Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgPresque rien... Mais beaucoup pour moi !

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

       Le village de Mas Saintes Puelles se situe à 7km à l'Ouest de Castelnaudary.

  Coordonnées du bourg :

43° 18′ 51″ N 1° 52′ 39″ E
 43.314167°  1.8775°

 

    Toponymie :

      Au 3ème siècle, des jeunes femmes recueillent le corps de Saturnin, 1erévêque de Toulouse martyrisé, pour lui donner une sépulture chrétienne. Ces "Puelles" sont bannies de la cité. Elles s'établissent dans un lieu qui prendra ce pseudonyme.

 

Les vestiges 

     L'extérieur :

Pourquoi le choix de ce site ?

    Le but de ce blog est de montrer l'étendu de la richesse médiévale défensive. Le web regorge d'articles sur les châteaux forts très connus et médiatisés. J'ai donc préféré orienter mes proses sur des bourgs peu connus et des sites fortifiés rarement décrit.

   Bien que les vestiges de Mas Saintes Puelles soient minimaux, ils méritent d'être exposés sur la "toile".

 

Les vestiges

     Au dessus des toits, d'épais murs se dorent au soleil. La taille des pierres et la qualité de construction montrent que ces murs ont été édifiés avec soin. Mais il n'en reste pas assez pour en déterminer la fonction. Il est même impossible de déterminer si cela est une défense, car il n'y a ni archère, ni crénelage, ni mâchicoulis (voir vocabulaire).

   Quelques maisons gardent encore les traces de riches habitants.

 

     L'intérieur :

          Il n'y a rien à visiter, ce ne sont que des pans de mur.

 

 

Histoire du bourg :

* En 1209, début de la terrible croisade des Albigeois qui n'épargnera pas ce bourg. 
* Au début du 14ème siècle, construction de remparts entourant le bourg.
* Vers 1355, le terrible Prince Noir attaque la cité.
* Au 16ème siècle, durant les guerres de Religion, les catholiques attaquent la cité protestante.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite. La visite de l'intérieur est impossible. 

 

Magnifique et énigmatique !

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

MARCHANT bERNIE 15/03/2013 18:42

Cher Chevalier, je n'ai pas eu le temps de faire des commentaires, mais je visite TOUS les sites proposés... Saches que les Saintes Puelles ont été parfois représentées comme des soeurs siamoises,
attachées par le bassin (soit une paire de jambes pour les 2...) Cette statue se trouve à TAUTAVEL, et j'espère bien y passer bientôt.

Le Chevalier Dauphinois 15/03/2013 18:59



  Même s'il est agréale de lire un commentaire, je ne cherche point à les solliciter. Chaque lecteur prend ce qu'il souhaite sur ce poussiéreux blog de ruines très cassées.


  L'important est que chacun :


* Trouve l'information qu'il recherche,

* Ou découvre un lieu proche de chez lui qu'il navait point visité,

* Ou même se souvient d'un moment de son passé dans la ruine.




Anne la Dauphinoise 02/03/2013 14:10

Si vous voulez que j'arrête mes commentaires "acrostichés", vous n'hésitez pas à me le dire... Je commence à me sentir gênée ces temps de prendre souvent, seule, autant de place dans les
commentaires. Ce ne sont pas mes acrostiches qui font fuir vos autres lectrices et lecteurs, au moins ? Si-oui, j'arrête de suite.(je continuerai à les écrire "dans mon coin" sans les envoyer c'est
tout, bien qu'ils soient pour vous et pour vos ruines dont je me délecte toujours autant)
Je retourne à dure réalité du travail de ce pas, bien moins magique que l'univers de vos ruines !

Le Chevalier Dauphinois 02/03/2013 16:08



   Vos acrostiches avec la richesse du vocabulaire et des expressions animent mon blog. Donc ne les arrêtez point. La baisse de commentaire doit être due à mes articles sur des châteaux
peu "médiatiques". Et puis, je suis moins présent sur la toile pour visiter les autres autres blogs et animer des fora de discussion.


  Chaque cause a ses conséquences..... Mais mon nombre de visiteurs par jour et par semaine ne diminue pas. Donc, vos proses n'affectent pas la présence de mon blog sur la grande toile.



Anne la Dauphinoise 26/02/2013 19:03

M erveilleuse idée que vous avez eue
A insi montrer patrimoine méconnu.
S erais-je tentée de dire : rien ne changez,

S i belle "mission" vous êtes-vous donnée,
A lliant sérieux, humour, et des images
I mprégnées de senteurs du Moyen-Âge.
N e sont affectés vos articles quand est
T ant peu resté de vestiges, car l'on est
E ntraînés dans nos rêves, l'Histoire aidant.
S ont alors ces restes, pour moi, très "parlants"...

P remier "cadeau" : nous révélez pourquoi
U n tel nom reçut ce bourg autrefois.
E t cela me rappelle - bien ténu lien -
L es temps où étaient nommés "très chrétiens"
L es seuls rois de France... Puis le Prince Noir
E voque période trop sombre dans ma mémoire,
S ouvenir d'une guerre si longue et notoire...

A lors, de cette petite bourgade entière,
U ne vision me vient, par l'intermédiaire
D es quelques pans de murs qu'avez trouvés,
E tant ou non ces derniers fortifiés.

L 'épaisseur de certains et la manière
A ussi entrevue de la taille des pierres
N ous laissent à penser que riches seigneurs
G oûtèrent en ces lieux peut-être bonheur,
U ne fois guerre de Cent Ans, de Religion
E nsemble tombées dans l'oubli. la raison
D oucement revenue, firent-ils sculpter
O rnements ça et là... pour la beauté :
C omme ils sont agréables à contempler !

Le Chevalier Dauphinois 02/03/2013 08:20



  La découverte de ce petit bourg avec son vestige minimal, mais pourtant haut et puissant, a été une grande joie. Certes, le site n'est point solitaire, perdu dans les bois où les ronces
adorent me griffer les jambes. Cette ruine m'a montré une autre vision des vestiges médiévaux dans notre beau Royaume.


  Entre l'image de Carcassonne et la vision d'une ruine envahie de végétation, il y a des beautés encastrées dans nos bourgs modernes. Ce fut  un grand plaisir à le découvrir, puis à le
montrer sur ce blog.