Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 06:10

 

Département 12 - AVEYRON

  Quel enchevêtrement de bâtiments !

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune d'Estaing est située à 40km au Nord-Ouest de Sévérac le Château (voir ce château), à 30km l'est de Decazeville à 20km au Nord-Nord-Est de Rodez et à 10km au Nord-Ouest de Bozouls (voir son château).

     Coordonnées du château :

44° 33' 14.674" N 2° 40' 21.058" E
 44.554076°  2.672516°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte
   Posé sur un roc, en bordure de la rivière Lot, le curieux château survole de sa puissance les petites maisons du bourg. Cet enchevêtrement de bâtiments d'époques différentes (Les façades comportent les styles roman, gothique flamboyant et renaissance) et d'architecture mêlant confort et défense ne va point être facile à décrire.

  Une échauguette sur culots

A ses pieds

    Au pied du rempart extérieur, je suis étonné par la piètre qualité de taille de ce mur défensif partiellement arasé.

  Par contre, les bâtiments en arrière plan possèdent de beaux et classiques systèmes défensifs :

* Des mâchicoulis sous un chemin de ronde aujourd'hui transformé en logements.

* Des échauguette d'angle.

* Des tours de défense.

 

Les éléments religieux
    Il est fascinant de voir depuis l'extérieur les constructions religieuses. Il en existe 2 :

* L'ancienne chapelle castrale du 15ème siècle, englobée dans une ronde tour.

* L'imposante chapelle des religieuses construite au 20ème siècle.

  Aviez vous déjà vu un tel donjon polygonal ?

Le donjon

    Le bâtiment le plus impressionnant est le donjon polygonale, encadré à chaque angle par une échauguette encastrée, placée sur 2 hauteurs.

Magnifique, n'est il pas ?

 

L'entrée fortifiée

  Comme il se doit pour un château toujours habité au 16ème siècle, l'entrée est défendue par de nombreuses ouvertures de tir pour arme à feu (petits canons et fusils).

  Les ébrasements extérieurs et intérieurs permettent de larges angles de tir.

 

        L'intérieur :

Curieuse ambiance

    Dans la cour, je suis surpris par l'opposition entre :

* Les systèmes défensifs et les terrasses avec balustres.

* Les façades avec de multiples fenêtres et les systèmes de tir en encorbellement.

 

C'est fini

    Hélas, en ce dimanche de début mai, le château n'est point ouvert à la visite. Il faudra que je revienne pour découvrir les entrailles du château de l'illustre famille d'Estaing.

 

 

Histoire du château :

* En 850, le nom Estaing est cité. Il semble que sur une butte, un château (en bois ?) existe.

# Durant 9 siècles la famille d'Estaing donne au Royaume de France :

- 7 évêques,

- 1 cardinal,

- De nombreux et vaillants hommes d'armes dont certains ont accompagné d'illustres personnages de l'histoire :

~ Guillaume 1er d'Estaing, compagnon de Richard cœur de lion lors de la 3ème croisade.

~ François III d'Estaing lieutenant général des armées du Roi, gouverneur de Douai.

* En 1028, le site est le siège d'une Baronnie (voir titres de noblesse).

* Au 12ème siècle, aménagement d'un puissant château fort.

* En 1214, à la bataille de Bouvines, Tristan Dieudonné d'Estaing sauve la vie du Roi de France Philippe Auguste (voir liste des rois). Il reçoit la permission de porter le Lys de France dans ses armes.

* Au 15ème siècle, construction d'un chapelle.

* Au début du 16ème siècle, le puissant donjon pentagonale est construit.

* Au 17ème siècle, de nombreux aménagements de conforts sont réalisés.

* En 1794, les révolutionnaires guillotinent le vice amiral de France Jean-Baptiste-Charles-Henri d'Estaing. Le château est réquisitionné comme bien national. Il est massacré, saccagé (les blasons sont grattés) puis vendu à des habitants du bourg.

* En 1877, un violent orage de grêle casse 332 vitres du château.

* En 1836, le château est acheté par une congrégation religieuse : Saint Joseph d'Estaing.

* En 1930, construction d'une chapelle proche de l'ancienne chapelle médiévale.

* En 1945, le site est classé aux Monument Historiques.

* Vers 1947 (?), le château devient une maison de retraite pour religieuses.

* En 2000, la ville fait l'acquisition du château.

* En 2005, le château devient la propriété d'une SCI nommée : Château d'Estaing. Elle a été créée par Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la république.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les rues et ruelles. La visite de l'intérieur est payante.

 

Les encorbellements sont fascinants

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 05/06/2015 19:02

E st-ce chaleur qui endormit mon courroux ?
S pectacle n’est point si « repoussant », j’avoue (
T ant que mes yeux ne mirent que les parties
A nciennes… et semblent encore légion ici).
I l se pourrait que ma « vue » ait changé ?
N enni ! Point trop ne faut-il s’emballer :
G uère plus qu’avant ne saurai-je louer

A ujourd’hui bâtis ne possédant plus «
V isibilité » d’antan… Or, perçue
E st-elle en ce lieu*… Dans l’appareillage**
Y ai-je humé le parfum d’un autre âge.
R avie aussi que vraie force guerrière
O ncques n’ait disparu : n’est trop « cavalière »
N ature de cet ensemble. Mettre en lumière,

R ondement - peut-on bien le dire, oui -
O nt puissance su seigneurs de ce Pays.
U n autre exemple nous offrez par donjon :
E tait, à lui seul, une bonne raison
R enoncer d’attaquer, même si n’est point
G arantie d’un passé très, très lointain.
U ne forteresse dans plus grande forteresse
E st-il, aux échauguettes - ses pièces-maîtresses -

P resque « fondues » dans dans la masse de ses murs ;
O utreplus, sur deux niveaux font parure.
S ut ce géant me seoir, même rénové,
T out « passe par lui » pour nous en imposer,

S urvolant, surveillant les constructions
C ollées à lui, bien sous sa protection...
R êves sont toujours possibles grâce au Roman***
I mbriqué, c’est vrai, dans styles moins plaisants.***
P uis, sont détails qui m’ont fort attirée,
T el que l’encorbellement d’angle montré :
U n merveilleux atour, bien que « terni »
M alheureusement par mâchicoulis :

N ‘ont point le « lustre » de cet appendice ;
O uvrages trop « récents » qui ne sont délice,
T out comme fenêtres et terrasses « travaillées ».
A i-je cependant eu bonheur d’apprécier

B retèche (?) accrochée au mur dans la cour;
E xcroissance qui valait bien le détour !… «
N eutralisées » furent parties « moches »*** ici,
E t mon esprit n’a vu que « le joli » :

E st-ce magie de votre part ou du castel ?
T iendrai-je réponse secrète… (je suis cruelle !)

* mis à part dans les parties « modernes » ou trop bien réhabilitées. Mais cela n’a rien à voir, comparé à certains castels transformés en… mairie ou autre ! Moult grande différence y a t-il à mes yeux !
** notamment celui du rempart et des parties du castel qui ne sont point trop « retouchées ».
*** à mes yeux, bien entendu. Les goûts et les couleurs…

Le Chevalier Dauphinois 08/06/2015 20:39

* Bien que ce château ne soit pas le plus représentatif de l'époque médiévale, j'ai eu plaisir à le découvrir.
* Évidemment, il possède de grandes parties "modernes", mais il a par endroit un charme de mon époque préférée.
* Et puis, l'opposition des défenses et du confort m'a amusée.
* Je suis heureux que vous ayez pu ressentir sa beauté.