Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 07:30

 

   
michel-j-01  
  Cet article est très spécial : Il est l'oeuvre d'un passionné ayant comme pseudo : " M. J.". Comme moi, il est fou de châteaux, aussi bien d'époque médiévale que renaissance. C'est aussi un passionné d'architecture et d'art. Il m'a proposé d'écrire quelques articles sur mon modeste blog.

     J'ai évidemment accepté. J'adore échanger sur les châteaux forts. Je suis fier de l'avoir dans ce "bateau" qui navigue à travers le temps !

   Croyez moi, vous allez découvrir un monde différent du mien, un ressenti plus architectural.

Faites lui un formidable accueil. 

 

michel-j-02  

 

Département 14 - CALVADOS

 L'entrée est à gauche

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Canapville est située à 40km au Nord-Est de Caen, à 22km au Nord-Ouest de Lisieux, à 20km au Sud de Le Havre et à 7km au Sud-Est de Deauville.

   Coordonnées du manoir :

49° 18' 55.483" N
0° 8' 16.026" E
 49.315412°
 0.137785°

 

Le manoir :

     L'extérieur :

Le plan

     Pour une meilleure compréhension, observons d'abord la disposition des lieux tels qu'ils se présentaient au milieu du 19ème siècle.

A - Le petit manoir, peut-être construit par les évêques de Lisieux.

B - Le grand manoir construit de part et d'autre de la tour primitive conservée (13ème siècle).

C - Un vieux puits actuellement démoli.

D - L'actuelle entrée piétonne.

 Le petit manoir  

Le petit manoir

    Le petit manoir n'a qu'un seul étage et une pièce en comble éclairée par une grande lucarne. Deux portes d'entrée, correspondant à deux logements séparés.

  La tête d'évêque sculptée sur le poteau séparant les deux portes laisse penser que ce manoir a été construit le premier, au début du 15ème siècle, par les évêques eux-mêmes, laissant ce "clin d'œil' sur la façade. 

 

Le grand manoir

   Dans le grand manoir, la tour polygonale en pierre du 13ème siècle abrite actuellement un escalier.

   Ici également, on est conduit à penser que le corps de bâtiment à gauche de la tour est le plus ancien.  Le grand manoir avec la tour polygonale

   Le corps de logis principal, à droite de celle-ci, est davantage typé Renaissance avec ses fenêtres à meneaux et les effets décoratifs de la maçonnerie de remplissage. Il est généreusement protégé par une belle couverture débordante percée de lucarnes ornées d'un décor trilobé.

   Un pavillon formant porche est en nette saillie par rapport à la façade et repose sur de forts piliers de bois. L'ensemble est traité en façade par un très beau colombage.

 

Détail de l'aile de droite

   Sur le soubassement en pierre, on retrouve l'appareillage en damier, typique de la période Renaissance normande.

 

Le parc

   Dans le parc à l'anglaise, sont disséminées divers bâtiments de dépendances, dont cette orangerie installée au 19ème siècle qui sert maintenant de salle d'accueil pour les visiteurs.

 

    L'intérieur :

 

Nous sommes en Normandie

    Dans ce territoire connu entre autre pour ses pommes, il semble logique qu'à l'extrémité du grand manoir, un pressoir à pommes soit installé.

  Les fruits sont d'abord écrasés par cette meule. Puis, le jus de pomme est extrait par le pressoir dans le fond de la pièce.

 

Les pièces de confort

    A l'intérieur, les salles du rez-de-chaussée, un bel ensemble de meubles du 18ème siècle mettant en valeur une collection de porcelaine de Chine et de statuaire du Sud-Est Asiatique.

 

manoir-des eveques-de-lisieux-53 manoir-des eveques-de-lisieux-55

 

 

Histoire du manoir :

* Au 13ème siècle, construction d'un petit château fortifié. La tour en est un des vestiges.

* Au début du 15ème siècle, construction d'un manoir en colombage comportant deux corps de bâtiments. Le domaine est alors la résidence d'été aux évêques de Lisieux.

* Au 15ème siècle, le manoir passe de mains en mains. D'abord les familles de Launoy et de Berteville.

* En 1450, Jehan du Fossey dont la famille est restée de façon plus durable dans les lieux

* En 1635, le manoir appartient à Jean du Fossey "capitaine de cent hommes d'arme".

* Durant la 2ème guerre mondiale, le manoir n'est pas épargné.

* En cette fin de 20ème siècle, le site est restauré, avec le concours des Monuments Historiques, par ses propriétaires : M. et Mme Saint-Loubert-Bié.

* En 2004, le manoir est classé aux Monuments historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est payante. Renseignez vous sur les horaires.

 

Pierre et bois font un mariage très esthétique

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 14 Vers Menu châteaux du Calvados

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierrote 09/01/2017 13:44

M audire je ne saurai ses invités
A lors que « faute » incombe au Chevalier !…*
N e renié-je la tour du Moyen-Âge,
O uvrage très sobre, austère, sans colombage.**
I l m’aurait plu que tous les autres bâtis
R estituent aspect défensif, défi

D es constructions érigées pour la guerre.***
E t voilà que sorte de grande chaumière
S e présente à nos yeux… Pour moi misère…**

E videmment, sommes dans une région
V ouée à posséder telles constructions.
E n est-il pourtant de fort différentes
Q ui n’ont, pour sûr, une allure si « charmante ».
U ne allure qui me siet mieux, toutefois,
E n cela qu’elle me « replonge » autrefois,
S iècles avant ; je la préfère, est-ce mon choix…

D irai-je qu’ici mes neurones médiévaux
E urent peine à imaginer un château.

L ‘unique vestige est, pour moi, trop perdu.
I mposant, de plus, je trouve qu’il n’est plus…
S urent détails être intéressants à voir :****
I mage ne m’a déplu du bel pressoir ;
E st sculpture de tête d’évêque peu banale.
U ne dernière image est originale.
X Ve siècle aurait pu être médiéval…

* le-dit Chevalier ne perd rien pour attendre !
** non pas que je n’aime mie les colombages (ni de telles gentilhommières). Je les adore… ailleurs que dans un blog de castels forts, c’est tout !
*** bien que la tour ne montre pas vraiment d’aspect défensif…
**** ceci est pour Messire M.J… voir mes 2 premiers vers.

Le Chevalier Dauphinois 09/01/2017 19:38

* Hihihihi
* Averti je vous avais l'année dernière (en réalité il y a 2 semaines) que plume trempée dans encre à courroux vous devrez avoir en ce début de 2017.
* Point menteur je suis..... hihihi... car je pressentais cela.... hihihihi.
* Ma croisade en ces terres Normandes a été courte (donc sites trop connus j'ai immortalisés). C'est donc avec plaisir que j'accueille messire MJ qui me montre des manoirs que j'avais notés mais point visités/vus/photographiés.
* La diversité qu'il m'apporte me plait beaucoup. Son style rédactionnel et ses choix sont un complément à mes poussiéreuses ruines.
* Une fois par trimestre il sera présent avec son approche de bâtis construits et harmonieux.
* Mes ruines arrivent.... et il y aura 2 surprises pour 2 dates spécifiques dans les prochains mois.
* Il y aura aussi des châteaux/ruines/églises décrits sur 2 à 3 articles tant ils sont fascinants.
* 2017 est en marche, mais il faut commencer l'année doucement..... (différemment).... pour que le plaisir monte, monte, monte..... hihihi.