Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 06:30

 

Département 12 - AVEYRON

  Voyez vous cette beauté dépassant des arbres ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
    La commune de Millau est située à 70km au Nord-Ouest de Montpellier, à 60km au Sud-Ouest de Mende et à 45km au Sud-Est de Rodez.

     Le château est situé à 5km à l'Est de Millau, sur le causse Noir, en bordure des gorges de la Dourbie.

 

Le château : 
        L'extérieur :
Elle est là haut !

    Sur la route entre les communes du Massebiau et de Le Monna, perchée sur un rocher du causse, tentant de survivre aux grands arbres, un vieux château solitaire se désespère de ne point voir de touriste feru de ruines médiévales.

C'est pour la consoler que je suis en ce lieu.

 

Mes supputations durant l'effort

    Lentement, je monte dans la pente pour espérer caresser cette beauté d'un autre âge. Tout en soufflant par l'effort, tout en faisant attention aux pierres roulantes et aux épineux, je lis ma petite brochure sur cette ruine. 

    Il semblerait que la tradition populaire nomme ce site : Le château Anglais.

Impossible cela est !

    Le château était (ou aurait été) en ruine avant le début de la guerre de Cent ans, donc avant l'invasion des Maudits Anglois. Si j'avais un téléphone moderne, j'aurai demandé la confirmation grâce à la tour derrière ma tour.

  Bien le bonjour belle dame !

L'arrivée

A ses pieds, c'est le choc !

  * Le choc de la vue sur la vallée de la Dourbie.

  * Le choc de la qualité de construction pour un si vieil ancêtre.

 

L'analyse 

    Ce pan de mur, appartenant à une tour située du coté de l'attaque, est fascinant :

* Bien qu'abîmés sur un coté, les parements d'angle sont correctement ajusté avec des pierres bien taillées (sans être exceptionnelle).

* A mi-hauteur, 2 fentes verticales curieusement très rapprochées. Elle ressemble à des archères primitives.

* Au sommet, une large ouverture dont la fonction semble indéfinissable.

1 - Etait ce la porte d'entrée ?

2 - Ou une simple fenêtre ?

3 - Ou des latrines ?

4 - Ou une bretèche ?

* Je suis aussi très étonné par le linteau (en haut de l'ouverture).

* Sous la porte, des pierres posées en écaille de poisson m'informent que ce mur a certainement été construit au 10ème siècle.

  Un vestige d'archère fascinant

        L'intérieur :

J'entre

   Avec précaution, je contourne la puissante tour pour constater qu'un coté a complètement disparu et que les 2 autres ne sont que partiels.

 

Les systèmes défensifs

    En partie supérieure, je découvre l'intérieur des 2 archères primitives. Ainsi, je mesure l'épaisseur du mur et surtout je constate la faible amplitude de l'ébrasement. Cela confirme que ces systèmes défensifs sont "primitifs".

     Un peu plus loin, à travers le feuillage, une ronde tour montre son fantôme. Elle offre au curieux que je suis les vestiges d'une archère classique. 

 

Les éléments de confort
    Ma surprise est de ne point voir de coussiège aux fenêtres. La raison est évidente : Dans cette ruine, il n'y a plus de fenêtre. 

   Menteur je suis, car une antique ouverture de lumière est visible. Sa petitesse surprend, mais c'est surtout le vestige d'un meneau qui m'interpelle.

 

 

Histoire du château :

* Au 10ème siècle, construction probable du premier château fortifié.

* Durant les siècles suivants, il semble que certains systèmes défensifs soient améliorés.

* En 1383, un texte affirme que le château est en ruine.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite de loin. La visite de l'intérieur est possible avec grande prudence. Le site n'est pas sécurisé. Le risque de recevoir une pierre est important.

 

La vielle tour surveille toujours la Dourbie

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 14/06/2015 17:36

P our sûr, ce fut beau geste d’avoir ici
E ssayé consoler une belle qui
P araît bien esseulée, malgré consoeur(s*).
I mmense joie ainsi avez eu l’heur
S usciter en moi, car m’a attirée
S ans doute aucun cette rouerguaise beauté ;
O ù, à travers ouverture**, dans un temps,
U n tout autre que celui de maintenant,

M e suis-je transportée… Est-elle magnifique
I mage de votre article, un tant magique ! ***
L ‘on y ressent et hume le passé.
L e castel de la sorte appareillé,
A mes yeux, est lors entier apparu.
U ne aide, par photo des archères, ai-je eue.

R ien ne sert, pour rêver, que soient nombreux
O uvrages restants, si l’on devine en eux
U n pan de leur histoire ; ou bien s’ils donnent
E moi, mirant leur aspect qui étonne…
R avissantes sont ces primitives archères -
G age que fut conçu ce castel naguère
U n peu pour la guerre ; du moins surveillance -
E n émane une force, une puissance

A l’échelle de leur âge. Est-ce important
V ision pouvoir faire renaître d’un temps
E t d’un lieu où les bâtis étaient sis.
Y comprend-on mieux pourquoi, comme ici,
R ares semblent être fortifications. ****
O n se trouve dans une configuration
N ‘ayant guère subi modifications.

