Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 06:30

 

 Voyez vous une église fortifiée ?

Département 12 - AVEYRON

 

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Sainte Geneviève sur Argence est située à 50km au Nord-Nord-Est de Rodez, à 35km au Sud-Ouest de Saint Flour et à 25km au Sud-Est d'Aurillac.

 

     Coordonnées de l'église :

44° 48' 57.197" N 2° 45' 14.771" E
 44.815888°  2.754103°

 

 

L'église : 

        L'extérieur :

Je me détourne un peu dans ma croisade

      A deux kilomètres au Nord de Sainte Geneviève sur Argence, le village d'Orlhaguet est considéré comme "le Nice de la montagne".  Rien que pour cette appellation, je me dois de faire un crochet dans mon itinéraire de Chevalier en croisade.

  Une tour digne d'un château fort !

La découverte
   En arrivant dans le village, de suite mes yeux sont attirés par une haute et puissante construction. Je suis si surpris que je pense à haute voix :

"Point église cela est !

Château est devant moi !"

 

J'analyse comme pour un château 

* Sur la gauche, un donjon.

* Sa base est soutenue par de petits contreforts à larmier.

* Au dessus du sommet des contreforts, une ligne de corbeaux (ils ne sont pas en plume mais en pierre évidemment).

Etait ce le toit du précédent bâtiment

avant son élévation ?

* Sur plusieurs niveaux, des fentes verticales sont visibles prouvant que des salles sont aménagées dans le donjon.

* Au sommet du donjon, un crénelage permet le guet et la défense.

*  Au centre, une ronde tour semble moulée dans le toit du bâtiment du dessous.

* Sous le toit du bâtiment central, une large ouverture me fait penser à une salle d'habitation ou de repli.

 

Mais....C'est une église !

   Je contourne ce bâtiment défensif quand soudain apparaît une forme reconnaissable.Un clocher peigne

Aviez vous remarqué les cloches

en haut de ce curieux clocher ?

 

Questionnement sur le clocher-tour

   Je suis très intrigué par les multiples consoles triples.

       Si je fais abstraction des cloches (qui aurait été posées" récemment"), je peux imaginer qu'une solide construction en encorbellement facilitait la défense de rapprochée.

     Mon raisonnement est corroboré par la prolongation des consoles sur la tour ronde (à gauche).

   La défense de loin et le guet sont assurés par une sorte de crénelage (ouverture) encore existant sur le petit coté.

 

        L'intérieur :

  Hélas, comme beaucoup d'églises, la porte ne s'ouvre pas. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Histoire de l'église :

* Au début du 11ème siècle, construction d'une église (évidemment en style Roman).

* Vers 1080, l'église et ses dépendances sont vendues par Géraud d'Amels  et Pons de Turlane à l'abbaye de Conques.

* Au 14ème siècle, à cause de la présence des troupes Anglaises, l'église est fortifiée pour la protection des villageois.

* En 1586, la population du lieu est presque décimée par la peste.

* Au 17ème siècle, l'église est toujours utilisée comme bâtiment défensif.

* En 1647, le capitaine Laurence Vialars commande une troupe "armée" (certainement des villageois désignés) résidant dans l'église.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Etienne) est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

Une église ressemblant à un château fort

Vers Menu églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 27/07/2015 23:05

Bien sûr, point n’est besoin de vous implorer pour vous demander leur localisation, voire même leur nom, n’est-il point vrai ?
Puisque l’on est « dans la religion » avec ces articles, je cite : ayez pitié ! (je n’irai pas jusqu’à dire « Seigneur » !)

Le Chevalier Dauphinois 28/07/2015 20:30

* Comme avec cette version stupide et amateur de Overblog il n'est plus possible de voir des articles dans le futur..... Je vais généreusement vous donner les 2 départements clés.
... 24-Dordogne
... 48-Lozère
* Conclusion : Les voix du seigneur sont impénétrables.... mais la votre, je l'ai entendue et comprise.

