Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 06:00

  Voyez vous le château fortifié ?

Département 12 - AVEYRON

 

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Creissels est située à 55km au Sud-Est de Rodez et à 2km au Sud-Ouest de Millau.

     Coordonnées du château :

44° 5' 8.383" N 3° 3' 34.218" E
 44.085662°  3.059505°

 

Le château fort : 
        L'extérieur :
Je suis un penseur de notes

    Depuis Millau, où j'ai visité le curieux beffroi, et pendant que mon destrier trottine, je pense à une crécelle, cet instrument du Moyen Âge.

Le site de Creissels va-t-il faire une petite musique

dans mon coeur de Castellologue amateur ?

  Quelle masse impressionnante !

La découverte

  Dominant le bourg et contrôlant le passage sur la rivière Tarn, le vieux château millénaire est posé sur un rocher.

   Les siècles guerriers n'ont pas été tendres avec ce bâtiment. C'est donc une construction très remaniée mais gardant un charme d'antan qui me regarde de loin.

 

L'analyse 

* Du double rempart et du fossé existants au 17ème siècle, il ne reste rien.

* A cause des nombreuses attaques puis de l'incendie, la reconstruction a adouci l'architecture militaire.

* De nombreuses fenêtres à meneau en croix apportent la lumière de confort.

* Mais certaines caractéristiques de château fort sont encore présentes, comme l'arc de décharge soutenant le mur.Une tour défensive stylisée

* Le contraste entre les petites ouvertures quadrilobées et les grandes fenêtres montre les siècles d'architecture.

* Il n'existe point de château sans tour défensive. Bien qu'elle reconstruite, elle comporte les mâchicoulis (voir vocabulaire) et crénelages me faisant rêver.

 

        L'intérieur :
  La propriété privée n'est pas visitable, mais il est possible de réserver une jolie chambre dans ce bel hôtel. Ne pouvant dormir en ce lieu ce soir, je me console en regardant le magnifique clocher.

 

 

Histoire du château fort :

* Au 8ème siècle, un "château" est possession de Leulade, seigneur du Rouergue.

* A la fin du 8ème siècle (à vérifier), Leulade donne le site à Madralde.

* Au 12ème siècle (?), le site appartient à la famille Roquefeuille.

* En 1230, par mariage, le château est rattaché au Comté (voir titre de noblesse) de Rodez.

* En 1358, Jean d'Armagnac échange, avec la famille d'Arpajon, la seigneurie de Creissels contre celle de Castelnau-Montsabert.

* En 1362, le Vicomte de Fezensaguet envoie une troupe de gens d'armes contre le château. Le site est pris.

* En 1372, le capitaine de la garde se nomme : De Peyre.

* En ce dernier quart du 14ème siècle, les Anglais attaquent puis prennent et enfin occupent le château.

* En 1381, les Anglais quittent le site de Creissels.

* En 1397, Guillaume de Solages, émissaire du Comte d'Armagnac, attaque puis s'empare du château.

* Au 15ème siècle, Jean V d'Armagnac, Comte de Rodez (entre autre), possède le château.

* En 1455, le roi de France Charles VII (voir liste des rois), irrité par les "facéties" de son vassal Jean V d'Armagnac lance une armée contre lui. Après la défaite du Comte, la Vicomté de Creissels est donnée à Jean de Montcalm.

* En 1465, le capitaine de la garde se nomme : Jean Ravel.

* En 1481, Creissels appartient à Catherine de Foix.

* Durant 1 siècle, le site est possession successivement :

- De la maison d'Alençon,

- De la famille d'Albret,

- De la famille Vendôme.

* En 1559, le capitaine de la garde se nomme : Arnaud de Méjanès. Il sort victorieux d'une attaque contre le château par les troupes protestantes.

* En 1562; nouvelle attaque des Protestants. Le château est pris.

* En 1569, une troupe Catholique armée attaque puis s'empare du château. Les protestants s'enfuient.

* En 1589, avec l'avènement de Henri IV (voir liste des rois), le site appartient à la couronne de France.

* En 1602, le capitaine de la garde se nomme : Etienne de Crozat d'Arré.

