Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgLes collines sont rares et les plaines verdoyantes

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le bourg de Ouveillan se situe à 25km au Sud-Ouest de Béziers et à 15km au Nord de Narbonne.

    La grange Cistercienne est à 3 km au Sud-Est de Ouveillan et à 4km au Nord de Cuxac d'Aude.

    Coordonnées de la grange :

43° 16' 35.112" N 2° 59 54.485" E
 43.27642  2.998468

 

La grange fortifiée 

     L'extérieur :

Pourquoi une grange fortifiée ?

    Dans ce blog, depuis plusieurs années, je vous montre des châteaux forts plus ou moins en ruine. Ce type de fortifications est le symbole du moyen âge.

   Mais tous les villages n'avaient pas la chance de disposer d'une telle protection.

   C'est ainsi qu'est apparu :

* Des maisons fortes,

* Des églises fortifiées,

* Des villages fortifiés,

* Des cimetières fortifiés,

* Des grottes fortifiées,

* Des ponts fortifiés...

    Toutes ces constructions avaient pour fonction de protéger les hommes et parfois les animaux d'élevage.

Mais comment faisait on pour protéger les récoltes ?

  La réponses est sous vos yeux ébahis !

 

L'arrivée

    Mon destrier trottine depuis plusieurs minutes et je ne vois aucune montagne, colline ou petite butte pour poser une fortification défendable. Il n'y a que terre fertile et ruisseau d'irrigation. "Je suis dans une région de culture" me dis je (Parfois, dans la solitude de mes découvertes, je me parle à moi même... Le faites vous aussi ? ).

 

Sa beauté est si lumineuse que mes yeux se troublentLa découverte

    En découvrant la façade arrière du bâtiment, je pressens que cette grange ne sera pas une simple construction. La puissance des contrefort et ses dimensions en font une petite forteresse.

    Évidemment, les années ont "ridé" un peu cette beauté, mais quel spectacle !

 

Rapide analyse

Que de contraste !

  Je m'attendais à une haute tour et je vois un bâtiment trapu. J'imaginais de petits contreforts et ce sont des renforts ressemblant à des tours flanques dissuasives tout en consolidant.

   Par contre, je ne vois pas de fente de tir, d'archère de bretèche ni de mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

La surprise continue

   En contournant la grange cistercienne, je découvre une tour carrée qui semble tenir en équilibre grâce à des arcs dont je vous laisse deviner la fonction.

   Tout dans cette construction est grâce et simplicité.

 

     L'intérieur :

          La porte est ouverte, je pénètre sur la pointe de mes chausses. A l'intérieur, un Audois à la chevelure dégarnie et à l'air jovial est heureux de me voir pour partager sa connaissance de la grange.

     La salle voûtée d'ogive reposant sur plusieurs piliers est impressionnante. Il semble que des panneaux permettaient de séparer les graines d'orge, de blé etc...

    Soudain, l'atmosphère devient brumeuse, l'air est irrespirable. Un petit incendie vient de se déclarer dans les fils électriques. A regret, je quitte rapidement cette grange.

 

 

Histoire de la grange :

* En 1097, Guillaume Pierre de Comson, seigneur d'Ouveillan, s'apprête à partir en croisade en terre Sainte. Il fait don des terres de Ouveillan à l'abbaye Bénédictine de Sainte Marie de Fontfroide.
* Au début du 12ème siècle, une grange est certainement construite.
* En 1146, Fondfroide est rattachée aux Cisterciens de Clervaux.
* En 1203, la partie Sud de l'immense plaine est acheté par les Cisterciens aux Hospitalers.
* En de premier tier du 13ème siècle, la puissance grandissante de Fontfroide crée des jalousie et des conflits
* En 1287, la petite grange d'origine ne suffit plus. Fondfroide fait construire à Fontcalvy une puissance grange fortifiée.
* En 1315, la grange est terminée.
* Durant le 14ème et 15ème siècle, Foncalvy prospère malgré les attaques des troupes de l'Archevêque et des Vicomtes (voir titre de noblesse) de Narbonne.
* En 1595, Fonfroide inféode Fontcalvy à Alexandre de Frégoze
* Vers 1792, la grange est réquisitionnée comme bien national par les révolutionnaires. Elle est vendue à plusieurs familles.
* Au 19ème siècle, la grange tombe et ruine et sert de carrière de pierres.
* Vers 1943, l'armée Allemande souhaite récupérer les pierres de la grange pour établir un blockhaus.
* En 1977, la commune décide de sauver la ruine. Elle récupère les parts des héritiers et commence une campagne de consolidation.
* En 1983, la grange est inscrite aux Monuments Historiques.
* A la fin du 20ème siècle, en été, le festival de Fontcalvy redonne vie à ces vieilles pierres.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la grange est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est impossible en dehors des festivals ou des journées découvertes. 

