulême.

* En 1220, Isabelle épouse Hugues X de Lusignan.

* En 1228, Isabelle fait agrandir l'enceinte urbaine d'Angoulême et demande la construction d'un "château neuf".

* En 1246, à la mort de sa mère Isabelle, Hugues XI de Lusignan reçoit le Comté d'Angoulême. Il est marié depuis 10 ans à Yolande de Bretagne.

* En 1250, Hugues XI décède. En attendant la "majorité de son fils, futur Hugues XII de Lusignan, Yolande administre le Comté et continue les travaux du château.

* Vers 1256, le Comté est administré par Hugues XII.

* En 1270, Hugues XII décède. Le Sénéchal du Périgord revendique la possession du château d'Angoulême.

* En 1271, Jeanne de Fougères, veuve de Hugues XII, récupère le château et le Comté. Elle continue l'agrandissement et la modernisation du château Comtal.

* Vers 1276, Hugues XIII de Lusignan, fils de Jeanne, est Comte d'Angoulême. Il continue les travaux au château et surtout fait construire le donjon polygonal à l'Ouest du château.

* En 1308, 5 ans après la mort de Hugues XIII la famille de Lusignan croule sous les dettes. Le Roi de France Philippe le Bel confisque le Comté d'Angoulême.

* En 1360, après la signature du traité de Brétigny, le Comté est donné aux Anglais.

* Vers 1453, après la bataille de Castillon mettant fin à la Guerre de Cent ans, Jean de d'Orléans, nommé aussi "Le Bon Comte Jean", fait agrandir le château : Construction d'une grosse tour défensive et d'un logis neuf.

* Durant le 15ème et 16ème siècle, de grands personnages s'intéressent au Comté d'Angoulême :

- Charles d'Orléans,

- Louise de Savoie,

- Marguerite d'Angoulême,

- François Ier.

* En 1562, durant les Guerres de Religion, la ville, le château et la cathédrale souffrent des attaques.

* En 1587, Jean Louis de Nogaret, Gouverneur d'Angoumois et personnage influent, imprime sa marque dans les remparts et autres fortifications.

* Durant cette fin de 16ème siècle et jusqu'à la révolution Française, le château est en apanage, il n'est plus habité par un personnage important. Les bâtiments n'étant plus entretenus, le site se transforme lentement en une ruine.

* Au 18ème siècle, quelques bâtiments sont utilisés comme prison.

* Vers 1838, le maire estime que la ville se doit de posséder un hôtel de ville important à l'image du bourg. Au profit de la commune, il récupère le vieux château fort.

* A partir de1845 (?), l'architecte Abadie fait abattre tous les bâtiment existant et ne garde du château fort que la donjon polygonal (B') et la grosse tour ronde (O') --> voir plan.

* En 1870, inauguration de l'hôtel de ville.

* En 1929, le site est inscrit aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite des fortifications intérieures est interdite.

 

Que de variétés architecturales !

      Vers Menu châteaux Charente

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne la Dauphinoise 05/04/2015 21:32

Je ne comprends pas … Bloguer en direct ?… J’avais cru comprendre que vous écriviez vos articles plusieurs mois, voire années, après avoir visité vos ruines…
… Cela voudrait dire – admettant que vous possédiez le matériel adéquat – que, lors d’une visite de ruine, vous feriez un article « en direct », « sur le tas » ?
… Pour sûr que ce serait certainement une belle nouveauté (pour les autres ! … pour ma part, je n’arrive pas à me faire à toutes ces choses qui vous font aller vite, encore plus vite, et oublier le réel, ceux qui vous côtoient… Je ne suis vraiment point de ce temps, en esprit du moins : j’aime prendre mon temps pour tout, perdre mon temps, me disent parfois ceux qui me connaissent, mais je n’en ai cure ! Et même, de voir les gens autour de moi tellement courir après je ne sais quoi – eux-mêmes ne le savent pas, je pense - me rend encore plus « nonchalante », et je prends encore plus mon temps pour tout, ou tous !)
… Mais, dans ce cas-là, vous feriez toujours vos articles comme avant quand même, je suppose, sauf que l’on n’aurait point « la primeur » de la découverte… Tant pis pour moi !… (mais je préfère, par exemple, passer des heures à recopier – pour rien ! juste pour le plaisir de me retrouver dans « mon « temps - des textes de vieux-françois en bâtarde française et à la plume… pour l’instant, mais je ne pense pas que je changerai de sitôt)

Le Chevalier Dauphinois 06/04/2015 19:55

* Vous avez bien compris la nouvelle possibilité de cette nouvelle version.
* Évidemment, beaucoup (les ados) utilisent cette possibilité pour se prendre en photo avec 5 mots de description.
* Mais j'envisage (peut être car je n'ai pas encore le matériel) faire un article d'une ruine avec publication le soir (après relecture et mise en forme). Il m'arrive souvent de ne plus me souvenir des détails d'une ruine plusieurs mois ou années après.
* Cela pourrait être un motte castrale.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
* Cela pourrait être un salon du livre (où je questionne certains écrivains ou historiens sans pour autant acheter leurs livres) ou une visite chez un bouquiniste où je n'ai pas pu acheter le(s) livre(s), mais j'ai bénéficié de temps (car parfois il pleut durant mes congés) pour en faire une idée, aidé souvent par le bouquiniste.
* Cela pourrait être le résumé d'un débat (j'ai assisté l'année dernière à un colloque sur la glyptographie) ou d'une conférence (j'ai assisté il y a 1 mois à une présentation de Saint Laurent par Madame Colardelle).
* Cela pourrait être une exposition (médiévale bien sur) ou un petit musée régional.
--> La petite actualité pourrait prendre place dans mon blog sans pour autant m’empêcher de réaliser 2 articles de châteaux par semaine.
*** Mais ceci n'est que supputations car je n'ai pas le matériel.

