Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 07:30

 

 

Département 12 - AVEYRON

 

 

  Est ce le graal de ma matinée ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Brommat est située à 50km au Nord de Rodez, à 38km au Sud-Ouest de Saint Flour et à 20km au Sud-Est de d'Aurillac.

     Coordonnées de la maison forte :

44° 49' 48.256" N2° 41' 0.521" E
 44.830071° 2.683478°

 

 

 

La maison forte : 

        L'extérieur :

La découverte

   En arrivant dans le bourg, j'emprunte une route en légère montée en direction du point le plus élevé. Au sommet, je distingue une solide maison. Bien que massive, elle me semble assez banale.

Ma documentation m'aurait elle trahi ?

 

  Est ce un clocher fortifié ?

Je suis vigilant

    Je contourne l'ensemble par la gauche et mes yeux de castellologue-amateur n'en reviennent pas.

Une église fortifiée !

  Après ce moment de surprise, je me calme et j'observe :

- La nef qui ne semble point posséder d'archère.

- Le chevet qui ne porte point de salle de repli.

- Puis le clocher. Certes sa forme est curieuse, mais cela ne justifie pas qu'il fut fortifié.

  Peut être suis je en face d'une tour de guet pour sonner le tocsin.

 

 

Derrière l'église

    Le massif bâtiment déjà vu depuis le bas de la commune s'offre maintenant à moi. Il ne semble pas comporter de système défensif.

  De loin, je vois un bâtiment quadrangulaire de 3 étages sur rez de chaussée.  En contournant la construction, je remarque que de nombreuses fenêtres à meneaux en croix cassent la rigueur de la façade.

Ce bâtiment fut soit le donjon modernisé, soit l'habitat.

 

  Est ce une tour défensive ?

La tour extérieure

    La construction flanque n'est point une tour défensive mais une tour-escalier (c'est ce que je suppose grâce aux ouvertures et à sa position). La qualité du parement d'angle trahit un bâtiment "seigneurial".

 

 

Un début de vérité

    Ne comprenant pas cette construction et pensant que je me sois fourvoyé dans la recherche de ce site sans système défensif, je plonge dans mon livre pour tenter de comprendre mon erreur.

Diantre... je comprends !

 

 

Point d'erreur j'ai commise

    En réalité, le bâtiment sous mes yeux semble être le logis du "fermier". Le château (ou la maison forte initiale) ayant été volontairement détruit(e), seuls subsistent les bâtiments annexes.

  Je comprends l'absence d'archère (entre autre).

 

 

        L'intérieur :

Deux portes

   Pour entrer dans le bâtiment il faut 2 conditions :

1 - Une porte (quelle chance il y en à 2),

2 - Des propriétaires acceptant un visiteur (là est le problème).

 

 

Respectueux je suis

    Lentement je m'approche en quémandant le droit de voir, mais aucune voix me répond. J'ose, sans entrer, pendre quelques images de l'intérieur qui semble être en "reconstruction" :

1 - Deux portes en rez de chaussée facilitent la circulation.

2 - Celle de gauche, entrant dans la tour-escalier, possède un blason abimé.

3 - L'escalier à vis ne tourne pas dans le sens de la sécurité du défenseur.

4 - Deux entrées dans deux salles (caves ?).

5 - Quelques belles sculptures égayent les murs vides.

6 - Dans la cour, un petit puits a du désaltérer ses habitants.

 

123456

 

 

 

Histoire de la maison forte :

* Au début du 14ème siècle, l'Abbaye de Conques fait construire un "château" ou une maison forte.

* En 1537, après la sécularisation de l'Abbaye de Conques, les abbés ne s'occupent plus des bâtiments mais cherchent simplement à rentabiliser les terres.

* En 1582, durant la Guerre de Religion, les protestants de Mur de Barrez attaquent et pillent Brommat.

* En 1675, Antoine d'Humières, sieur des Palières, habite le site.

