Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 06:30

 

Département 12 - AVEYRON

  La tour me surveille

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Bozouls est située à 35km Est-Sud-Est de Decazeville, à 30km au Nord-Ouest de Séverac le château et à 20km au Nord-Est de Rodez.

 

     Coordonnées de la maison forte :

44° 26' 26.732" N 2° 42' 37.436" E
 44.440759°  2.710399°

 

 

  Le hameau : 
L'arrivée

    Après avoir visité le château de Bozoul, je me dirige au Sud-Sud-Ouest vers le hameau d'Aboul pour découvrir ce que j'ose nommer : Une maison forte.

   Certaines brochures la qualifient de Manoir. Je vous laisse choisir le terme.

    Pensez vous que l'église soit fortifiée ?

Est ce une église fortifiée ?

     En découvrant le hameau, je me heurte d'abord au bâtiment religieux. Construit en grès rouge, sa forme massive, ses contreforts plats, ses fines ouvertures sont typiques de l'art Roman (12ème siècle), même s'il est vrai que le haut clocher lui est postérieur de 7 siècles.

  Cette église de l’ancien prieuré Saint Jean Baptiste, dépendant de l’abbaye de Vabres.

     Soudain, je remarque une curiosité. Au dessus des bande lombardes, une rehausse en pierre blanche me fait penser à une salle de repli.

Pensez vous que mon imagination soit fertile ?

 

La maison forte : 

        L'extérieur :

La découverte
      En regardant vers le Sud-Ouest, une haute tour survolant les maisons m'informe que la maison forte est à un jet de flèche.

  Au sommet, des consoles forment des mâchicoulis pour la défense rapprochée. Sous le toit, quelques ouvertures permettent le guet et le tir.

  Voyez vous d'autres systèmes défensifs ?

Y a t il d'autres système défensifs ?

   Lentement je m'approche de la tour en longeant un mur aux pierres pauvrement taillées et peu jointives. Dans l'angle, une curieuse échauguette s'accroche au mur refait. Elle est coiffée d'une poivrière et des consoles supportent sa masse formant ainsi des mâchicoulis.

  Je distingue des petits trous pour armes à feu dont certains sont obstrués.

 

        L'intérieur :
  Je me dirige vers la porte en espérant que "seigneur" il y ait en ce lieu. Hélas pour vous et pour moi, la porte est fermée, point de serviteur pour me faire visiter les entrailles. 

 

 

Histoire de la maison forte :

* Au 12ème siècle, le territoire appartient à la Commanderie du Temple des Canabières.

* Au 14ème siècle, les Dominicains possèdent des droits sur les terres d'Aboul.

* En 1602, Louis du Rieu est seigneur d'Aboul.

* Dans le premier quart du 17ème siècle, le site appartient à Henri de Luguet.

* En 1652, Henri vend le "manoir" à Jacques d'Estaing.

* En 1654, une bande de pillards commandée par des femmes attaque la maison forte et vole de meubles et bétails.

* En 1683, Jacques de Maillan est seigneur d'Aboul.

* Vers 1700, le site est acheté par Lenormand d'Ayssènes

* En 1721, le portail d'entrée est refait.

* En 1792, les révolutionnaires s'emparent du site et le vendent comme bien National à Hugues Albenques.

* En 1835, le site est possession du général Jean-Joseph Passelac.

* En cette fon de 19ème siècle,le site appartient à Pierre Monteillet puis à l'abbé Crayzac et enfin à Marius Chauzy.

* En 1912, Joseph Bousquet est propriétaire du "manoir".

* Au 20ème siècle, le site appartient à la famille Crouzet.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

Les constructions se blotissent contre la tour défensive

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

matray 27/05/2015 09:47

Encore une découverte passionnante avec un guide "indiana jones" ! merci

Le Chevalier Dauphinois 27/05/2015 14:27

* Diantre !..... Ressemblerais je à Harrison Ford ?

Anne la Dauphinoise 26/05/2015 19:02

M algré son peu d’indices visibles ici,
A cette maison su me plaire… suis ravie !
I l est probable que sa petitesse
S ut être atout et non signe de faiblesse…
O ui, je le sais, n’est mon raisonnement
N ullement logique, non ; bien je l’entends !

F aire fi de la réalité ne m’a
O ncques posé de problème… Ne peut-on pas
R êver savoir devant ruines du passé
T out en sachant un tant les observer ?…
E st-ce mon approche… N’en saurais-je changer.

D e plus, si belle image avez offerte*

A vec laquelle porte se trouve grande ouverte,
B éante même, pour imagination !
O ù un magnifique arbre à papillons
U nit à celle des murs sa senteur,
L aissant planer odeur qui est bonheur…

B ien sûr, j’aurais aimé qu’appareillage
O riginel soit partout vu… Dommage …
Z ones de cet habitat n’ont eu de chance :
O n leur ôta beaucoup de leur prestance,
U n crépi empêchant de respirer
L es vieilles pierres, qui plus est, se montrer…
S écurités ne sont point à foison.

A cela, m’est avis, une raison :
V oisin fut castel de Bozouls, peu loin ;
E glise entrevue** à portée de main.
Y pouvait-on être assuré, ainsi
R efuge avoir, mener combat aussi.
O utreplus, historique j’ai parcouru.
N ous savons à qui site fut dévolu :

R eligieux furent hôtes des lieux long temps.
O n peut songer, dès lors, qu’ici, antan,
U n genre de ferme se trouvait à côté,
E t que ce bâti était habité (?).
R udesse émane de ce pan de logis.
G lacial n’est-il pour autant… De la vie
U n reflet semble ; du moins de celle des gens
E n charge de cette contrée, y habitant.

N ‘est point de mise puissance, et les défenses
O bstacle ne sont à l’harmonie, je pense…
T rop peu nous avez dévoilé moutier,
A lors, ne sais-je mie de lui que penser…

B ien entendu, ne mets-je en doute, chez vous,
E norme imagination ! Je l’avoue,
N e vous « suivrais-je », si un tant « fol » n’étiez !
E n cela, surtout, ne faut-il changer ! ***

* la 3ème visible (la « peinture »)
** si elle fut fortifiée.
*** et tant pis si oncques ne saurons la vérité sur la salle de repli : l’avez-vous vue en songe, existe t-elle donc puisque vous nous l’avez montrée !

Le Chevalier Dauphinois 27/05/2015 20:51

* Je vous comprends.
* Il est curieux d'apprécier les puissantes ruines, et pourtant trouver charmante cette "mignonnette".
* J'ai aussi cette sensation.
* J'apprécie marcher, monter, grimper, suer puis chercher une ruine.
* Je raffole aussi des grands châteaux forts entiers (que j'ai peu montré jusqu'à ce jour).
* Et curieusement, cette tour avec son échauguette, si proche du parking dans ce petit bourg, m'a fasciné.
* Peut être que ma forte envie de la montrer, de faire croire que cette construction est "unique", a traversé l'écran.
* Il y a d'autres articles finis et à paraître sur des constructions de ce type. Cela sera un nouveau test.
.
* Nota : L'église n'était pas prévue dans ma liste des constructions médiévales fortifiées du Rouergue.
...... J'ai le sentiment qu'elle fut fortifiée (mais peut être l'a-t-elle été à cause des Guerres de Religion, expliquant ainsi qu'elle ne fut point dans ma liste médiévale ?).