Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgTrappue est cette belle tour

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village d'Escales se situe à 28km à l'Ouest de Narbonne et à 6km au Nord-Ouest de Lézignan Corbières.

    Coordonnées de la tour :

43° 13' 8" N 2° 42' 13" E
 43.219059  2.70362

 

Le château :  

     L'extérieur :

L'arrivée

    Sur la petite route départementale proche de Escales, mon instinct de Chevalier-Castellologue me quémande de lever la tête. Au loin survolant les arbres, une imposante tour me fait signe.

  La colline portant cette merveille est à 2km au Sud-Est du village.

 

Anecdote

  Comme souvent, la connaissance orale et les accent régionaux transforme la vérité. Je vous ai déjà montré un exemple ici., puis un autre là.

  Cette construction fortifiée est nommée très souvent : La Tour Romaine. Hors, il n'en est rien. Elle date de l'époque Romane du 12ème siècle.

 

Premiers indices

    Avant d'admirer la tour, je constate que des vestiges de remparts sont visibles dans la pente. Ce site n'était pas qu'une simple tour de guet.

 

     L'intérieur : 

Comme au temps du cinéma muet !Les vestiges   

   En franchissant le "rempart symbolique", je découvre sur la plate-forme, d'autres vestiges de constructions. Bien qu'il soit difficile de déterminer la fonction de chaque pièce, les murs intérieurs, les couloirs,les portes sont identifiables.

 

La tour

    Évidemment, la star du site est incontestablement la tour. Ses dimensions la rendent habitable, mais l'absence de fenêtre m'informe qu'elle n'a pas été aménagée pour le confort après le 14ème siècle.

   La différence de qualité des parements d'angle m'informe que cette tour a été rehaussée à des époques différentes.

 

Les défenses

   La tour ayant été arasée, il n'est pas possible de savoir si mâchicoulis et crénelage (voir vocabulaire) existaient.

     Il est quand même possible de voir des fentes verticales sur plusieurs façades. Ce sont des archères du 12ème siècle.

Aviez vous vu celle-ci ?

   En partie basse, cette large fente ne ressemble guère à une archère. J'opte pour un puits de lumière.

 

L'intérieur de la tour

   Par une porte ouverte récemment (normalement la base d'un donjon est inaccessible, la porte devrait se situer au moins à 3m du sol) j'entre dans la tour. La salle basse est sombre. Il faut un peu de temps à mes yeux de Castellologue-Amateur pour voir cette magnifique ouverture que j'avais reconnue quelques minutes plus tôt à l'extérieur.

  Je ne suis pas dans une belle salle habitable avec plafond voûté d'ogives, mais dans le ratier  (voir vocabulaire) avec au plafond, une trappe d'accès.

 

Au secours !

  Pendant que j'admirais chaque pierre et que j'observais le puits de lumière, un plaisantin a fermé la porte. Je suis enfermé dans les oubliettes.

Au secours... ... Je ne peux point sortir !  

  C'est donc la fin de ce blog puisque je ne pourrai plus visiter d'autres ruines. 

 

 

Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, le château appartient au chapitre cathédrale de Saint Just de Narbonne.
* En 1231, le château est vendu à ????
* Après le 15ème siècle, il semble que le site ne soit plus habité.
* Au 20ème siècle, la tour appartient à la commune.
* En 1942, la tour est inscrite aux Monuments Historiques.
* En 1980, une campagne de fouille est organisée.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe, soyez prudents.

 

La vue est la richesse de cette massive tour

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 23/02/2014 22:06

Je crois bien que j'ai omis un espace dans mon 1er envoi.
Aussi je vous écris de nouveau mon acrostiche (oubli d'une ligne entre "D'" et "ICI")

C omment ça, "à jamais dans le silence" ?...
L e pigeon voyageur sait bien d'avance -
E t vous aussi, n'avez pu l'oublier ! -
F aire chemin inverse et lors retourner

P rès de la personne qui l'a envoyé !
O ccasion pour vous de lui faire passer
U ne série d'articles - à ma convenance ! -
R elatifs aux ruines, et pleins de brillance !

