Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 07:05

 

Département 12 - AVEYRON

  Voyez vous le château de Roquelaure ?

Le bourg :

       Situation :   (--> le voir sur une carte)

   La commune de Lassouts est située à 34km au Nord-Est de Rodez, à 11km au Nord-Ouest de Saint Geniez d'Olt et à 9km au Sud-Est d'Espalion.

 

      Coordonnées du château fort :

44° 29' 33.162" N2° 49' 22.04" E
 44.492545 ° 2.822789°

 

       Toponymie :   (--> voir initiation)

 Roquelaure serait la traduction d'une expression du Languedoc "Rouoc o laouro" signifiant :

Roc exposé aux vents.

 

 

Le château fort : 

 
        L'extérieur : Est ce l'emplacement du château primitif ?

La découverte

 * A 4km Est-Nord-Est de Lassouts, un village au sommet d'une colline attire mon attention, il se nomme : Roquelaure.

 * Lentement  j'avance en observant les différentes dénivellations (plateaux) dans la pente.

 * Hélas, je ne distingue aucune trace réelle d'un ancien rempart.

 * Mon  regard est attiré par la masse imposante du rocher (qui serait de la lave scoriacée).

 * Je pressens qu'une construction a du être aménagée dessus, mais je n'en distingue pas les traces.

 

J'entre dans le village

 * Un mur épais m'accueille.

 * Il ne possède ni archère, ni crénelage, ni mâchicoulis (voir vocabulaire).

* Pourtant son parement d'angle, ses pierres, le type de pose me font penser à une construction de plusieurs siècles.

 

Est ce le château ?

* Quelques mètres plus loin, une tour se pose devant moi (à moins que ce soit l'inverse).

* Elle ne me montre aucun système défensif.

* Par contre sa consoeur, tout aussi ronde, est plus exubérante.

* Elle me nargue avec une arquebusière réimplantée.

* Mon envie de tout voir me fait traverser le feuillage pour admirer une canonnière pour tir tendu.

Voila un château médiéval ayant évolué

avec l'invention des armes à poudre !

 Aimez vous ses rondeurs ?

J'en veux encore

  L'une des façades montre des détails surprenants :

* De nombreuses fenêtres à meneaux en croix.

* Une arquebusière reconvertie en oeil-de-boeuf.

* Des consoles d'anciens mâchicoulis dont la nouvelle fonction est de tenir le toit.

 

Une surprise au détour d'une tour

* En tournant autour, une tour me donne le tournis.

* Pour éviter ces maux de tête classiques chez un Castellologue-Amateur, je prends un peu de recul.

* Soudain, je suis dans un autre monde.

Voyez vous cette curiosité ?

* Je vous donne un indice.

Une magnifique chapelle castrale s'offre à mes yeux amoureux des vieilles pierres.

 

        L'intérieur :

  Le château est une propriété privée non visitable.

 

 

La chapelle

        L'extérieur

  Cette petite construction religieuse ne semble point avoir été fortifiée. Elle possède :

* Des fenêtres en hauteur,

* Des modillons sculptés (tête de Christ, animaux, personnages),

* Les styles Romans et Gothiques se côtoient en harmonie.

 

        L'intérieur :

Une entrée silencieuse

* Comme par magie, la porte s'ouvre devant moi (en réalité, elle était déjà ouverte par un groupe de visiteurs).

* Je pénètre dans ce vieux lieu dont les dalles datent de 1000 ans (ou presque).

* Dans ce silence de cathédrale (ne suis pas un peu excessif dans mes propos puisque ce n'est qu'une chapelle) j'observe dans la pénombre chaque pierre, chaque colonne et chaque sculpture.

 

Riches décors

 

La fin pour vous, la suite pour moi

    Bien que je sois un Chevalier des ruines et des châteaux forts, j'avoue que mes yeux ne se lassent pas d'admirer cette chapelle aux fenêtres perchées puis au plafond avec ses voûtes si entrelacées.

   Je vais dormir et rêver en ce lieu.