P ar ce fait, ces vestiges debout toujours
O ffrent du castel et son époque, atours
S ensationnels… Très vieils sont-ils : bonheur !
T ant plus, que si j’ajoute d’un lecteur

S on opinion, hourdage fut antan vu.
C omme cet « indice », pensez, m’a moult plu ! «
R ehaussé » d’un tel encorbellement
I maginé je l’ai de suite… moment
P roche de l’extase !… (oui, est-exagéré !)
T outefois, ne pouvons-nous le nier, «
U n plus » amène ce détail aux défenses,
M oyen de provoquer grande défiance…

N ous le savons déjà juché très haut.
O r, était-ce position pour un château
T out à fait idéale : vallée avait
A portée de regard, la surveillait.

B ien que ce guet fût de courte durée…
E st-ce le contraire qu’avez-vous su créer
N arrant votre visite : avez su faire,
E t comme à l’habitude, de belle manière,

E xquisement durer régal des yeux :
T émoin, la deuxième ouverture, des deux

E ncore visibles sur tour carrée. Magie
N ‘est-ce point de pouvoir l’admirer ? Que si !
C omme j’ai aimé sa grande simplicité !
O rnée d’un seul meneau a t-elle été.
R iches assez furent seigneurs, même peu de temps
E n menue « décoration » se plaisant ?

C royait-on être de ce lieu rassasié ?
E h non ! c’était sans ronde tour compter !
C omblée est-elle fort, tant que son archère
I llusion donne d’être « érigée à terre » !…

F aut-il que je m’arrête. Trop « parlé » j’ai.
I l ne faut point me tenter ! Je ne sais
N ullement être concise quand ruine me sied ! *****

* avec un « s » si l’on tient compte de sa moderne « compagne » !
** celle du lien « une large ouverture ».
*** la même que ci-dessus.
**** c’est mon avis… est-il correct ?
*****… ni, d’ailleurs, lorsqu’elle elle ne me sied point !… ni jamais, je vous entends d’ici ajouter !

Le Chevalier Dauphinois 17/06/2015 14:43

* Cette ruine oubliée ne montre que peu,
* Et pourtant ce peu en révèle beaucoup.
* Même si parfois pour le voir, j'ai failli me rompre le coup,
* A la vue de certaines pierres, le Chevalier fut heureux.
** Par votre longue prose de suite j'ai compris,
** Que cette minimale ruine vous a plu aussi.

Gerard d'Alboy 13/06/2015 22:53

L'ouverture visible sur la photo est une poutre d'accès à un hourd qui s'étend sur toute la largeur de la tour. On en voit les trous de boulins ...

Le Chevalier Dauphinois 13/06/2015 22:57

* Je vous remercie pour votre commentaire judicieux.
* J'avais remarqué les trous de boulins alignés.
* Mais je n'avais pas pensé aux hourds.

honorius 13/06/2015 17:42

mes amitiés en passant. Tu as tout visité ?

Le Chevalier Dauphinois 13/06/2015 17:53

* En Nostre Royaume de France, j'ai visité plus de 3000 sites fortifiés (en ruine ou entier).
* Pour l'Aveyron, j'ai photographié 166 sites sur les 191 que j'ai répertoriés (grâce à ma bibliothèque).
* Dans ce blog, n'apparaissent que les endroits visités et les photos sont toutes de moi (sauf quelques rares exceptions, que je précise toujours).
* Mes amitiés Messire Honorius.

Anne d'Amico 13/06/2015 17:36

Peuchère! Pauvre château abandonné! Mais il résiste, il est encore debout! Que restera -t-il dans 10 siècles de nos constructions modernes? Plus rien!
Bisous chevalier!

Le Chevalier Dauphinois 13/06/2015 17:56

* Il est vrai qu'un nombre important de bâtiments du 19ème et 20ème siècle disparaissent..
... Alors que nos vieilles ruines médiévales sont encore là.
* Pour beaucoup d'entre elles, c'est grâce aux associations de sauvegarde dont le dynamisme m'étonne toujours.

Marc 13/06/2015 10:06

J'aime les ruines où l'on peut encore découvrir des vestiges interprétables. C'est le cas de ce château dont vous soulevez les interrogations architecturales tout à fait étonnantes. La porte (ou l'embrasure) en haut de la tour pouvait être une communication avec d'anciens remparts ... Il serait intéressant par rapport à l'échelle de votre photo d'appréhender la hauteur sous "linteau" pour savoir si c'est une porte ou une fenêtre. Quant au linteau, il m'a surpris immédiatement par sa forme. Je vous suis depuis quelques années, vous faites un travail remarquable. Continuez ainsi et un grand merci pour toutes les découvertes que vous nous permettez d'admirer. Comment communiquer avec vous ?

Le Chevalier Dauphinois 13/06/2015 18:04

* Merci pour votre commentaire et votre approche architecturale.
* Une ruine est un peu comme une enquête policière. Il faut tenter de comprendre son architecture avec quelques preuves.
* Même si je ne suis pas un universitaire ni un archéologue, même si je suis conscient que parfois bêtise j'écris, ma passion à montrer notre patrimoine médiéval n'a pas de limite.
* Depuis quelques années, mon matériel photo s'améliore et je me suis équipé d'un GPS de randonnée et d'un "télémètre laser". Ainsi je peux donner plus d'informations qu'à mes débuts (il y a 800 ans évidemment).
* J'ai visité ce château il y a bien longtemps. Je n'ai donc pas de donnée sur ses dimensions et sa position GPS.
*** Vous pouvez me contacter par le lien "contact" en bas de chaque article.