Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 07:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgN'est il plus que l'ombre de lui même ?

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Mas Cabardès se situe à 25km au Nord de Carcassonne, à 14km au Sud de Mazamet et à 15km à l'Est de Saissac (voir son château).

     Coordonnées du bourg :

43° 22′ 18.12″ N 2° 21′ 47.16″ E
 43.3717°  2.3631°

 

Le château :  

     L'extérieur :

L'arrivée

    Est ce parce que j'ai entendu un oiseau chanter dans l'arbre ou simplement cherchais je de l'ombre dans cette région ensoleillée, mais le hasard a voulu que je lève la tête pour voir une colline fortifiée.

Pensez vous qu'une ruine soit posée ?

 

La découverte

    En contournant la colline j'entre dans la lumière. De ce coté, le soleil éclaire de mille feux une magnifique ruine posée au sommet. Avec mon oeil d'aigle, je perçois 2 détails :

- Un chemin montant vers mon Graal,

- Qu'en dessous du château, d'autres ruines apparaissent.

Est ce un village fortifié ?

 

La montée

     Durant la montée sur le chemin herbeux, des pans de mur apparaissent dont les fonctions m'échappent. 

Sont ce des remparts sur lesquels s'appuient des maisons ?

   Parfois, je crois voir une cave ou une grange, mais nul part il y a une trace d'un système défensif. La seule analyse que je peux faire est sur la petite dimensions des pierres et des angle pauvrement appareillés

   Puis, dans un virage, des archères droites (12ème siècle ?) me redonnent espoir !

  Même minimale, cette ruine offre une vue unique

La ruine castrale

    J'ai l'impression que la ruine du château se refuse à moi. Plus je monte et plus elle s'éloigne.

Joueuse serait elle ?

 

     L'intérieur :

         Dans l'ancien château il ne reste que peu. Je ne vois qu'un haut mur borgne presque sans âme. Aucune trace de crénelage, échauguette, bretèche, archère ou mâchicoulis (voir vocabulaire). Il reste si peu que je ne vais pas le décrire.

 Mais de là haut, la vue est incroyable. Je peux observer :

  - Les contours des bâtiments qui me semblaient énigmatiques durant la montée,

  - Puis le rempart défensif avec ses archères.

  - Et enfin les tours de défense qui se cachaient dans la végétation.

 

 

Histoire du château :

* Au début du 21ème siècle, la découverte de la ruine est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre ou de glisser existe. Soyez très prudents. 

 

Bien qu'insaisissable, les salles sont partout dans cette ruine

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

Esclarmonde 02/02/2013 22:11

Les pierres sombres me confirment que ce château doit être sur les contreforts du Massif Central, difficile de ne pas faire le rapprochement avec les ruines médiévales d'Auvergne, ma région
d'origine. Cet endroit a un charme certain malgré le délabrement avancé et de toute façon comme je suis assez fascinée par les ruines, cette ballade me comblerait certainement. A bientôt

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2013 20:48



  J'adore alterner entre église fortifiée entières, puis château à visiter (donc remanié), enfin ruine minimale et oubliée. Ces oppositions sont notre patrimoine.


  J'avoue que les ruines solitaires sans touriste me fascinent plus et m'apportent la joie du découvreur d'indices.



Anne la Dauphinoise 29/01/2013 21:50

M erveilleuse façon de ruine dénicher :
A insi, même les oiseaux sont vos alliés !
S erait "en grève" votre fidèle destrier ?...!

C ertes, bien arruiné voit-on ce castel.
A ntan, m'est avis qu'il dut être bel,
B ien qu'ayant pierres grossièrement taillées.
A t-il, de ce fait, aspect moins..."guerrier".
R êver en liberté il est permis
D evant ces pans de murs, là ou ici :
E taient ceux du rempart, les premiers vus ?
S ur lesquels rondes tours étaient tenues ?...

A ppartenaient-ils au château, pour sûr ?
U n doute semez, en parlant de masures...?
D ois-je avouer qu'ici je suis perdue !
E tait cette colline habitée, ou nue ?

L a vue satellite, et images montrées,
A joutent, je crains, à ma perplexité :
N e sont les tours un peu loin du sommet ?
G age que bâtisses sur le flanc existaient,
U ne première enceinte, là, les protégeant ?
E n fait de rêves, n'ai-je que questionnements !...
D u moins, sûre je suis du rôle des archères !
O ù qu'elles se trouvent, ici, eurent l'heur de faire
C ourir l'ennemi bien vite en arrière !

Le Chevalier Dauphinois 05/02/2013 20:53



J'avoue que j'ai plaisir à errer dans ce style de ruine minimale. Sachant que ce château n'est pas vraiment médiatisé, j'ai été fier de le visiter seul et de le conter sur mon blog.


  Les ruines oubliées sont un des buts importants de ma présence sur la toile.