Bonne nuit !

 

 

Histoire du site fortifié :

* A la fin du 10ème siècle, une chapelle est construite.

* Au 11ème siècle, construction du château. Il est possession des seigneurs de Calmont d'Olt.

* Au 13ème siècle, reconstruction du château.

* En 1358, le seigneur de Calmont d'Olt cède le château à Pierre Bonafo de Roquelaure.

* Au 14ème siècle, le château est fortement aménagé/modifié.

* En 1592, Isabeau de Roquelaure apporte en dot le château à son époux, Bernardin de Bessuéjouls. Ainsi, il fonde la famille Bessuéjouls-Roquelaure.

* En 1655, le château est restauré.

* Au début du 18ème siècle, Jacques de Bessuejouls, Marquis de Roquelaure, maréchal de camp des armées du Roi Louis XIV et capitaine-lieutenant des armées de la Reine, décède à la bataille de Audenarde. Le château, sans propriétaire, est complètement pillé et dévasté.

* Vers 1792, château, chapelle, communs et terres sont confisqués par les Révolutionnaires et divisés en 12 lots à vendre. Le partage du château transforme le site en de nombreux habitats.

* Le 25 juillet 1794, le Colonel François-Rose-Barthélémy Bessuéjouls de Roquelaure est guillotiné.

* En 1854, le sénateur Casimir Mayran achète de nombreux bâtiments, parts et parcelles.

* A partir de la fin du 19ème siècle, les bâtiments ne sont plus entretenus. Ruine semble être l'avenir du site.

* Au début du 20ème siècle, une école est installée dans le donjon.

* En 1957, une association de sauvegarde est créée.

* En 1966, un industriel Parisien nommé Habert achète la ruine et la restaure (ou plutôt l'aménage).

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est interdite.

 

Comme toujours dans un site médiéval, la vue est magnifique

 

   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Pierrote 11/11/2016 08:58

R éellement mon cœur est partagé
O bservant ces bâtiments rénovés…
Q uelquefois, l’on ne sait trop bien pourquoi,
U n « souffle » s’en dégage, d’autrefois,
E t pourtant au premier abord n’ont-ils
L ‘allure qu’on attendait, qu’on aime… Sont-ils
A ttirants, comme ici, parce qu’ils forment
U n ensemble sans doute assez uniforme ?
R avie je ne suis du manque de défenses,
E t cependant je sens encore défiance.

L es tours, en elles-mêmes, bien que « toilettées »,
A ccentuent sûrement aspect guerrier.
S ymboles puissants sont les mâchicoulis
S urvivants et au toit servant d’appui.
O n imagine qu’antan ils surplombaient
U ne courtine, et le Moyen-Âge renaît !…
T énus sont quand même bien tous ces indices
S ans lesquels vieilles pierres ne savent être délice…

N e puis-je dire, enfin, que chapelle n’est mie
O uvrage d’art. Mais je n’aurais une nuit,
T out comme l’avez fait (!), dans ce lieu passée !
A mbiance, pour moi, pas assez fortifiée…

P uis… que fait-elle dans l’article, dites-moi ?…
S uis-je tant tenace, impossible, bien je crois !

Le Chevalier Dauphinois 11/11/2016 10:15

* Ce site ayant été divisé en plusieurs lots par les Révolutionnaires, l'architecture globale du château en a été très perturbée.
* Il faut être un spécialiste, un universitaire, un archéologue averti pour comprendre l'aménagement castrale d'origine.
* Cette commune peu connue donc peu touristique vit tranquillement sa vie sans se soucier de son riche passé.
* Il n'y a qu'un fou comme moi pour la montrer et faire croire que c'est un château fort à découvrir.
* C'est ce type de site qui permet de mieux comprendre et mieux apprécié les autres ruines plus lisibles.
* Comme il n'y a que peu de souvenir d'origine médiévale facilement identifiable, j'ai osé ajouter la chapelle qui a certainement été celle du château (bien que je n'aie aucune trace écrite).