S ûr, que n'avez vu détail, je le pense :
O r, plume, encre et papier, en toute aisance
R angés bien sous son aile, avait porté
T rès fidèle pigeon dans son vol premier...
I lluminé est, je le sens, votre coeur brisé !
R ien au hasard, nenni, je n'ai laissé !

D onc, allez-vous, grâce à ma bienveillance

I ncroyable (!), n'être plus longtemps en souffrance !...
C ombien de narrations sont exigées ?
I l importe peu le nombre... doivent m'agréer !!!

Le Chevalier Dauphinois 24/02/2014 18:36



Avec la force de la pensée, aidé certainement par un magicien et une fée passant par la, je me suis libérré de cette tour.


..... Que lis je dans vos pensées !... Vous ne croyez pas au fées libératrices.


Lisez un peu cette histoire vraie dans mon Dauphinée : Le prisonnier de la Tour d'Aquin



Anne la Dauphinoise 21/02/2014 13:54

T errible nouvelle vous savoir prisonnier !
O r, même si dans geôle dorée vous trouvez (
U n tel décor n'est-il point fort charmant ?
R ustique et simple... une belle cave d'antan)

D ésespéré devez-vous être... Alors

E nvoyé j'ai mon pigeon voyageur
S urvoler ce site, ma missive porter.
C ertes, auriez préféré qu'il amène clef...
A h ! mais doit se mériter délivrance !
L es jours d'avant, par vous ai-je eu souffrance :
E st cette situation "tombant à pic" !
S oit ! pourrait-on croire courroux maléfique...

A i-je uniquement vu qu'isolement -
U tile - provoquerait "revirement"...
D onc, vous laissant cogiter là, j'espère,
E st-il temps d'admirer ces vieilles pierres...

L es vestiges de rempart ne foisonnent point.
A t-on, du moins, idée que bien fut ceint
N aguère ce castel, ou plutôt cette tour
G arnie de quelques bâtiments entour.
U ne impression de force je ressens là :
E st-ce parce que borgne l'on voit cette tour-là,
D onnant sentiment de sécurité ?
O utreplus, créneaux j'ai imaginés
C ouronnant ce lieu, et archères montrées

N eutralisèrent éventuels intrus.
O n devine, par sa position, que fut
T rès peu souvent assiégé cet endroit.
A vait comme seul but surveillance, je crois.

B ien sûr, le ratier ai-je surtout aimé.
E t tant pis, si ne fut qu'un bête cellier :
N 'est que merveille une pareille construction
E n pierre, magnifique de murs et plafond !

P arfum délicieux s'en dégage, de plus.
S ais-je le humer... Quoi demander de plus !...

Le Chevalier Dauphinois 23/02/2014 19:11



  C'est donc enfermé dans la tour, avec un téléphone portable que j'écris une réponse à votre belle et longue prose. Mais lorsque la batterie sera vide, Le Chevalier Dauphinois sera à jamais
dans le silence du Moyen Âge.


  Adieu monde du web et des blogs...... Ceci est ma dernière missive d'Outre Tombe.



bernard othon de niort 21/02/2014 07:52

cette " tour " me fait pensser a la tour de pulol ( argeles 66 ) la seule dent qui n'a pas eu de caries

Le Chevalier Dauphinois 21/02/2014 09:07



  De nombreuses tours de guet, posées sur une colline à l'angle des vallées, ont la "même" architecture simple. Quelques remparts peu épais à l'extérieur et un bâtiment très souvent carré
avec 2 niveaux plus rdc.


  Beaucoup ont disparu, c'est pour cela que j'adore les photographier pour en garder le souvenir.


*** Il va falloir que j'écrive un article sur la tour d'Argeles et un autre sur son église fortifiée.