Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 08:30

  Au Moyen Âge, point de fil électrique traversait le paysage

Département 12 - AVEYRON

 

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Coupiac est située à 40km au Sud-Ouest de Millau, 30km Est-Nord-Est d'Albi et à 8km au Sud-Est de Réquista.

     Coordonnées du château :

43° 57' 14.13" N
2° 34' 51.712" E
 43.953925°
 2.581031°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La découverte

     Par la route qui serpente au Nord du bourg, dans une trouée je vois à gauche de l'église, la construction fortifiée qui est le terminus de la croisade matinale. Deux tours rondes encadrant une petite courtine

  Je dépose mon destrier sur le parking proche du château et je commence mes observations.

 

Analyse générale 

* Le château de Coupiac a une forme parallélépipédique dont une tour et un pan de courtine ont disparu (voir la cause dans l'historique).

* Il est bâti sur un rocher aplani.

* Sur toutes les constructions rondes, de nombreuses latrines sont visibles et parfois sur plusieurs niveaux.

 

Les systèmes défensifs
     Un château fortifié se doit de posséder des systèmes défensifs. Même si la construction de Coupiac a été modernisée pour plus de confort, elle garde encore les traces de son passé guerrier.

 Que vois je :

* Sur une tour, présence d'une archère droite.

* Sur une courtine, une belle archère cruciforme à croix pattée.

* A mi-hauteur, une arquebusière ou couleuvrine.

* Puis une canonnière.

* Et enfin, en haut de courtine, les vestiges de mâchicoulis.

 

        L'intérieur :
Echec
   Hélas, en cette matinée de printemps, le château n'est point ouvert. Mais en me contorsionnant, je peux admirer à travers les jours de la porte.

 

Que vois je ?

1 - Une longue allée en pente douce amène à une façade modernisée.

2 - Sur la gauche, il devait y avoir une courtine, disparu il y a plusieurs siècles.

3 - Sur la droite, une rigole au sol récupérant les eaux de pluie.

  Pour le reste de la visite, je vous propose de le découvrir par vous même lors de vos prochaines vacances en Rouergue.

 

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, le site est la propriété des Comtes (voir titre de noblesse) d'Armagnac (voir liste).

* En 1372, une bande armée, composée de 70 soldats, attaque le château, mais elle ne parvient pas à le conquérir.

* A la fin du 15ème siècle, le Roi de France Louis XI (voir liste) ordonne la démolition d'une des tours en représailles à la révolte du Comtesd'Armagnac.

* Au début du 16ème siècle, durant les Guerres de Religion, Jean III de Panat, seigneur de Coupiac, est commandant des troupes de Protestants en Languedoc.

* Au 16ème siècle, la famille Levis de Castelperse est propriétaire du château.

* Au 18ème siècle, le château appartient successivement aux familles :

- Brunet,

- Izarn de Méjanel.

* Vers 1792, les Révolutionnaires brûlent les archives du château.

* Vers le milieu du 19ème siècle, les descendants de la famille Izarn de Méjanel vendent le château à monsieur Bonnet, notaire de profession.

* Au 20ème siècle, la commune est propriétaire du site.

* En 1905, la municipalité quémande des subventions pour la réparation des toitures.

* En 1982, une association de sauvegarde est créée.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est payante. Veuillez vous renseigner sur les heures d'ouverture.

 

Le château survole les toits des maisons

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 05/12/2014 20:45

C omme me sied cet article même si modernités
O nt, bien sûr, du castel allure un tant changée.
U ne belle série d'images illumine ce lieu,
P uissance accentuant, et charme... et c'est heureux !
I mpossible de nier que, malheureusement,
A cause de "mon" Louis XI sont tour et mur manquants...
C ertes, était-ce châtiment dur, mais on ne raillait

A ucunement mon roi ! Armagnac le savait.
V oulut outrepasser ses droits et bafouer,
E n somme, de son maître légitime autorité.
Y perdit-il beaucoup... et castel une tour !...
R avie je suis pourtant, car de nombreux atours
O nt résisté au temps et force du castel
N ous apparaît ainsi... Comme tout cela est bel !

R oc enlaçant les pierres* et toutes les défenses -
O u presque - réunies là, donnant grande prestance;
U ne touche d'élégance par de petits détails
E ntrevus... Alors peu importe que les entrailles
R évélées ne se soient : on sait bien deviner
G uerrier décor dans les espaces sécurisés;
U n raffinement, sans ostentation je crois,
E mbellisant logis; et confort bien se voit :

N e pouvons en douter : tant de latrines ici "
O rnent" courtines et tours... je gage donc qu'aussi
T rès bien aménagés durent être les seigneuriaux
A ppartements... E t puis, à un autre niveau

B elle allée nous mirons, dans la roche taillée;
E n sus, un caniveau pour les eaux écouler :
N ec plus ultra en ces temps que l'on dit "obscurs" !
E t porte mystérieuse... se trouvait sur quel mur ?
...

P our sûr, dans Rouergue je retournerai un jour.
S aurai-je me souvenir de votre cadeau** du jour.

* c'est de vous, pas de moi.
** cadeau que vous faites à tous vos lecteurs du jour (donc, à moi aussi !) avec ce castel dévoilé.

Le Chevalier Dauphinois 08/12/2014 17:33



* Je me suis régalé à écrire cet article et à trier les images.


* Et je vois que vous avez aussi pris plaisir à proser sur cette curieuse beauté.


* Les encorbellements, les constructions sur rocher, les tours flanques sont des réjouissances pour l'oeil et l'imaginaire.



Véroo 05/12/2014 12:11

je connais un peu cette région mais je ne connaissais pas ce château, il vaut le détour ! J'aime beaucoup cette tour qui nait de la roche.

Le Chevalier Dauphinois 05/12/2014 18:36



* Dans le Rouergue, actuel aveyron, j'ai identifié 189 sites fortifiés d'origine médiévale.


* Certains sont des ruines peu identifiables, d'autres sont des églises avec systèmes défensifs, d'autres encore sont des maisons fortes, mais la plupard sont des châteaux encore habitables et
souvent habités.


* Je pressens que je vais te faire découvrir des beautés construites que point tu connais.



GOURON Philippe 12/11/2014 18:39

Je m'y trouvais, il y a quelques jours, et j'ai eu la chance d'y faire une "chasse aux sorcières" bien orchestrée dans ce château que je trouve magnifiquement bien conservé.
J'espère, d'ici peu, avoir le temps de traiter les images de cette virée automnale et venir ici, sur votre blog, enrichir mes connaissances en matière de vieilles pierre :)
Encore merci !
Philippe

Le Chevalier Dauphinois 12/11/2014 22:12



* Quelle chance !


* J'ai hâte de découvrir vos images récentes sur ce château que j'ai vu il y a... un siècle au moins.