Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 06:05

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgMon bonheur est au bout de la flèche

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Peyriac de Mer se situe à 15km au Sud de Narbonne  et à 4km au Nord de la réserve Africaine de Sigean, en bordure de l'étang de Bages.

      Coordonnées du bourg :

43° 5′ 16″ N 2° 57′ 31″ E
 43.087778°   2.958611°

 

L'église 

     L'extérieur :

Pourquoi le choix de ce site ?

    Durant ma flânerie dans un vide grenier, j'ai trouvé une petite brochure sur la ville de Peyriac de Mer. C'est avec fascination que je découvre sur papier son église à nef unique avec ses nombreux contreforts. Une copie d'un plan cadastral m'informe que proche de cette église (E) il y a un château fort (C).

   Cette information me frise les moustaches. Hélas, j'avais mal lu, c'est l'emplacement présumé du château, car cette beauté n'existe plus. Mais au dos du prospectus, mes yeux brillent devant le croquis de l'église fortifiée de Peyriac de mer.

Je me dois de la voir !

 

Les Marsiens ont de la chance de voir cette église depuis le cielLa découverte

    En arrivant proche du centre-bourg, un panneau m'indique la direction de l'église du 12ème siècle. Diantre, je pensais qu'elle était plus jeune de 200 ans, je vais donc me régaler.

    En errant dans les petites ruelles de cette ancienne cité, j'ai la surprise de voir des arcs boutant (point 12ème siècle évidemment) s'appuyant sur les maisons.

Incroyable n'est il pas ?

    Voila une cité ayant gardé son architecture médiévale, avec les habitations resserrées autour de son château et utilisant la puissance de son église pour l'inclure dans les rempart. Au détour d'une ruelle ombragée apparaît une incroyable construction religieuse fortifiée.

 

Le système défensif

     Mon 1er regard va sur les nombreux, hauts et puissants contreforts à larmiers. Il crée évidement des angles morts pour les défenseurs, mais l'impression d'invulnérabilité est présente.

    Puis je suis attiré par l'imposante échauguette posée sur un contrefort. son crénelage possède des archères dans les merlons (voir vocabulaire).

Quel spectacle unique.

    Entre chaque contrefort, le crénelage des courtines semble être supporté par des arcs de décharge. Ce système d'architecture me surprend. J'avance donc pour comprendre et là, c'est le choc. Pour la défense de proximité, l'église est équipée de mâchicoulis.

   Le système défensif est homogène et pourrait faire pâlir de jalousie de nombreux petits châteaux forts. La vue aérienne confirme mon ressenti de puissance et d'efficacité.

 

     L'intérieur :

         Il n'y a pas d'escalier accessible pour un Chevalier-castellologue amateur. Je ne peux pas monter dans les tours ni sur le toit. Les fortifications garderont leur secret. Je me console en admirant la forme brute de la nef et du choeur polygonal.

 

 

Histoire de l'église et du château :

* Au 12ème siècle (?),  construction d'une église.

* Vers 1276, il semble qu'un château existe en ce lieu.

* En 1285, un Castrum Petriaco est cité appartenant à l'évêché de Narbonne.

* Au 14ème siècle, construction (ou aménagement ?) d'une église fortifiée.

* Vers 1792, les révolutionnaires réquisitionnent l'église et la confisquent à l'évêché de Narbonne.

* En 1914, l'église est classée aux Monuments Historiques.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Paul) est libre et gratuite. La visite des fortifications est impossible. 

 

Crènelage, mâchicoulis, archères... Quel attirail !

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 04/06/2015 20:56

Et si j’avais écrit « dégotter », ç’aurait été encore mieux… !
Vous voyez, je ne sais déjà plus ce que je fais !

Le Chevalier Dauphinois 05/06/2015 19:00

* Je vous ai déjà tant courroucée, que conjugaison vous avez perdue.
* Diantre !..... Je crains pour demain.
* Je vais ajouter un mur-bouclier pour me protéger de ma "vilainerie".

