Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 07:30

 

Département 12 - AVEYRON

  Une montagne de pierres survole les grands arbres

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   La commune de Belcastel est située à 35km au Sud-Est de Figeac, à 25km Est-Nord-Est de Villefranche de Rouergue et  20km Ouest-Nord-Ouest de Rodez.

     Coordonnées du château :

44° 23' 20.951" N
2° 20' 11.184' E
 44.389153°
 2.33644°

 

Le château : 
        L'extérieur :
La rage est en moi !

Ce site est il ensorcelé ?

Suis je maudit par le Saint de cette paroisse ?

  Je suis venu 2 fois en ce lieu pour visiter cette beauté et.... par deux fois, close fut la porte. 

  Conséquence, je ne vais vous montrer que l'extérieur de ce château fort si connu et médiatisé.

   Quel magnifique château fort et rustre

La découverte
   En arrivant dans le petit bourg, survolant les maisons, je vois la masse impressionante du château.

Quelle puissance !

 Lentement je contourne cette construction pour mieux la ressentir. 

 

Première analyse 

   Les bâtiments sont entourés par un rempart posé sur le rocher. Ces hauts murs étaient protégés par des tours flanques semi-circulaires ainsi que des échauguettes posées sur culots dans certains angles.

   Bien que le rempart soit arasé, il semble évident que crénelage et mâchicoulis (voir vocabulaire) complétaient le système défensif.

 

Quel enchevêtrement
   Le plus impressionnant est l'assemblage de murs, de bâtiments d'époques différentes et de diverses fonctions.

* Une ronde tour défensive accrochée à un bâtiment rectangulaire.

* Un bâtiment d'habitation possède des vestiges de mâchicoulis.

* Une façade donnant vers l'apic a été ouverte de nombreuses fenêtres.

* Cette façade à multiples fenêtres est protégée aux angles par de hautes échauguettes sur culots.

* Ces échauguettes tranchent par rapport à celles du rempart extérieur.

Avez vous remarqué la différence de qualité et de taille des pierres des multiples bâtiments ?

  Une entrée fortifiée surveillée par le donjon

Supputations et affirmations !

    Avant d'aller plus loin dans la découverte de ce château fort, je fais le bilan de mes constatations.

* Avec un donjon carré et central, le site a donc été construit avant le 13ème siècle.

* Avec ses tours rondes, il semble évident que les défenses ont été améliorées à partir du 13ème siècle.

* Avec ses fenêtres à meneaux en croix, il est évident que ce château ne fut point une garnison mais bien la résidence d'un seigneur.

* Avec l'absence de canonnière, il semble que sa situation géographique ne lui a pas permis d'avoir un rôle défensif important à partir du 15ème siècle.

 

L'entrée fortifiée

    Comme il se doit, l'entrée de ce château médiéval est fortifiée. Le contrôle de la porte est réalisée par deux tours rondes. Evidemment, un pont levis (symbolisé par les deux fentes ayant reçu les flèches de levage) protégeait l'entrée.

  De loin, je ne peux pas distinguer une herse ni un assommoir. Je dois m'approcher.

 

        L'intérieur :
  Hélas, la porte ne s'ouvre pas en ce début de printemps si peu touristique. Je ne pourrai pas confirmer mes constatations. 

 

 

Histoire du château :

* En 1040, une famille Belcastel est cité. Un château existe.

* En 1251, Raymond de Belcastel vend le château au Comte (voir titre de noblesse) Hugues de Rodez.

* A milieu du 13ème siècle,le Comte aménage le château et améliore ses fortifications.

* Au 14ème siècle (1378 ?), durant la guerre de Cent Ans, les Routiers, commandés par Mérigot Marchez, s'emparent du château par une ruse.

* En 1386, le château est donné à Alzias Saunhac par le Comte Jean III d'Armagnac.

* En 1407, Alzias Saunhac, seigneur de Belcastel, devient sénéchal de Beaucaire puis Chambellan de la Reine Jeanne de Naples.
* Au milieu du 15ème siècle, le château est possession de l'abbaye de Bonnecombe (à vérifier).

* En 1453, le château est propriété de la famille Saunhac.

* En 1545, le château est profondément remanié (à vérifier).

* En 1592, le château est possession de la famille Bournazel (voir leur autre château).

* En 1788, le château n'est plus habité.

* Au milieu du 20ème siècle, le château est mis en vente.

* A la fin du 20ème siècle, les nouveaux propriétaires consolident et aménagent le site, puis l'ouvre à la visite.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est possible certains jours, renseignez vous.

 

Quelle vue !

      Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 12 Vers Menu châteaux de l'Aveyron

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Rouergue : 12
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 16/11/2014 17:00

J'y suis parvenue... à la composer jusqu'au bout, ma ballade...