* En 1628, une puissante armée commandée par le Duc de Rohan, attaque le château avec des canons. Les 80 défenseurs de la cité ont la chance de voir arriver les renforts commandés par le Prince de Condé. Le Duc quitte la place. En remerciement pour sa bravoure à défendre, le capitaine de la garde du château reçoit du Roi les "ruines du site de Creissels".

* En 1633, comme pour beaucoup de place forte du Royaume, le Roi ordonne la démolition des fortifications.

* En 1649, le capitaine de la garde se nomme : Etienne de Crozat.

* A la fin du 17ème siècle (1675 ?), le site appartient à la famille De Crozat de La Croix

* En 1706, le site appartient à la famille De Gualy.

* En 1814, un violent incendie dévaste le château.

* Vers le milieu du 19ème siècle, Monsieur de Gissac, descendant de la famille De Gualy, est propriétaire du château.

* En 1936, le château est vendu à madame Marcelle Hubin.

* Durant la deuxième guerre mondiale, les Allemands réquisitionne le site. Comme souvent, les occupants dévastent la propriété.

* A la fin du 20ème siècle, le site appartient à madame Austruy.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route en respectant la propriété privée. La visite de l'intérieur est possible en réservant une chambre dans cet hôtel.

 

C'est avec peine que je quitte ce bourg agréable

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 28/08/2015 21:54

C ruel dilemme posé dans ce castel :
R ares sont de « forts » détails qui m’interpellent.
E t pourtant, me sens-je un tant attirée.
I l est vrai qu’appareillage est beauté…
S elon mes goûts, bien sûr !… Quant aux défenses,
S avez être aimable envers elles, je pense :
E n fait d’une adoucie architecture,
L a vision que j’ai est de « vides » murs
S ans écho de leur passé militaire,

A part tour d’angle qui est restée guerrière…
V aleur est tout de même dans moult d’indices
E voquant sécurités !… Quel délice
Y aurait-il eu à mirer ici
R angées d’archères, bretèches ou pont-levis !
O ui, sais-je que ne fut mie de tout repos,
N enni, durant des siècles, vie du château.

R econstructions ont eu raison des lieux.
O r, sensation ai-je eue de bâtis « vieux »,
U ne fois oubliées les nombreuses fenêtres.
E st-ce là mon dilemme… Semblent m’apparaître
R éminiscences d’un passé bien lointain…
G râce au bel arc que nous offrez de loin ?
U ne manière de montrer par cette image
E vidente masse qu’avaient au Moyen-Âge,

P uissance aussi, ces castels érigés.
O n peut l’épaisseur des murs estimer :
S ans aucun doute furent-ils tous de taille (
T ant l’historique* nous narre de batailles)

S outenir assauts répétés même si
C onté nous est que souvent ils furent pris.**
R udesse, près de la tour, se lit encore
I ndiscutablement malgré « décor
P aisible » rendu par courtines « aérées ».
T rès mal ai-je saisi où était clocher :
U n élément d’une église le croyais,
M ais, peut-être d’une autre tour est « sommet » ?

N e m’en voulez point : suis-je un tant « perdue »
O ù carrée « vigie » n’était apparue
T out au long des images : quelle bonne surprise !
A t-elle sur moi, pour sûr, très grande emprise !

B elles archères pour couleuvrines*** se voient là.
E t croix catholique, c’est vrai, n’y est pas.
N ‘est-ce point exemple d’une échauguette d’antan ?
E t qui défie toujours les hommes, le temps…

* qui me sied moult : quelle longueur, que de noms !
** mais, comme vous l’aviez écrit et comme je l’ai lu moult de fois : ruse et traitrise venaient à bout des plus puissantes forteresses… ou l’intrusion facilitée par le pont-levis… non levé !
*** je suis allée voir le nom exact dans votre liste « vocabulaire » !

Le Chevalier Dauphinois 31/08/2015 19:58

* Je comprends votre petite frustration face à ce château. D'ailleurs, j'ai aussi ressenti cela et ma note est de 1.
* Ce château a été transformé en hôtel. Il doit donc satisfaire aux règles de sécurité et de norme.
* Il a donc été "un peu" aseptisé. Mais il garde ses origines médiévales.
* J'ai compensé sa faiblesse architecturale par sa riche histoire et les personnages s'y rattachant. Ainsi, je vous donne du "travail" pour plusieurs semaines... hihihi