Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 06:30

 

Département :   14 - CALVADOS


Voyez vous le manoir fortifié dans son écrin de verdure ?

Le bourg :

   Situation  (--> le voir sur une carte)

   Le bourg de Vaux sur Aure est situé à 9km au Sud-Ouest de Arromanches les Baims, à 6km au Nord-Nord-Ouest de Bayeux.

  Le manoir est situé à 3km au Nord-Ouest de Vaux sur Aure. 

   Coordonnées du manoir :

49° 19′ 17.6″ N 0° 43′ 12.6″ W
 49.3215689°  -0.720184°

 

Le manoir :

      L'extérieur

La découverte

    Cheminant tranquillement sur une petite route sans circulation, mon destrier s'arrête soudainement pour me montrer une construction fortifiée dans un écran de verdure.

Est ce le manoir d'Argouges ?

 

L'église

   Sur la droite, le bâtiment en ruine m'interpelle. Sa forme allongée, sa face arrière avec des fenêtres obstruées me font penser à une église. Le fière vestige du clocher-mur confirme mon hypothèse.

  Ce manoir devait appartenir à une prestigieuse famille pour posséder une "chapelle-église" privée.

 

Les défenses

   Sur la gauche, un visiteur pressé croit voir une grosse ferme, mais un Chevalier Dauphinois avec son oeil d'aigle de castellologue-amateur voit deux incroyables merveilles :

* Une imposante tour d'angle. Crénelage, mâchicoulis (voir vocabulaire) et fente de tir sont introuvables.

* Une tour quadrangulaire avec magnifique archère en bêche.

Une tour d'angle défensive ou un pigeonnier ? 

Le plan

  Grâce à un plan apposé sur un panneau à l'entrée du site, je comprends mieux l'aménagement :

   1 - Cour seigneuriale,

   2 - Douves,

   3 - Basse-cour,

   4 - Église.

 

La visite commence

    L'allée en direction du manoir est pleine de promesses et de rêves. Durant ma lente approche je revois sur la gauche la tour ronde. En la regardant avec plus d'attention, je pense que cette construction est un pigeonnier.

   Mais c'est surtout le portail qui attire mon attention. Avec son vantail à droite, sa porte piétonne à gauche et son curieux crénelage, elle me fait croire qu'elle est la survivante d'une entrée médiévale.

 

Plusieurs siècles se côtoient

Que de contrastes dans cette architecture !

  L'art Roman joue avec le Gothique et la Renaissance. L'ensemble montre une rusticité harmonieuse où s'entremêlent des sculptures et des portraits.

 

Les surprises s'enchaînent

    Arrivée dans la basse-cour, un curieux bâtiment m'interpelle. Il ressemble à un entrepôt, à moins que cela soit d'anciennes écuries. Mais une fente de tir contrarie mon raisonnement.

  Durant mon errance, je vois les douves et les magnifiques murs et tours fortifiés

 

      L'intérieur

   La visite étant payante, je ne vous dévoilerai pas les merveilles. Sachez que c'est le propriétaire qui réalise les visites. Ses yeux brillent quand il décrit ses vieilles pierres. Il vous emporte dans un voyage de plusieurs siècles.

  Avec ses explications, il est aisé de comprendre cette vue en perspective.

 

 
Histoire du manoir :

* Au 14ème siècle, construction d'un site fortifié.
* Au 15ème siècle, des bâtiments de confort et des communs sont réalisés.
* Vers 1510,  corps de logis, écuries, portail et tours sont modifiés et aménagés.
* En 1530, plusieurs travaux d'embellissement sont entrepris dont le grand escalier.
* En 1634, la famille d'Argouges vend le manoir. Ce site est transformé en ferme.
* Au 19ème siècle, Arcisse de Caumont est impressionné par ce manoir. Il décide d'en faire le sujet de plusieurs tableaux et de lithographies.
* En 1946, le manoir est classé aux Monuments Historiques.
* En 1980, Bertrand et Laure Levasseur achètent les ruines du manoir et le restaurent.
* Au 21ème siècle, la découverte du manoir depuis la route est libre et gratuite. La visite payante de la cour et des bâtiments est possible certains jours durant la belle saison. Renseignez vous.

