Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 06:30

 

Département 09 - ARIEGE

  Est ce le chemin vers mon Graal ?

Le bourg :
       Situation :   (--> le voir sur une carte)
   Le petit bourg de Bedeille est situé à 70km au Sud-ouest de Toulouse, à 50km à l'Ouest de Pamiers et à 20km au Nord de Saint Girons.

     Coordonnées du bourg :

43° 5′ 18.96″ N 1° 6′ 15.84″ E

 43.0886°

 1.1044°

 

Le château : 
        L'extérieur : 

Préambule

   Vous connaissez ma passion pour la randonnée. Mais marcher pour marcher, faire des kilomètres pour un égo n'est pas la motivation qui me pousse à avaler des pentes et des sentiers. Il important que j'ai un but de promenade. Un vestige, une construction fortifiée, un petit pont Romain sont des motivations qui me font lever tôt. D'ailleurs, je possède de nombreux livres de randonnées à thème. Je vous en ai récemment présenté un pour l'Aveyron, mais chaque province possède au moins un ouvrage de ce type.

C'est grâce à ma passion de randonneur que je me suis retrouvé en ce lieu.

 

Est ce le bon endroit ?

   En arrivant dans le petit village de Bedeille, je ne vois aucune construction survolant les toits. Dans ces moments où le doute survient je consulte les Oracles !

  Je ne vais pas chercher à savoir si je suis l'élu, (cela, je le sais  ) je veux savoir où se situe mon Graal. L'incroyable construction fortifiée qui va enrichir ma journée.

    Ne vous effrayez point, je ne vais point consulter de divins personnages lisant dans les entrailles des animaux, ni des lecteurs de cartes (quoique !...), les Oracles de notre siècle sont bien différents. Pour connaître un lieu, la méthode de divination moderne se nomme : Carte IGN.

   Le château de Bédeille se situe sur une colline nommée Le Casteras, au Nord de l'église avec son cimetière.

N'y a-t-il rien d'autre à admirer ? 

La marche d'approche

    La petite randonnée en sous bois est agréable, il n'y a aucune raison de se perdre car un sentier est tracé, large d'un pied (c'est vraiment le pied ).

  Après quelques minutes, le sentier disparaît et la pente se fait plus difficile. A mon grand désespoir, je ne vois toujours pas le château.

 

La 1ère découverte
   Soudain, recouvert de végétation, un mur de pierres apparaît. Il n'est pas évident d'affirmer que ce soit le rempart extérieur du château. Dans nos campagnes, il y avait souvent des murs limitant les propriétés et les herbages.

  Quelques mètres plus loin, d'autres murs m'intriguent.

Sont ce les vestiges du château fort ?

Le château joue à se cacher... Je t'ai vu ! 

La 2ème découverte

   Soudain, je me retrouve en face d'une butte. Sachant que les constructions médiévales fortifiées sont souvent en haut d'une colline, je me hâte de la gravir.

    C'est un Chevalier Dauphinois essoufflé par un effort violent (je ne suis plus très jeune, mes 800 ans et mon armure commencent à peser) mais souriant qui voit cette beauté.

Diantre... Je parle de moi à la 3ème personne.

Suis je devenu une star ?

 

La voila !

  Au sommet, je suis agréablement surpris de voir cette ruine. Peut être la trouvez vous insignifiante mais je n'espérais pas voir une si grande construction au sommet d'une butte boisée, si proche d'un village, sans panneau de signalisation et sans véritable chemin aménagé.

   L'extérieur montre des éboulements importants me faisant croire que la construction était haute. Des trous de boulin (voir vocabulaire) prouvent son ancienneté.

  Ruine minimale mais très instructive

        L'intérieur :

Analyse de la ruine

* Les pierres sont pauvrement taillées et peu jointives.

* Avec mon imagination fertile, je crois voir ici une... Je n'ose point vous le dire.

* Les murs sont épais. Certains sont sans remblai.

* Les murs ne comportent aucune trace de sculpture, ni de cheminée, ni de corbeau pour soutenir les plafonds.

* Les parois ne montrent aucun signe d'archère ou système défensif.

Aseptisée est cette ruine !

 

C'est la fin

   Après avoir dévoré des yeux chaque pierre, je regarde le magnifique panorama. Il est temps maintenant de retrouver mon destrier avant la pluie. Diantre, je ne m'étais pas aperçu de la pente.

Vais je glisser sur les fesses ?

 

 

Histoire du château :

* Au 13ème siècle, construction probable du château.

* Au 18ème siècle, le château est noté en ruine sur la carte de Cassini.