Anne la Dauphinoise 04/06/2015 20:49

… Alors, c’est que vous n’hésitez point du tout, vil Chevalier ! si votre armure vous astiquez déjà ! (je note que vous tentez de paraître à votre avantage tout de même : j’aurais pu vous trouver demain en armure toute crottée… merci de ce signe de… déférence , on va dire !…)
… Ma plume est déjà dans tous ses émois… c’est malin, ça ! (disons que c’est plutôt mon esprit)
… Qu’êtes-vous encore allé dégotté quand il y a tant de ruines ! Rassurez-moi un tant : point il n’est dans notre Dauphiné, ce (déjà) maudit castel ?

NB : je suis honnête : j’ai noté qu’à part le « faux-pas » de début mai, le mois avait été merveilleux. Mais… ce n’était point pour cela qu’il fallait vite changer de cap, même si vous m’aviez un peu prévenue ! (le changement dans la continuité m’aurait fort plu)

Le Chevalier Dauphinois 04/06/2015 21:01

* Ce castel "très modernisé" est dans le Rouergue.
* Il a appartenu à quelques personnalités célèbres dont une vit encore.
* Ce qui est "point chevaleresque" de ma part, c'est que ce soir, je viens de terminer un article sur une beauté médiévale du Rouergue "presque" unique et..... qu'elle n'apparaîtra qu'en juillet 2016.
*** Saupoudrer est ma vision.
*** Vous titiller est mon autre but (hihihi).

Véroo 03/06/2015 20:36

Belle bâtisse, les saints ont été bien protégés !

Le Chevalier Dauphinois 04/06/2015 17:57

* Raison vous avez, le mobilier était bien protégé...
... Mais aussi paysannes et paysans du bourg.

Anne la Dauphinoise 02/06/2015 21:43

P erturbée n’est force du moutier pourtant
E nserré de maisons, de bâtiments.
Y est-il fort solidement tenu :
R estes de ces accroches avez aperçues
I ndiquant clairement qu’au temps passé
A t-il été au rempart adossé.
C omme nos aïeux avaient sens avisé !

D e cette manière espace ainsi gagnaient
E t à la défense tous participaient,

M ême religieux avec leurs beaux bâtis :
E taient ceux-ci transformés en abri,
R emaniés pour sécurité aussi.

A i-je croquis de l’église aimé mirer :
U n castel fort croirait-on dessiné !
D ‘ailleurs, nulle part le clocher n’apparaît.
E t dans vos images, pas plus il n’y est…

L e chevet est d’une incroyable puissance
A lliée, dirai-je, à certaine élégance.
N e sont créneaux que dentelles à mes yeux.
G uère de doute que mâchicoulis à eux
U nis, derrière ces arcs bien trompeurs,
E ntretiennent cette impression : c’est bonheur…
D roites lignes au sommet, plus bas courbures,
O euvrent à donner une magnifique structure,
C ontreforts ne brisant cette fière allure…

N ‘oublierai-je point l’échauguette aux archères
O rnant ses murs, la rendant très guerrière…
T oits « en accordéon » m’ont amusée.
A ce moutier moult choses pour étonner !

Le Chevalier Dauphinois 04/06/2015 18:06

* J'ai visité cette église il y a bien longtemps.
* A l'époque, mon matériel photo était minimal.
* Avec mon objectif actuel, je pressens que d'autres images plus détaillées mettraient cette construction en valeur.
* Ce qui m'avait fasciné, c'est que cette église semble construite comme une cathédrale, alors qu'elle est de taille très moyenne.
* Je pressens que cette église (comme la cathédrale de Grenoble) a été construite appuyée sur le rempart.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
** J'ouvre une parenthèse car je pressens que demain, courroux vous aurez (peut être ?).
** Le château à paraître n'est point comme vous aimez.
** Bien qu'il fut construit au Moyen Âge, ses modernisations sont.... heu.... "importantes".
** J'hésite encore à le montrer.
** Donc, ce soir, j'astique ma plus solide armure pour lire votre prose de demain avec le heaume baissé (hihihihi).

claudine/canelle 02/06/2015 09:07

Bonjour Chevalier
Très intéressant à découvrir
Une region que je ne connais pas du tout !
Merci
Bise

Le Chevalier Dauphinois 02/06/2015 18:32

* Le département de l'Aude est surtout connus pour ses plages ensoleillés
* Et, pour les touristes, ses châteaux dits Cathares sont un but de visite.
* Mais avec un peu d'attention (et une bonne documentation), il est possible de voir des églises fortifiées et autres petits trésors.
* Allez hop, l'an prochain, la destination doit être ce beau département.