 

Croquis du manoir au 19ème siècle

 

 
Vers menu châteaux forts du 14 Vers Menu châteaux du Calvados

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 03/06/2012 16:37

Saviez-vous que la légende de la fée de Gratot se retrouve ici aussi apparemment, avec le nom du lieu qui change seulement: la fée d'Argouges...
... C'est le nom des seigneurs d'Argouges, ici à Vaux-sur-Aure, qui m'avait fait revenir sur cette légende de Gratot par vous contée il y a peu, car dans cet article j'avais vu votre lien vers le
château de Gratot... que l'on ne voit pas en fait !... d'où ma confusion: je pensais qu'il s'agissait du même château/manoir. Je l'ai vérifié ensuite: Vaux-sur-Aure et Gratot ne sont pas le même
lieu, bien sûr, quoique pas tant éloignés, en fait.
... Une même légende pour 2 lieux différents, cocasse, non ?... Pour ma part, je préfèrerais une plus belle légende touchant ce magnifique manoir.

Le Chevalier Dauphinois 04/06/2012 23:58



 Les légendes de femmes déçues sont nombreuses dans les ruines. Pour celle-ci, il y a un léger mystère. Les seigneurs d'Argouges possédant plusieurs châteaux, nul ne sait dans lequel la
belle s'est tuée.


  Ainsi, chaque site revendique la paternité.


L'article sur le château de Gratot apparaitra dans quelques semaines.



Guilmetayer 29/05/2012 22:19

Même de loin il est beau ! Mais c'est dommage de ne pas avoir été voir l'intérieur...

Le Chevalier Dauphinois 31/05/2012 11:27



Le site est privé et habité. Le propriétaire n'ouvre à la visite que quelques jours dans l'année.   J'ai visité les entrailles de cette beauté, mais je ne les montrerai pas car il est
indiscret de ma part de révéler l'intérieur d'une propriété privée..... Il faut la voir pour mieux la ressentir avec les commentaires de son guide.



Sagan33 29/05/2012 21:26

Encore un bel article du Chevalier qui quitte son donjon pour les vacances. Nous attendrons donc, avec le plus grand plaisir, ses articles en automatique.
Très bonne soirée.

Le Chevalier Dauphinois 31/05/2012 11:30



  Pour pouvoir publier il me faut des images et des découvertes médiévales. Bien que disposant d'une photothèque de plus de 3000, je suis toujours en recherche de nouveautés. Ces petites
vacances vont me permettre de voir des ruines uniques... je le pressens !


 



siratus 29/05/2012 16:56

Hello, Chevalier.
Encore un effort, tu arrives presque en Bretagne ;) Pique droit au Sud sur Rennes, puis Vannes, puis la presqu'île de Rhuys. Le Château de Sucinio attend ta visite ;) Au passage, prends une bolée
de cidre bien frais, des galettes et des crèpes à ma table... Attends quand même l'été pour que je sois dans mon fief. Pour le moment, je suis sur mon île du Pacifique, passant le plus clair de mon
temps sous l'eau (à 29°C comme ce soir en plongée de nuit).
Gros bisous

Le Chevalier Dauphinois 31/05/2012 11:34



  Haaa Petite Sirène, je vais te dire un secret. J'ai visité toutes les ruines médiévales de Bretagne et toutes les églises fortifiées. Mais je manque de temps pour écrire les articles.


  Et surtout, je me dois de saupoudrer chaque semaine un département différent... Alors, Suscinio ne sera visible que dans quelques années.... Mais je te promets de le montrer tant il est
magnifique !



sittelle 29/05/2012 15:13

J'ai retrouvé cette tour et sa légende ! http://www.carrouges.fr/site-orne/Bagnoles-de-l-orne.html

Le Chevalier Dauphinois 31/05/2012 11:35



Diantre... Une légende que point je connais !


  Je me dois de réparer cet oubli.