Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 06:30

 

Département 12 - AVEYRON

  Voyez vous un ancien château fort ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Flavin est située à 35km au Nord-Ouest de Millau, à 10km à l'Ouest de Pont de Salars et à 9km au Sud-Sud-Est de Rodez.

 

     Coordonnées du château :

44° 16' 59.758" N 2° 36' 43.085" E
 44.283266°  2.611968°

 

 

Le château : 

        L'extérieur :

Est ce le bon endroit ?

     A moins d'un kilomètre au Sud-Est du centre de Flavin, une voie sans issue est sensée m'amener vers une construction médiévale fortifiée. C'est ce qu'affirme mon dictionnaire des châteaux forts.

Pensez vous que je me sois trompé de route ?

 

La découverte
   Lentement je m'avance  pour découvrir à l'extérieur un imposant bâtiment agricole ancien, mais que je ne peux pas dater. Soudain, sur la gauche, une beauté apparaît.

  L'ancien château fort au au fond de la cour

L'analyse 

 

* Les années ont modifié le château.

* De nombreuses fenêtres s'ouvrent vers la lumière.

* Une imposante tour défensive est visible à gauche.

* Cette tour ronde coiffée en poudrière possède un crénelage et des mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Sur la hauteur de la tour et la courtine, plusieurs systèmes de tir pour arme à feu sont visibles.

*Diamétralement opposé à la grande tour, un vestige d'un autre temps apparaît.

 

        L'intérieur :

  La propriété privée n'est pas visitable. Je repars vers un autre site médiéval de Flavin nommé : Hyards.

 

 

Histoire du château :

* En 1284, la famille Roquetaillade possède le château.

* En 1391, le site appartient à 2 familles :

- Roquetaillade,

- De Méjanes.

* Au début du 16ème siècle, la famille Roquetaillade redevient seul propriétaire du lieu.

* En 1530, le château appartient à 2 familles :

- Laparra,

- Cros de Planèzes.

* En 1554, la famille Cros de Planèzes vend ses droits à la famille Laparra.

* En 1556, le château appartient à Clément de Saunhac.

* Quelques années plus tard, Hélène de Beaufort de Montbron, veuve de Clément, hérite du domaine.

* En 1581, Hélène donne le site à Bertrand de Saunhac d'Ampiac.

* En 1590, Bertrand vend la propriété àla famille  Grimal.

* En 1598, Guillaume de Grimal vend la seigneurie à Raymond de Védelly.

* En 1615, Guillaume de Méjanès achète le château.

* En 1753, le propriétaire du château reçoit une lettre d'un forçat de Brest. Il l'informe que son magot a été enterré dans les bois de Le Boyssou. L'histoire ne dit pas si les pièces du vol ont été retrouvées.

* En 1782, Elisabeth de Méjanès donne le site à son mari Gaspard Hyppolyte de Créato.

* En 1786, François Antoine de Rodat d'Olemps rachète les parts de Jacques de Méjanès et celles de Gaspart Hyppolyte de Créato.

* Au début du 19ème siècle, Pierre-Amans Rodat (agronome et auteur d'un livre d'agriculture) transforme le château en exploitation agricole. Certaines fortifications sont détruites.

* En 1835, les premières charrues Dombasle (voir explication) sont utilisées dans l'exploitation de Le Bouyssou.

* En 1838, François Gally achète le domaine à la famille De Rodat. Il continue l'exploitation agricole.

* Au milieu du 19ème siècle, la municipalité de Rodez hérite du château à la mort de François.

* En 1858, Monsieur de la Rochette achète le château à la municipalité.

* En 1901, le fils héritier de la Rochette vend le site à Alphonse Sudres.

* Au milieu du 20ème siècle, le fils de Alfonse hérite du château.

* A la fin du 20ème siècle, madame veuve Bertrand Anna est propriétaire du site

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de loin est libre et gratuite en respectant a propriété privée et la tranquillité de ses habitants. La visite de l'intérieur est interdite.

 

Un habitat médiéval qui a su lentement changer

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Pierrote 07/09/2016 21:07

L ‘on ne peut dire que je fus enchantée
E n voyant ce castel trop remanié.

B ien déçue qu’un bâti de huit cents ans*
O ffre si peu de son visage d’antan…
U ne impression de « gâchis », bien qu’une tour
Y soit encore visible , mais ses atours
S i caractéristiques du Moyen-Âge
S ont envolés… Les hommes font des dommages !
O ui, bien sûr l’on voit les mâchicoulis,
U n crénelage sous toit pentu aussi,

F leurons des belles défenses d’autrefois.
L ‘heur n’ont-ils plus de provoquer effroi
A utant que naguère. Sont trop isolés.**
V eillent-ils encore sur le peu de passé
I maginé plus que resté dans murs «
N ouveaux » aux trop nombreuses ouvertures.

P eut-être que le castel nommé Hyards
S aura montrer un air de vrai « vieillard » !…

* au moins…
** je veux dire : au milieu de tout le reste remanié ou crépi (?)…

Le Chevalier Dauphinois 08/09/2016 18:48

* En rédigeant l'article, je pressentais que cette "merveille" ne vous enthousiasmerait point.
* Les constructions habitées, donc "modernisées, aménagées, ne sont point votre passion.
* Pour moi, ce site a été un bon exercice de style.
* Le but était de deviner, chercher, trouver les marques médiévales et les systèmes défensifs.
* Tout en respectant la propriété privée, j'ai observé les murs, les tours.
* Cela m'a amusé de faire comme un jeu de piste aussi bien sur le terrain que dans l'article.