* Au 21ème siècle, la découverte du château est libre et gratuite. Veuillez respecter le site et ne point marcher sur les vieux murs.

 

Le secret d'un bon château fort, c'est de pouvoir tout regarder

       Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 09 Vers Menu châteaux de l'Ariège

Partager cet article

Repost 0

commentaires

David Grand 20/10/2016 02:01

I love learning more about Bedeille. My great great grandfather Jean Marie Grand (Born: 24 July 1830) and his father Mathieu Grand (Born 1780) are from Bedeille. Thank you for sharing this story. Some day I hope to visit St. Girons, Oust, and Bedeille. That is where I had much family years and years ago.

Le Chevalier Dauphinois 20/10/2016 18:19

* Ce doit être extraordinaire de retrouver ses racines.
* J'espère que si vous vous rendez en ce département du Sud de la France, vous prendrez un peu de temps pour découvrir cette petite ruine.

Pomme 31/03/2015 11:03

haaa Bédeille!!!! Village de mon papa. J'y ai passé mes plus beaux étés d'enfant et encore aujourd'hui nous nous y rejoignons en famille avec bonheur. Ce château est un de mes endroits préférés. Une sorte de refuge, jamais personne n'y vient, on n'y est pas dérangé.
Quel plaisir de voir ces photos.
Merci pour ce petit article :-)

Le Chevalier Dauphinois 31/03/2015 18:14

* La ruine étant cachée par les arbres, il faut être un fou comme moi ou une connaisseuse du site comme vous pour le trouver.
* Heureux je suis que mon article ait pu vous faire revivre des moments de bonheur.

danielle Gausserand 27/01/2015 12:22

j'écris quelques bricoles sur mes souvenirs d'enfant à Bédeille. Quelle n'a pas été ma surprise en trouvant les photos de MON château de la Caire?! Si vous aimez marcher et vous amuser, il faut
continuer à vous promener en direction des "Pierres Plates"; tout à fait dans l'autre sens, en direction de Tourtouse. amicalement

Le Chevalier Dauphinois 27/01/2015 19:15



* Bien le bonjour


* Heureux je suis que mon modeste article de passionné de vieilles pierres oubliées ait pu vous surprendre.


* Avec ma carte IGN et un GPS de randonnée (que j'ai présenté ici), il me semble avoir fait la randonnée que vous me conseillez.



Anne la Dauphinoise 04/06/2013 23:00

B eau dépaysement que j'apprécie.
E st la ruine minimale ? Eh bien, tant pis !
D u moins, apprenons-nous que oncques n'avez
E ntrailles d'animaux - bien vrai ? - consultées !
I l semblerait aussi qu'ayez bon sens :
L es cartes IGN ont votre confiance,
L aissant peu de chance aux "magiques" tarots
E mpoisonner votre âme : on a eu chaud !

A insi, élu êtes-vous : je suis d'accord !
R uines oubliées ont, grâce à vous, dès lors
I nsigne honneur nous être révélées.
E n cela, pour sûr, êtes "magicien-né" !...
G rand'montée, engoncé dans lourde armure,
E tait prix à payer pour voir les murs...

C ertes, point nombreux sont-ils, mais vous avez
O uvert, les découvrant, boîte à rêver...
U n superbe castel, là j'ai entrevu
S ans fioritures, peut-être, mais défendu
E n premier lieu par son exposition :
R ude aussi, dut bien être l'ascension
A ntan, tant plus qu'enceinte fortifiée,
N on garantie, mais bien imaginée,
S avait déjà l'ennemi arrêter.
...

P uisque jadis la forêt n'était point,
O n pouvait de ce lieu voir le lointain,
S cruter, des fenêtres à coussièges, qui sait ?
T errasser les intrus des archères, et

S urveiller, du chemin de ronde, entours.
C omme dans tout castel, y eut-il des tours,
R ondes, d'après le siècle où furent érigées (?)
I mposantes murailles durent être crénelées.
P orte fortifiée je vois, sans pont-levis...
T rès peu de vestiges restés ne sont mie
U n frein à l'imagination, alors :
M erci ! "tirer bonne ruine" avez eu l'heur.

Le Chevalier Dauphinois 10/06/2013 12:35



  J'adore me promener à la découverte d'une ruine minimale. Même s'il n'y a que peu à voir, que rien à comprendre (car point archéologue je suis), les plaisirs de la marche, de la
forêt, de la solitude (car je n'y vois jamais un touriste), de l'écoute de la nature sont un régal que je ne boude jamais.


  Et puis, faire des photos de pierres puis de feuille, de fleurs et d'insectes ravissent le "touriste-vacancier" que je suis.