* Durant la deuxième moitié du 18ème siècle, le Roi de France (voir liste) autorise la démolition de 4 "châteaux" appartenant à l'Abbaye de Conques : Brommat, Lunel, Sagnes et Tichan. Cette autorisation est assujettie à l'ordre de consolider ou d'aménager un habitat pour les fermiers et un bâtiment pour les récoltes.

* En 1790, le site est partiellement démoli à cause de son état de ruine (par exemple : L'escalier ayant disparu, une échelle est nécessaire pour monter à l'étage).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur de cette propriété privée est interdite.

 

Visiteur : Ceci est un toit pour toi !

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 12Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 26/11/2015 19:37

J’ai toujours lu vos info-bulles… parce que j’aime prendre mon temps lisant vos articles, donc elles me sont familières depuis longtemps… et me plaisent fort … car j’y puise, depuis longtemps aussi, mon inspiration !

Je suis tout à fait d’accord pour que vous les « corsiez » un peu !…

Je plaisante ! Je sais bien que point de temps n’avez à « perdre » (c’est un point de vue… pas le mien, d’ailleurs !) à cela !
Pour moi, ces infos-bulles font partie intégrante de vos articles, et malheureuse je serais s’il n’y en avait plus !

Le Chevalier Dauphinois 26/11/2015 19:44

* Dans les tableaux dynamiques enfermant les images, je pourrai mettre des infos bulles.
* Mais cela m'obligerait à les saisir en manuel directement dans le programme HTML.
* Comme c'est un peu fastidieux, j'avoue que je néglige cet acte.
* Peut être vais je tenter une autre version.... peut être.
* Mais j'ai tant d'articles à rédiger et il y a tant de ruines que j'avoue me diriger vers la simplicité (surtout avec cette version vraiment pourrie de Ober-blog).

Anne la Dauphinoise 24/11/2015 21:30

M agique, pour une fois, semble plus moutier
A maison fortifiée le comparer !
I l est vrai qu’ici n’est-il qu’un sujet
S urvolé dans cet article, car point n’est
O uvragé pour y voir défenses d’antan.
N éanmoins, je le trouve plus « hors du temps »

F ace à ce qui reste du « castel » du jour,
O ù n’est plus à mirer aucun atour,
R avagé qu’il fut maintes fois, et puis
T rop joliment aménagé aussi.
E n vérité, ne subsiste que logis

D estiné aux cultivateurs des terres
E ngagées par des religieux naguère.

B ien que je n’apprécie vestiges montrés,
R êveuse je suis quant aux parties « cachées » :
O n pressent qu’est préservé intérieur
M ieux, m’est avis, que ne l’est extérieur.
M ais ce ne sont que des suppositions
A jolivant, sans doute, la construction,
T ant j’aurais aimé avoir émotion

A la vue d’un « survivant » du passé…
V isiblement n’a dû être très guerrier
E nsemble qui fut érigé là. Pourtant
Y dut-on trouver minimum faisant
R eculer brigands ou bien ennemis…
O bservables, sécurités ne sont mie.
N ous sommes en présence d’un bien « douillet nid »…

P alpable n’est plus la vie, même ordinaire,
S ur ces murs… ainsi n’ont-ils su me plaire.
...

N oble êtes-vous de nous offrir un toit !*
B ien bel est-il… je le garde pour moi !**


* ce que vous faites effectivement dans l’info-bulle de votre dernière image…
** je suis « un visiteur », non ? donc il m’est offert aussi !

Le Chevalier Dauphinois 26/11/2015 12:09

* La maison forte n'est point la plus puissante de Nostre Royaume, mais il m'a plu de la découvrir.
* Comme mon blog est prévu pour toutes les constructions qui furent fortifiées à l'époque médiévale, je me devais de la montrer.
* L'avantage du site, c'est la présence d'une petite église fortifiée proche.
* L'ensemble est assez rare pour en justifier l'article.
*** Diantre !... Mes infos bulles sont lues et commentées.
*** Je me dois à l'avenir de les peaufiner... peut être avec des rébus ou des devinettes ?