En des moments de longue attente
Voulez-vous vraiment m'obliger...
Savez-vous qu'est vraiment pesante
Cette éternité, Chevalier !
Oui, suis-je femme, et devinez
Qu'attendre moult je ne puis.
En avez de bonnes ! patienter
N'est point vertu, chez moi, nenni !
Par cela n'êtes-vous touché ?

Sera toujours un tant peinante
Vue de castels défigurés,
Et ne vous dis-je point comme dolente
Est mon âme quand sur eux proser
Me faut-il ! Mais vous m'astreignez
A engendrer de tels écrits,
Car, ne puis-je en honnêteté
Mentir... à vous la faute ! si, si !
Par cela n'êtes-vous touché ?

Pour vous, est aussi éprouvante
Attente ? alors, plus ne cherchez
Servir articles en dilettante !
Que de temps sera là gagné !...
Plaisir sera lors décuplé,
Et ire de mise ne sera mie,
Juré!... sinon, longs trouverez
Mes réquisitoires, je vous dis !
Par cela n'êtes-vous touché ?

Chevalier, comme le paradis
Toujours me sierait-il rêver
En vos articles... et sans répit !
Par cela n'êtes-vous touché ?

Le Chevalier Dauphinois 06/12/2014 13:19



* Que voila belle prose pour Bel Castel.


* Lu avec attention j'ai


* Chaque mot ressenti j'ai.


* Travail rédactionnel, admiration je formule.


** Heureux je suis de vous connaître Jeune damoiselle (face à mes 800 ans bien sur).



Anne la Dauphinoise 14/11/2014 22:21

B el est castel, pour sûr, que montrez aujourd'hui !
E t, si Bonne Fortune ne semble vous avoir servi -
L 'intérieur, par deux fois, vous a t-elle refusé -
C omme par l'extérieur a t-elle su me contenter !...
A rruiné, certes, est ce château, mais sa présence "
S 'éternise" - quel bonheur ! - et, d'antan sa prestance
T out autant que sa force sont livres à ciel ouvert.
E tait-ce, assurément, lieu paré pour la guerre :
L 'entrée déjà nous en donnant un aperçu;

A vec rempart et tours au rocher confondus.
V éritable forteresse sur colline élevée,
E mpreinte de majesté, aussi d'austérité.
Y voit-on peu de faste, et pourtant impression
R este, en mirant ce site, d'une altière construction
O uvragée ce qu'il faut pour afficher aisance,
N oblesse de ses hôtes, mais jamais suffisance.

R egard ne sait où se poser dans cette foison
O fferte à nous de bâtis de diverses façons,
U nis, cependant, dans une harmonie certaine :
E urent-ils, au fil du temps, une ordonnance sereine, "
R amassée", procurant dès lors sécurité;
G randiose, par tours et donjon, là, très "envolés" -
U ne manière de guetter de loin les ennemis -
E tagée, épousant forme de la butte ainsi.

N e redirai-je (si, je le fais !) qu'appareillage
O bstacle n'est point pour que castel ait beau visage :
T out au contraire, rehausse, de l'ensemble, la beauté
A mon avis, et sait que mieux me faire rêver.

B ien trop long serait conter mes "divagations" -
E xquises ! - dans ces murs où grande fascination,
N otamment pour les siècles d'avant la Renaissance,
E xplose (est-ce un tant fort) dans lieu d'une telle "brillance" !

P uis - vraie cerise sur le gâteau - est ce castel
S is en une contrée qui me sied, pour moi tant belle !

Le Chevalier Dauphinois 15/11/2014 10:23



* Hooo belle damoiselle de MON Dauphiné,


* Promesse de ruine féodale je vous avais faite,


* Promesse en cet article j'ai respectée.


* Heureux je suis que votre couroux sur ma dernière prose soit définitivement (?) parti,


* Ainsi je retouve votre belle verve pour vanter Nostre Moyen Âge.


* Ce type de castel abonde dans mon disque dur,


* Et dans ce 21ème siècle, nombre d'entre eux vont apparaître.


* Il est même possible que photos animées s'affichent parfois,


* Augmentant le plaisir de vos yeux et de vos mots.


* L'attente va être longue pour vous comme pour moi.


* Mais n'est ce point plaisir, de ne point avoir tout à la fois ?



Papy Martial 14/11/2014 20:45

Bonsoir, Des articles toujours aussi vivants que passionnant. Après une longue absence me voici de retour. Cordialement.

Le Chevalier Dauphinois 15/11/2014 10:14



* Heureux je suis de vous revoir dans ce monde de ruine et de poussière médiévale.


* J'espère que les nouveaux articles vont vous transporter 8 siècles dans le passé.