Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 06:30

 

Département :  14 - CALVADOS

  Cette église va elle me montrer sa puissance ?

Le bourg

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le petit bourg de Bonneville la Louvet se situe à 50km à l'Est-Nord-Est de Caen, à 15km au Nord-Est de Lizieux et à 10km à l'Est de Pont l'Evêque.

    Coordonnées du bourg :

49° 16′ 32″ N 0° 20′ 24″ E
 49.275556°  0.34°

 

    Origine du nom :  (--> petite initiation

Bonneville : Très souvent, ce diminutif est à rattaché à Beau domaine. C'est souvent une terre cultivable ou habitable gagnée sur la végétation ou la forêt.

Louvet : Ce mot rappelle la présence des loups (dans la forêt ?)

 

L'église 

     L'extérieur :

L'arrivée

    En arrivant dans le village aux maisons à colombages, je remarque la haute structure de l'église. Ce bâtiment construit en moellon de silex et coiffé d'ardoise foncées ne ressemble pas à une église fortifiée.

Me serais je trompé de site ?

 

La recherche de système défensif

    En prenant un peu de recul,  j'observe le chevet et la nef. Je ne distingue aucune ouverture de tir et je vois pas de trace de salle de repli sous le toit.

Vais je rentrer bredouille de cet expédition ?

    Mon espoir renaît en observant le haut clocher. Ce ne sont pas les contreforts à larmiers qui me fascinent mais les grandes ouvertures verticales. Ma petite brochure affirme que ce clocher était une tour de guet.

  Face à la tour j'espérais voir une bretèche (voir vocabulaire) ou un système défensif efficace, mais ce n'est qu'un porche qui m'offre son entrée. Le portail principal étant fermé, je tente de visiter l'église par la petite porte latérale.

 

     L'intérieur :

La recherche

         En entrant dans l'église, je comprends de suite que la montée dans le clocher n'est point possible. J'avance lentement vers l'autel sans raison. Et, comme si j'étais appelé par une voix venue du ciel (pfff, je me prends pour Jeanne d'Arc ) je lève les yeux pour découvrir.....

Hooo que c'est beau !

 

Quelle magnifique décoration !

    Chaque poutre horizontale comporte au centre un blason dont la signification et l'origine me sont inconnues.

Sauriez vous les identifier ?

 

AL en 1849 Les clés du bonheur ? La trinité.. mais laquelle ?

 

Un marteau et une pince, curieux blason Est ce un Templier ? Est ce le symbole du Dauphiné ?

 

 

Des sculptures très mordantes !

    Des monstres terrifiants aux dents pointus et acérés sont sculptés aux extrémités. Je comprends la têtes horrifiée de ce personnage.

Pensez vous que ce sont des mangeurs de poutres ?

 

Un monstre aux dents très écartés Un monstre aux dents diaboliques Ses dentssont trop parfaites pour un monstre

 

 

Des monstres terrifiants !

     La galerie des monstres et des représentations diaboliques est très variée sur le pourtour du plafond.

Auriez vous adoré suivre une messe en ce lieu ?

 

Un homme écaillé.. brrrr Un diabe aux dents trop pointus Un cheval mimant un monstre

 

 

Hélas, c'est la fin

    Durant de longues minutes, je contemple chaque m² de cette église. Certes, je n'ai vu aucun système fortifié, mais j'ai dégusté le travail des hommes et vécu leur imaginaire.

   Je me dirige vers la sortie en espérant que les monstres ne vont pas me dévorer ni m'écraser.  

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction de l'église.
* Au 16ème siècle, construction du transept.
*En 1965, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à l'Assomption de Notre Dame) est libre et gratuite depuis la route. La visite du clocher est impossible. 

 

Est ce une église à colombage ?

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 14 Vers Menu châteaux du Calvados

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Normandie : 14 27 50 61 76
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 22/09/2015 20:55

B en ça alors ! une église fortifiée
O ù n’a vu de défenses notre Chevalier !…
N antie d’un hourdage, l’ai-je imaginée.*
N ‘aurait-il point d’un bel effet été ?
E t pierre et bois toujours se sont mariés
V raiment bien… Ne pouvons-nous supposer,
I l y a long temps, que fut rehaussé
L e moutier de cette sécurité ?
L es contreforts puissants laissent deviner
E norme structure totale à supporter (?).

L ‘allure de ce bâti j’ai fort prisée :
A ppareillage de pierre, austérité ;

L a simplicité des murs dénudés…
O n peut en dire autant, un fois entré.
U ne vision qu’avez peut-être « tronquée »
V olontairement ?... Soyez remercié !
E lle permet lors, je l’avoue, d’apprécier
T outes les poutres si joliment sculptées.

C ertes, je ne sais mie des blasons montrés
A qui ou quoi ils peuvent se référer.
L es Clermont avaient de Saint Pierre les clés
V isibles sur le leur. Et à Dauphiné,
A uvergne aussi peut dauphin s’attacher…
D es autres symboles, bien sûr la croix pattée
O blige un tant à Templiers songer.
S avent les restants dans mystère me plonger…

N ul doute que tous les monstres, dans le passé
O nt dû (et eurent le but) fort terrifier
R éellement fidèles assemblés…
M is à part notre très preux (!) Chevalier,**
A ujourd’hui font sourire, mais non railler,
N enni, ouvriers qui ont tant oeuvré
D ans moult d’églises. Je sais les respecter.
I l est vrai qu’eux se sont parfois moqué,
E t sans vergogne, dans leurs travaux sculptés !

N e sais-je si le cas, ici, a été…
O r, d’importance est-ce peu… Ce moutier
T alent avez eu de valoriser.
A moins que… se pourrait que j’aie changé ? !…

*comme à Woël ou Pareid.
** si je me fie à votre dernière phrase : « … en espérant que les montres ne vont pas me dévorer ni m’écraser »… !

Le Chevalier Dauphinois 02/10/2015 20:04

* En visitant cette église, mon avis alternait en permanence entre agréable surprise et questionnements négatifs.
Exemples :
*-* Le puissant clocher semble défensif, mais on ne voit plus de défense.
*-* Les blanches pierres fascinent, mais elle semble trop neuves.
*-* Les contreforts font penser à une haute construction, mais la nef est de faible hauteur.
* Mais c'est en entrant que j'ai eu le choc.
* Les monstres sont monstrueux, le bois est très présent, l'ambiance est unique !
* Toutes ses contradictions m'ont captivé, m'ont presque empêché de quitter ce bourg.

anne 16/09/2012 10:51

Les têtes aux extrémités des poutres sont les mêmes que celles qui étaient à la proue des drakars , destinées à effrayer l'ennemi .

Le Chevalier Dauphinois 16/09/2012 19:00



  Le bestiaire médiéval (dans les églises et les manuscrits) s'inspire certainement des représentions païennes du début du Moyen Âge. Le diable et les tentations sont à montrer pour
les combattre. Les hommes de cette époque ne sachant pas lire, il est important de monter "par une bande dessinée".


  Parfois, les charpentiers des églises étaient les mêmes que ceux des navires. L'homothétie semble dans ce cas une évidence.... Notre monde moderne est bien loin de l'éducation de nos
ancêtres de l'an mil.