Anne la Dauphinoise 27/07/2015 14:28

C’est tout à fait ce que j’ai compris au fil de vos articles… en y ajoutant votre phrase qui est restée gravée dans ma mémoire : « Les églises fortifiées n'ont point été habitées par des personnages connus, mais elles ont souvent sauvé des vies d'inconnus. C'est une autre approche de l'histoire (peu écrite). ».
Et même si je n’apprécie point toutes ces constructions - et préfère, de loin, les castels en ruine - la plupart me plaisent pour cela, que je recherche dans leur architecture (ou plutôt que vous nous faites découvrir).

Le Chevalier Dauphinois 27/07/2015 18:31

*** Diantre !.... Mes modestes proses deviennent des références. Il va falloir que j'affine mon vocabulaire.
* J'ai découvert les églises fortifiées et surtout, je ne les photographie que depuis peu d'années.
* Mais comme il y en a beaucoup, j'ai réussi à compenser (un peu) en nombre mon déficit au catalogue.
* Il faudra qu'un jour, je retourne photographier dans les départements où je n'ai pas fait attention à ces moutiers... Mais lesquels ?
* Cela fera partie de mon travail hivernal dans 5 ans je suppose.
* Mais n'ayant mis dans le blog que 30% de mes "trésors" visités, il n'y a pas d'urgence à remettre mon nez dans mes dictionnaires.
*** Je pressens qu'en 2016 puis 2017, certains articles d'église vont vous étonner.
*** Même si aucune n'égale Inières, elles sont plus proches du petit château que du symbole catholique.

Mimajo37 11/07/2015 00:01

Cette église est assez proche dans sa structure défensive de celle de Ceyrac, il me semble,, les corbeaux supports de hourds en moins. Elle pourrait avoir été construite sur le site d'un château féodal, avec maintien du système défensif de ce dernier et réutilisation des tours, la plupart des châteaux de l'Aveyron et de la Lozère ayant été démolis sur ordre du Parlement du Languedoc.

Le Chevalier Dauphinois 12/07/2015 19:19

Bonjour et merci pour votre commentaire.
* Il est vrai que beaucoup d'églises ont récupéré une tour d'un château accolé. Certaines étaient même intégrées dans le rempart.
* Pour ce bourg, ma documentation ne précise pas l'existence d'une château fort en ce lieu.
* Il est possible que mes prochaines lectures contredisent mes actuelles affirmations.

Anne la Dauphinoise 10/07/2015 20:33

O rlhaguet… ou l’art de réconcilier
R eligion avec mon esprit borné,
L ‘avoué-je, à ne voir en elle qu’actions (
H élas vraies) visant à la soumission,
A mes yeux, de moult de personnes antan.
G rand poids eurent naguère religieux sur gens -
U ne « mainmise » sur corps et âmes - toutefois
E xemple ne donnant toujours de leur foi
T ant prônée… Avait le spirituel

S u s’effacer, vaincu par temporel…
A parté signifiant que je n’avais
I nfime idée qu’en France il existait
N ombreux moutiers par Eglise transformés*.
T émoignage qu’icelle avait retrouvé (
E n des temps « infestés » de grands bandits,

G agnés par la guerre de Cent Ans aussi,
E t plus tard par les guerres de Religion),
N on point complètes vertus, mais une portion
E vidente de son prime apostolat :
V enir en aide à ses ouailles, ici-bas.
I l m’est avis que nul castel ne fut
E rigé près, sinon n’aurait pas eu
V éritable allure d’une forteresse
E glise en ce lieu. Est-ce pour nous promesse :

S pectacle magnifique allons-nous avoir,
U n de ceux qu’il me sied maintenant voir :
R udesse d’un château fort dans un moutier «

