Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 07:30

 

Département :    04 - Alpes de Haute Provence
Voyez vous mon Graal ?
Le bourg :
    Situation :   (--> le voir sur une carte)
       Le village de  Vaumeilh est situé à 100km à l'Est de Orange, à 35km au Sud-Sud-Ouest de Gap et à 10km au Nord de Sisteron.

   Coordonnées :

44° 17′ 21″ N 5° 57′ 35″ E
 44.289167°  5.959722°


Le château:
       L'extérieur :
La découverte
    Depuis le petit village, un sentier en pente douce monte sur le colline surplombant la vallée. C'est un endroit classique et logique pour une construction fortifiée médiévale.

  Sur la partie plane de la colline apparaît un ensemble de pierres.

Est ce le château fort ?

Proche du rocher qui chante, la ruine danse de bonheur
Elle est là !
    A quelques mètres de "la pierre qui chante" (halala, les légendes sont toujours présentes proche des ruines) une forme ronde ressemble à une tour.

  Bien qu'il y ait quelques pierres ressemblant à un rempart le long de l'à-pic, bien qu'un trou rond dans le sol ressemble aux vestiges d'une citerne, mon attention est portée exclusivement sur la tour.

 

Rapide analyse

    La tour est construite en galets roulés, ce qui est surprenant dans cette région. S'il y avait un parement en pierres taillées, il a complètement disparu sur toute la surface.

   Ses dimensions modestes et sa proximité avec le bord de la colline me font penser à une tour de guet. Je n'envisage pas que ce vestige fut un donjon.

  Quelle chance, la ruine est "fendue", je vais pouvoir découvrir ses entrailles.


       L'intérieur :
    Religieusement, j'entre dans ce vestige presque millénaire. Il n'y a pas de décor flamboyant ni de colonne sculptée et pourtant deux détails me font briller les yeux :

1 - En partie basse, recouvert par la terre, une fente me rappelle l'ébrasement (voir vocabulaire) intérieur d'une archère primitive.

2 - En partie haute, la forme de l'archère est  plus évidente.

   Avec Rha qui chauffe, je préfère rester à l'ombre et je déguste ma pêche en admirant le paysage ainsi que la "montagne de Hongrie".

 

 

Histoire du château :

 

* Vers 1171, le village est cité dans un texte. Le château semble avoir été construit durant ce siècle.
* Au milieu du 14ème siècle, le village fait partie de la Vicomté (voir titre de noblesse) de Valernes.
* A la fin du 16ème siècle, le village souffre des attaques des protestants.
* A la fin du 20ème siècle, la ruine est consolidée.
* Au 21ème siècle, la découverte du site est libre et gratuite. Le risque de recevoir une pierre existe.

 

La vue est magnifique depuis une ruine castrale

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 04 Vers Menu châteaux des Alpes de Haute provence

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Provence : 04 13 83 84
commenter cet article

commentaires

philae 30/01/2012 14:02

superbe article comme d'habitude

Le Chevalier Dauphinois 30/01/2012 15:13



Les ruines médiévales oubliées ont un charme que j'essaie de transmettre par ce modeste blog. Ce site n'a pas le prestige de Carcassonne, mais il permet une vue magnifique e une promenade
agréable.



catcent 29/01/2012 12:38

ta photos du paysage est de toute beauté
Bon dimanche Chevalier D. Bye

Anne la Dauphinoise 27/01/2012 22:24

J'aime toujours ces ruines en galets roulés. Et puis, ici est juste aux marches du Dauphiné, en fait.
J'ai su que le père de Raymond de Turenne reçut la vicomté de Valernes de la reine Jeanne. Et comme le père de Raymond céda une partie de ses terres à son fils, peut-être que cette tour eut la
visite du brigand, avant celle du Chevalier... (merci de nous avoir conseillé la lecture de "La Provence au Moyen-Âge")

Le Chevalier Dauphinois 28/01/2012 19:46



Les châteaux en galets roulés ne sont pas mis en évidence dans les livres et les offices de tourisme, pourtant, ils ont existé et leur fantôme se montre encore au sommet des collines



Muriel 27/01/2012 12:14

Je connais ce rocher, Chevalier, je l’ai entendu chanter il y a 20 ans… J’espère que sa voix n’a pas trop changé avec le temps.

Le Chevalier Dauphinois 27/01/2012 19:22



N'ayant eu d'yeux que pour la ruine et n'ayant pas pris de temps de regarder le blanc rocher, il n'a point chanter devant le vil chevalier.



Esclarmonde 27/01/2012 09:51

Un château qui n'est pas loin de chez moi et que pourtant je ne connais pas ! Une bonne idée de promenade....
La construction en galets n'est pas surprenante dans ce coin au dessus de la vallée de la Durance où ces galets sont nombreux, la même construction existe sur le plateau de Valensole. Bises et
bonne journée
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 27/01/2012 19:24



Heureux je suis de te montrer des sites de promenade à thème peu connus et peu mis en valeur sur les cartes de randonnée. C'est une des raisons de mon blog, montrer les ruines mais aussi une
autre France de plaisir.