Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 07:00

 

Département 12 - AVEYRONIl me faut la loupe de Sherlock Holmes

 

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Sainte Juliette sur Viaur est située à 45km au Nord-Ouest de Millau (voir son beffroi), à 18km au Sud-Ouest de Rodez et à 5km au Sud-Est de Baraqueville.

     Coordonnées du château fort :

44° 13' 15.618" N 2° 28' 0.343" E
 44.221005°  2.466762°

 

Le château fort : 
        L'extérieur :
La découverte

   Depuis le bourg de Sainte Juliette sur Viaur, je me dirige à l'Ouest vers le hameau de Sémur. Sur une petite colline boisée surplombant le ruisseau nommée Nauze, une beauté millénaire m'attend.

Va-t-elle se laisser séduire par le Dauphinois Chevalier ?

 

J'erre 

    La montée n'est pas difficile, mais avec la végétation, se repérer n'est pas simple. C'est donc la truffe au sol que je tente de trouver des indices de construction.

  Magnifique est cette ruine, n'est il pas !

Il est là
   Soudain, comme par magie, une forme apparaît. Il est vrai que ces quelques pierres ne prouvent pas que ruine fortifiée médiévale cela est.

 

Recherche d'indices

* La paroi possède un contrefort plat (c'est ce que je crois voir). Si cela est vrai, il semble évidement que ce mur soit ancien.

* Je distingue plusieurs trous de boulin. Cela me confirme que la construction n'est point récente.

* Ma grande déception est de ne point voir d'archère.

 

       L'intérieur :
Des murs

   En contournant la ruine pour voir ses entrailles, je distingue un départ de mur dont j'ignore la fonction. Puis la végétation reprend ses droits, il me faut écarter les branches pour mieux voir un angle de la tour.

 

Est ce vraiment une tour ?

Ce vestige n'est il pas une simple maison abandonnée ?

* La hauteur de la ruine me fait penser à une tour (une maison ou une étable ou une grange  isolée est rarement aussi haute).

* L'épaisseur du mur et le remblai me rappellent une construction médiévale "fortifiée" ou renforcée.

 

Nouvelle découverte

     Pensant avoir tout vu de cette ruine castrale, je tourne la tête pour apercevoir un long mur. Etant réalisé en pierres sèches, je suppose qu'il est plus récent que la ruine du vieux château. Au bout, une paroi avec une ouverture de lumière m'interpelle.

Etait ce une dépendance du château ?

Sont ce des pierres de remploi ?

   C'est dans cette réflexion profonde que je découvre un four à pain.

Diantre !.... Me serais je trompé de lieu ?

 

 

Histoire du château fort :

  Je n'ai hélas aucune information historique sur cette ruine.

* Au 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite en respectant la propriété privée. La visite est dangereuse car le site n'est pas sécurisé. Le risque de recevoir une pierre existe. Soyez très prudents.

 

Le belle ne m'a pas montrer tous ses secrets

 

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 16/12/2015 14:22

V oilà bien étrange site que nous offrez :
I l semble qu’il soit très très mal indiqué,
E xcepté sur belle carte de Cassini :
I l est aisé voir « Canitrot » écrit.
L e symbole, en revanche, pour moi n’est mie

C lair assez pour y déceler castel.
A tout le moins, bâtis furent bien réels
N ichés en hauteur et près d’une rivière…
I ncroyable que n’ayez croisé sur terre (!)
T race aucune de son histoire de jadis !
R ien, qui aurait pu faire mon délice…
O n dirait que les hommes ont oublié -
T errible cela est ! – pans de leur passé…

S pectacle qu’avez découvert dans les bois
A tout d’un point de surveillance, pour moi.
I l se pourrait que ses plus beaux atours
N ‘aient résisté au temps, ou au rebours,
T rès bien conservés soient, mais « travestis »
E n constructions plus récentes « au pays »… ?

J ‘imagine ce lieu antan alarmant
U ne cité comme Rodez, relais étant.
L ‘épaisseur des murs pour château n’est pas
I llogique ; l’est-elle pour simple habitat…
E t tant pis si se présente face à nous
T émoignage du logis (?): est-ce fort doux
T rouver signe d’une vie, quelle qu’elle soit,
E t rêver à ce qui put autrefois

S urvenir en cette place… Lors commence
U n voyage magnifique dans dépendances
R ehaussées, qui sait ? de quelques défenses…

V oisinant logement une tour altière,
I ntimidante, à l’allure très guerrière,
A vec contreforts pour stabilité.
U ne vigie, dans cette rude contrée…
R avissante, suis-je sûre qu’elle a été !

P uis four à pain a su là moult me seoir…
S on âge ? Qu’importe ! Est-il tant bel à voir !

Le Chevalier Dauphinois 16/12/2015 18:49

* J'ai l'impression, mais ce n'est qu'un ressenti sans vérification d'archéologue (que je ne suis pas),.....
..... Que ce site fut une "tour" ou une petite fortification de surveillance.
* Ainsi, après la guerre de Cent Ans, sa fonction n'étant plus nécessaire, il fut abandonné.
* Peut être qu'il servit de carrière de pierres pour construire (entre autre) un four à pain.
* Mais supputation cela est.