A jolivé » de belles sécurités.
R avie au plus point je ne peux qu’être :
G âtés nous avez, Chevalier ! un maître
E s trouvailles incongrues** êtes vraiment !
N e décrirai-je défenses, images étant
C ombien parlantes ! bien choisies ont été…
E n elles ressent-on la puissance donnée

A cet ensemble élevé mais trapu ;
V indicatif pas trop, mais défendu
E n son sommet notamment tout du long*** :
Y aperçoit-on « fenêtres » à foison,
R estes de chemin de ronde ou de replis,
O u chacun pouvait y trouver abri.
N ‘ai-je qu’un regret : celui d’avoir ici

R êvé « de loin » aux encorbellements -
O uvrages à hourds ou bretèches ressemblant (?).
U n fier aspect dut afficher moutier,
E t guerrier plus encore ainsi paré !
R estituée est pourtant, de nos jours,
G rand’force, même en l’absence de ces atours.
U n donjon,**** de plus, ajoute au pouvoir
E nigmatique du site. Rédhibitoire

N ‘est là volonté des membres du clergé
O ser brandir sabre, goupillon laisser !
T rès bel édifice y gagnons alors
A mirer… d’identiques je veux encore !

B eautés de pierre mais aussi tant austères,
E nveloppées de mystère et de guerre,
N arguant l’ennemi tout en protégeant
E n leur sein population de leur temps.


* jusqu’à ce que vous combliez cette lacune.
** et … inconnues !
*** ou presque…
**** et non point « clocher-tour-donjon » comme dit dans mon 1er commentaire !

Le Chevalier Dauphinois 27/07/2015 12:39

* Notre vision du Moyen Âge défensif, ce sont les châteaux forts.
* Nous les imaginons partout, nous pensons tous que les villages se sont construits autour de ces forteresses seigneuriales.
* Mais la vérité est autre.
* Bien que les châteaux en notre Royaume soient nombreux, ils ne défendent pas la globalité du territoire.
*** Comment se protéger lorsque l'on est loin d'un château ? ***
* Le bâtiment religieux Roman avec ses murs épais était LA solution. Surtout qu'il y en avait "partout".
* A l'intérieur, on amenait femmes, enfants et les bêtes.
* Mais être passif dans une église, c'est attendre que l'assaillant trouve la faille... puis pénètre.
* La solution plus intelligente fut comme pour les donjons (qui étaient borgne à l'origine) de créer des ouvertures de défense.
* L'église fortifiée fut ainsi LA solution dans les petits villages.
* Evidemment, en fonction de la zone géographique (frontières de province) et de la richesse des habitants ou des religieux, l'église devint presque un château.
* L'avantage de l'église fortifiée c'est qu'elle a mieux traversé les siècles que les châteaux forts.

Anne la Dauphinoise 26/11/2014 21:39

Le festival annoncé a donc commencé !
Je n'en reviens pas que vous ayez trouvé de tels moutiers !
Même s'il ne ressemble en rien à celui d'Inières, il est bien autant incroyable. Et vous me disiez que celui d'Inières était le seul à ne point ressembler à une église... Il est vrai qu'ici,
l'entrée est un peu moins guerrière, mais tant peu ! et je ne vois toujours rien d'autre que le clocher-tour-donjon : c'est fabuleux !
...A croire que les gens d'ici voulaient se rapprocher du paradis, en construisant tout en hauteur, et quelle hauteur, de partout !
... Si vous en avez d'autres encore de ce genre, ne vous gênez pas pour les afficher (!), c'est un tel plaisir de les mirer !

Le Chevalier Dauphinois 26/11/2014 22:06



* Heureux je suis que les églises fortifiées soient à votre goût.


* Pour l'Aveyron, il n'en reste que 3.


* Mais dans les départements proches, c'est un feu d'artifice !


* Et si vous voyiez  certaines !...... Mais là, je vous titille... Honte (très partielle) j'ai de vous faire miroiter des articles qui n'apparaîtront que dans 18 mois au minimum.


* Parfois, Le Chevalier est  très coquin/vilain.