Anne la Dauphinoise 05/04/2015 10:04

… J’aurais pensé que vous alliez me parler de tablette… de cire, pour proser !… un tant désappointée je suis…
Le plan, je l’ai bien vu, lui (c’est l’image du vieux château fort que j’aurais aimé mirer, mais qui se refuse à nous. Me faudrait chercher « sur la toile », mais ce n’est pas mon habitude. Je vais bien trouver une image du castel tel qu’il était dans l’un de mes grimoires… j’espère)
Ce dut être une belle forteresse même si elle n’était point immense, mais tant compacte : ne devait pas être aisé de s’y infiltrer !

Le Chevalier Dauphinois 05/04/2015 11:18

* Je n'ai point d'autre plan ni croquis dans ma bibliothèque.
* Mais je pressens que le site de la commune doit avoir quelques images du vieux château.
** Pour la tablette qui n'est point de cire mais de silicone (composant électronique), je comprends votre désarroi.
** La nouvelle version de OB, donc de mon blog, possède de nombreux bugs et des limitations rédactionnelles. Mais elle a une qualité : La possibilité de bloguer en direct , grâce à un smartphone ou une tablette.
** Je me demande si je ne vais pas tenter cela pour de petites maisons fortes ou des ruines minimales.
** Encore faut il que je dispose de ces appareils de mobilité....

Anne la Dauphinoise 04/04/2015 18:35

C ertes, ne vais-je point vous dire que j’ai aimé
A dmirer ce castel… point n’ai changé.
S ais-je pourtant reconnaître que les parties
T rès anciennes de ce site m’ont permis
E ntrevoir ce que fut ce lieu, antan.
L es vestiges, même remaniés sont parlants.

D es traces évidentes de cette forteresse

A ttestées sont par tout ce qu’il en reste.
N ‘est-ce point le cas, pour moi, dans vos châteaux
G ardé n’ayant pierres de jadis… plutôt :
O n ne peut alors se faire du passé
U ne idée, même avec bâtis entiers :
L e manque d’indices visibles muets les rend.
E st-ce, le reconnaîtrez (?), très très rageant !
M ais ici, grosse tour et le donjon
E veillent nos neurones médiévaux : savons

C omprendre aisément du lieu la puissance,
H umer, par ces atours, son importance
A utrefois ; et, bien sûr, lire l’historique
R avit mon cœur par certains noms « magiques »
E numérés … Me font-ils moult rêver…
N oble famille de Lusignan citée :
T ant d’évènements (et légende !) l’on sait
E tre attachés à ses nombreux membres… C’est

A ussi revivre les mille péripéties
N ées d’une contrée toujours à la merci
G uerrière de son souverain roi François
O u de son suzerain duc-roi Anglois.
U ne rivalité qui, des siècles durant,
M e semble t-il, fit qu’agrandissements
O pérés furent : Le donjon érigé
I mpressionne par ses multiples côtés.
S eul le sommet possède sécurités :

N ‘est-ce un problème… Vous avez su ici «
O ccuper nos yeux » par images qui
T émoignent des hôtes une richesse certaine.
A insi gargouilles et sculptures aériennes

B ien me seyent... bestiaire extra ordinaire
E voquant, pour sûr, aucunement guerre ;
N enni ! mais il reflète l’esprit du temps.
E t cela aussi, est-ce très important !

P arfaits détails dans la cour vous avez
S u choisir : vos photos j’ai appréciées !

Le Chevalier Dauphinois 04/04/2015 18:44

* Avec le plan que j'ai glissé dans l'historique, il est facile de comprendre l'architecture du château médiéval.
* Durant ma visite, j'ai joué en permanence entre l'appareil photo et ce plan pour mieux comprendre.
* C'est ainsi que durant ma découverte, l'article s'écrivait "presque seul".
* Si j'avais eu une tablette informatique, j'aurais pu en même temps proser et retailler les images tant l'ambiance était "écrivaine".
* Il est vrai que dans la cité de la BD, les bulles se remplissent facilement.

Laurent Molbert 03/04/2015 19:36

Superbe visite, comme d'habitude.

Le Chevalier Dauphinois 04/04/2015 20:44

* Dans la cité de la BD, les mots sont partout. Il est donc facile de proser.
* Et puis, devant un tel château si historique, je me devais de faire quelques recherches.
* Ce travail de recherche fut facilité par l'immense documentation dont je dispose sur la Charente.

honorius 03/04/2015 17:03

je l'ai visité il y a longtemps, belle bâtisse en effet. Amitiés du vieux sorcier !

Le Chevalier Dauphinois 03/04/2015 18:53

* Bien le bonjour messire le Vieux-Sorcier.
* Bien que ce château ne soit pas le plus représentatif pour montrer une bâtisse fortifiée du Moyen âge, son architecture multiple et son passé en font un monument à découvrir.