 

Au feuuuuuu !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

honorius 05/11/2013 13:42

Une belle bâtisse, comme on en fait plus hélas ! Amitié du vieux sorcier

Le Chevalier Dauphinois 05/11/2013 19:13



   Raison tu as messire Honorius, cette masse avec contreforts n'existe plus dans notre monde de béton compressé.... Mais peut être que dans 1000 ans, les terriens seront eux aussi
admiratifs par nos buildings du 20ème siècle.


 



vikki 03/11/2013 20:16

bonsoir cher Chevalier
c'est vrai que depuis quelques années tu nous offres
de bien jolies photos d'églises , de châteaux ect ect ...
beaucoup de monuments que nous n'aurions jamais connu
sans toi . continue encore et encore de nous faire
découvrir notre belle France qui nous rappelle un peu
le passé . bonne soirée cher chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 04/11/2013 12:28



   La découverte de sites fortifiés est pour moi du tourisme à thème... Certes, mes vacances sont ciblée (mais j'avoue que je visite et photographie d'autres thèmes, d'autres
sujets)... Si j'ai le temps, peut être ouvrirais je un blog de "tourisme"... en donnant un peu plus d'intéret à mon Dauphiné.


  Mais j'ai tant à faire avec les 20 000 sites fortifiées médiévaix de France que je crains ne jamais créer un autre blog.



rachel 03/11/2013 19:29

Dommage pour l'incendie comme quoi la modernité n'a pas sa place dans ces lieux..... l'Aude ressource de trésors nfinis pour des passionnés comme vous et moi. Je compte bien m'y rendre de plus en
plus souvent pour mon plus grand plaisir. Merci encore pour cette nouvelle découverte

Le Chevalier Dauphinois 04/11/2013 12:22



Peut être est ce moi qui ai déclenché le sinistre, car je suis toujours revétu de mon armure. J'ai du attiré la foudre. 



Anne la Dauphinoise 03/11/2013 17:07

G are aux passions trop avouées...
R aison - le diable l'a emportée -
A fui votre esprit, Chevalier :
N 'eût-il point fallu qu'entriez !
G ênant, fut votre coeur "embrasé" :
E n intérieur, c'était risqué !

D es étincelles jaillirent alors,
E t dûtes-vous regagner dehors...

F aisant moult lecteurs attristés :
O ncques ne saurons ce qu'a été
N ature réelle de ce grenier.
T ôt devrez-vous y retourner !...
C ertes, fut l'approche très appréciée.
A rrière façade m'a étonnée.
L 'on voit déjà force affichée
V enant des contreforts trouvés;
Y sent-on vrai aspect guerrier.

O r, ici nul signe "avéré";
U n manque d'éléments supposés
V raiment défendre lieu menacé.
E t pourtant règne sécurité...
I nquiète, antan, j'aurais été
L 'huis de cette grange vouloir forcer !
L a façade semble nous écraser
A insi large et haut érigée...
N 'étaient arcs, là, pour "décharger" ?...

A l'intérieur j'aurais aimé
U n bout de temps plus long rester...
D 'ogives est le plafond voûté,
E t c'est bonheur de l'admirer !
...

N oblesse ressort de ce grenier...
O uvrage austère, tant dépouillé :
T raits de ceux qui l'ont élevé;
A vec toutefois cette pensée :

B ien les récoltes protéger.
E tait-ce vital, dans le passé...
N 'ai-je qu'une déception... à moitié...
E ntrailles, veux-je vous voir "en entier" !

Le Chevalier Dauphinois 03/11/2013 19:02



  J'étais si brûlant d'impatience de voir l'une des rares granges fortifiées (encore intacte) de notre Royaume que j'ai électrisé l'atmosphère  .  S'il n'y avait pas eu cet incident, je suis certain que mon article aurait été documenté d'une trentaine d'images.


  Mais ceci n'est point grave. Grâce à ma modeste prose, je pense avoir fait connaître un peu la beauté médiévale. D'autres visiteurs prendront le relais pour montrer autrement cette
construction fortifiée Audoise.



Anne la Dauphinoise 03/11/2013 08:21

Ben ça alors... Voilà ce que ça donne, Chevalier, d'être tout feu tout flamme pour vos ruines !!!

Le Chevalier Dauphinois 03/11/2013 08:38



  ... Ma passion est dévorante (en temps pour moi mais aussi) pour les fils électriques !