Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 06:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgJ'espère qu'un sentier existe, sinon ce sera un enfer pour mes mollets

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Barbaira se situe à 15km à l'Est de Carcassonne et à 3km à l'Ouest de Capendu.

  Coordonnées du château :

43° 10' 13" N 2° 30' 0" E
 43.170452  2.500039

 

Le château :  

     L'extérieur :

La découverte

    Avec une bonne carte (ou une bonne langue pour quémander aux habitants ) il est facile de trouver, à 3km au Sud-Ouest, la colline portant les ruines du château de Miramont (curieusement parfois nommées : Alaric).

   Avant de gravir la pente je regarde une dernière fois l'image du château en 1910.

Est il encore aussi beau ?

 

1ère sensation

    La montée vers le château ne se fait pas à la machette à travers la forêt mais par un agréable chemin. Au sommet, l'effort est récompensé par une lumineuse ruine.

 

Analyse rapide

     Bien que les murs aient une faible hauteur, je suis frappé par la puissance de la ruine. La dimension des pierres, la qualité de la taille et les joints me surprennent. Ceci est augmenté par la blancheur de la pierre dans cet écrin de verdure.

    Il est évidemment difficile de tirer une conclusion des systèmes défensifs, mais la seule archère droite qui se révèle semble avoir été construite au 12ème siècle.

 

Un bijou dans un écrin de verdure

      L'intérieur :

  L'accueil de la ruine

      En franchissant la porte virtuelle je découvre ce qui avait fait mon admiration : Un mur épais sur lequel s'appuie un puissant bâtiment.

   En prenant un peu de recul, le bâtiment haut ressemble à une tour d'angle de forme carrée. Puisqu'une porte basse existe, je vais entrer et découvrir ses entrailles.

 

L'intérieur d'un tour

    Cette construction n'étant pas le logis seigneurial, il parait évident que point de pierres sculptée il y ait. La petite corniche devait supporter un plancher en bois, mais l'arc au dessus rend la pseudo-pièce peu habitable.

Soudain, j'ai une surprise !

    Sur la façade opposée à la porte, il y a un ébrasement dans une baie. Fébrilement j'avance et je vois.... Une fenêtre.

Mais un doute me prend. J'ai l'impression que c'est la fente verticale que j'avais vue à l'extérieur.

Est ce une archère ou un petite fenêtre ?

   Ne voyant aucun trou de boulin en dessous pour soutenir un plancher ou d'estrade facilitant le tir, je pressens que l'ouverture située si haut ne peut pas être une archère.

 

Le donjon ?

    Dans cet espace presque vide de vestige du château fort, une construction surprend. Même si elle n'a plus sa hauteur importante, ni son crénelage, ni ses mâchicoulis (voir vocabulaire) la construction et la qualité de la pierre me font penser à un donjon.

    L'épaisseur des murs confirme mon hypothèse. Sa faible dimension intérieur rend ce donjon peu habitable.

 

 

Histoire du château :

* En 1063, un "Castellum" est mentionné.
* Au  12ème siècle, amélioration des défenses et construction du donjon (à vérifier).
* En 1209, début de la terrible croisade des Albigeois
* En 1211, l'armée Royale commandée (peut être) par Simon de Montfort  détruit le château. Il semble que la ruine ne se relève pas de cette attaque.
* En 1942, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.
* Au 20ème siècle, une campagne de consolidation est menée.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Bien que les murs soient consolidés, la prudence est exigée.

 

Je rêve de briques et de pierres partout !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 11/10/2011 19:05


Ne pourrait -il pas s'agir d'une fenetre haute..pour donner lumière ?? J'avais presque espéré que vous nous le disiez ..
Un salut de la main de votre lointaine princesse


Le Chevalier Dauphinois 12/10/2011 23:33



Absolument, Point archère cela est mais une classique ouverture de lumière.



gene 08/10/2011 23:20


une belle ruine qui malgré quelle ne soit pas loin de chez moi que je n'ai pas encore été visiter. bon dimanche


Le Chevalier Dauphinois 09/10/2011 09:10



 Ce site fortifié n'est peut être pas le plus beau de ta région, mais il a une "âme" différente des autres ruines. Sa reconstruction ne lui a pas fait perdre sa puissance médiévale. Et le
plaisir de deviner est toujours présent.


  Un site de pique-nique immanquable.



Esclarmonde 08/10/2011 16:51


il me semble qu'Alaric était un roi Wisigoth qui avait conquis le Sud-Ouest et je sais qu'il existe dans l'Aude aussi la montagne d'Alaric.
je compte bien retourner dans le coin et je ferai un saut dans ce château
Bon WE
Esclarmonde


Le Chevalier Dauphinois 09/10/2011 09:11



Voila un voile du nom Alaric qui se lève. Merci


   Je n'ai pas encore trouvé de trace que ce personnage ait construit un fort en ce lieu... Il reste encore une part de mystère.... Quelle enquête !



Anne la Dauphinoise 07/10/2011 22:28


Ce château dut en imposer, du haut de sa colline.
Je m'attendais à lire le nom de Chabert de Barbaira dans l'historique (le seul Barbaira de l'Histoire que je connaisse) Il ne fut pas seigneur de ce lieu ? Point n'ai trouvé de réponse dans mes
livres.
Au sujet de votre paragraphe "la découverte": Cassini -toujours lui - le nommait "forteresse d'Alaric"... il en savait peut-être la raison, lui...


Le Chevalier Dauphinois 07/10/2011 22:37



La dénomination Alaric restera encore secrète.... Mais un jour peut être que nous aurons la réponse.



Oups 07/10/2011 09:51


merci !!


Le Chevalier Dauphinois 07/10/2011 18:32



Je ne suis qu'un simple scribe qui ose violer l'intimité des ruines oubliées et les montrer au monde. ;)