Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 06:30

 

Département :  11 - AUDE

 

Le bourgJ'adore quand un château se cache pour se faire désirer

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

        Le village de Lanet se situe à 40km au Nord-Ouest de Salses le Château, 35km au Sud-Est de Carcassonne, 30km, à l'Est de Couiza et à 5km au Nord-Nord-Ouest de Mouthoumet.

   Coordonnées du bourg :

42° 57′ 50″ N 2° 29′ 46″ E
 42.963889°   2.496111°

 

Le château :  

     L'extérieur :

La découverte

    Dominant la vallée de l'Orbieu, une colline très boisée cache une beauté médiévale. C'est évidemment ce que je suppose car point je la vois vraiment.

 

Analyse de loin

    Pour mieux comprendre la construction, je m'éloigne (je vous ai déjà expliqué cette technique ici).

    Le bâtiment semble parallélépipédique avec 2 tours carrés aux angles et une tour ronde au centre. Cette tour flanque semble avoir une base talutée. Il n'y a pas de trace de crénelage ni mâchicoulis (voir vocabulaire) sur la partie visible de ce château.

    Bien que des fenêtres aient été ouvertes pour plus de "confort moderne", l'aspect sévère de la bâtisse est impressionnant. Je distingue à droite des trous de boulins pour un hourdage ou un chemin de ronde externe et surtout plusieurs archères verticales (du 13ème siècle ?) avec peut être une base triangulaire.

 

Je l'approche

     En un bond, je suis devant le château de Lanet. La grise façade avec ses nombreuses fenêtres paraît très moderne et rend triste votre Chevalier-Castellologue. Mais mon sourire revient en découvrant cet magnifique archère en bêche.

   Sous l'actuel toit, des trous de boulins (pour hourdage ?) me prouvent que le bâtiment était plus haut il y a quelques siècles.

       A l'ombre des grands arbres, une surprise m'attend. Un petite échauguette sur culot.

 

     L'intérieur :

         Le château est une propriété privée habitée et non visitable.

 

 

Histoire du château :

* En 1260, le roi (voir titre de noblesse) de France Saint Louis (voir liste des rois) autorise Olivier de Termes à vendre sa "villa" (le mot château n'est pas cité) à Pierre de Voisins
* A la fin du 13ème siècle, il est possible que la famille de Voisins construise un château.
* En 1719, lors du recensement des constructions, la carte de Cassini n'indique pas la présence d'un château.
* Au 20ème siècle, le château semble avoir été modifié.
* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du château est possible. Le site étant privé, la visite de l'intérieur est interdite.

 

Comme il est fier, ce château fort. Un géant malgré sa taille

 

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 11 Vers Menu châteaux de l'Aude

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Languedoc : 11 30 34
commenter cet article

commentaires

vikki 26/10/2012 09:35

bien que je n'habita pas très loin de ce département ,
Gaston , le c car , ne nous y a pas encore emmené .
quand ce jour viendra , j'irai sans aucun doute ,
visiter ce château qui , grâce vous , n'a plus aucun
secret pour moi . a bientôt cher Chevalier .

Le Chevalier Dauphinois 26/10/2012 13:24



Heureux je suis que découverte tu vas faire avec mon article... mais rassure toi, des secrets, ce château en a encore beaucoup à découvrir.



castrum 21/10/2012 11:13

bonjour,

la 1ère mention de la villa de Alianeto, Alane remonte à 951.
En 1260 on trouve de Laneta
En 1320 Alavetum, Alametum
En 1331 Alhanetum
courant XIVe Alanet
En 1409 Ailhanet
En 1538 Lanet, Alhanet
En 1595 Lannet.

Alianeto, Albanetum, Alanet, renvoie au latin
Alnetum = Aulnai
de Alnus = Aulne
Pour les Gaulois, l'Aulne faisait partie des 7 arbres du bosquet sacré des Druides.

En 1262, Olivier de Termes inféode de Laneta à Arnaud de Solages

De 1262 à 1565, la seigneurie appartient successivement aux: De Maison, de Mage, Alban, Castelh et Arse.

De 1565 à 1792, elle appartient aux De la Maison de Grave, dont une des branche se nomme De Grave de Lanet qui s'allia aux De Château et aux Hautpoul.

Pierre de Grave de Lanet ancien ministre de Louis XVI devint Père de France sous Louis XVIII.

Le château appartient ensuite aux Mècre de Stadieu, ensuite ayant appartenu à plusieurs propriétaires qu'ils ne l'on peu entretenu, il se dégrada.

En 1956, Madame Girard le restaura en vue d'en faire un relais touristique.

En 1966, le peintre audois Max Savy l'acquit en tant que demeure privée et reprit les travaux urgents de rstauration.

l'habitat seigneurialse situait dans la tour carrée du XIIe siècle du côté du ravin et vers le village par une tour arasée à la tour ronde.

la tour rondr faite est faite à sa base de pierre à bossage, percée de fenêtre à meneaux, de plusieurs meurtrières et de quelques trous d'arquebuse. Elle contient un escalier à vis en bois.

Ce château fut de mainte fois remanié, et pas toujours de façon adéquat, n'est pas classé. Seul le site l'est.

cordialement

sources:
Comtesse
de Mauléon-Narbonne."Château de l'Aude"

"Les noms de lieux de l'Aude". Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak.

"Dictionnaire topographique du département de l'Aude". abbé Sabarthès.

"Dictionnaire des noms de lieux de l'Aude". Jacques Carrasco.

Le Chevalier Dauphinois 02/11/2012 17:54



Merci pour ces renseignements qui complète la connaissance de ce château habité.


 



Anne la Dauphinoise 20/10/2012 21:18

C hronique d'un si bel castel oublié,
H élas, par les Cassini, d'être noté
A ntan... Pourtant n'en suis-je point irée
T ant me plaisent leurs cartes à consulter.
E n ruines, devait-il être, de plus, caché :
A insi faillirent-ils à le registrer...
U ne chose est sûre : vous le ressuscitez !...

D ois-je dire que la première façade montrée,
E mpreinte d'austérité, moult me sied;

L es fenêtres à meneaux m'ont peu gênée.
A vec trois tours - je les rêve toutes hourdées -
N ul doute qu'assaillants étaient arrêtés,
E ncontre lesquels, gens d'armes aussi pouvaient
T irer depuis archères bien disposées.

A i-je vu latrines ?... à la tour ronde "collées" ?...
U ne échauguette, par les feuillus cachée,
D écore une façade trop modernisée;
E st-elle, du moins, beau vestige du passé...

Le Chevalier Dauphinois 21/10/2012 09:03



   Cet acrostiche plein de questions, correspond à ma découverte devant un château inaccessible. Souvent devant la construction, peu de réponses me viennent. Il me faut parfois un peu
de temps et quelques livres, pour comprendre l'architecture modifiée d'un bâtiment de 700 ans.



matray 20/10/2012 09:36

Sévère et austère heureusement qques bonnes découvertes ! Il y a beaucoup de châteaux dans l'Aude, si vous pouvez, empruntez les gorges de Galamus !

Le Chevalier Dauphinois 20/10/2012 18:21



    Durant ma période de découverte des ruines et châteaux de
l'Aude, j'ai évidemment visité les Grands sites touristiques, mais aussi les petits châteaux privés peu médiatisés comme celui-ci.


  Il y a bien des années, avant que ces gorges de Galamus soient connues et trop fréquentées, j'ai randonné sur cette route pour humer l'odeur des pierres et ressentir la force de l'eau.
Passer du département 11 au département 66 fut très amusant.