Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 07:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

  Fier est ce beffroi au centre du carrefour

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit bourg de Crécy sur Serre est situé à 30km au Sud-Est de Saint Quentin et à 15km au Nord de Laon.

   Coordonnées :

49° 51′ 52″ Nord 3° 37′ 24″ Est
 49.697778°  3.623333°

 

Le beffroi :

     L'extérieur :

La découverte

    C'est le hasard (ou ma chance de chercheur de ruines) qui m'a fait entrer dans ce petit bourg. Le hasard est en réalité une déviation m'obligeant à ne pas prendre la route directe vers la cité de Laon.

  C'est donc avec des yeux écarquillés que je découvre une rouge tour au milieu de la route.

 

L'enquête commence

    Ce n'est pas la couleur rouge des maisons et de cette tour qui me surprend mais la solitude de la filiforme construction. Cette "curiosité" architecturale pour un Chevalier Dauphinois n'est pas unique dans les régions du "Nord". Elle se nomme : Un beffroi

  A t il impressionné quelques agresseurs il y a 4 siècles ?

Qu'est ce qu'un beffroi ? 

   Un beffroi est :

       * Une tour dans l'enceinte d'une ville affranchie.
       * Une tour ou clocher où l'on sonnait l'alarme.

Cette construction ne servait elle qu'à sonner une cloche ?

 

Sont ce les défenses ?

   Tel un chien de chasse, la truffe au sol, je renifle la brique et la pierre pour trouver les signes d'un système défensif.

    Rapidement, je vois une ouverture verticale ressemblant plus à une archère qu'à une fente de tir pour arme à feu. Mais curieusement au dessus, il y a une rangée de fentes pour fusils.

Ce beffroi est énigmatique.

 

Il y en a d'autres !

    Après l'étage de base je lève les yeux et.... je distingue des colonnes en pierres dont la fonction semble plus décorative qu'utile. Mais une face sur deux de cet octogone possède de curieuses bretèches (voir vocabulaire).

Ce beffroi est énigmatique.

 

Il y en a encore et encore !

   L'étage supérieur comporte des croisillons de pierres qui sont en réalité des fentes de tir pour arme à feu. Le plus surprenant est qu'elles sont symétriquement superposées.

Y avait il autant de tireurs dans cette fine tour ?

Ce beffroi est énigmatique.

 

Pourquoi cette asymétrie des 3 étages ?

   Une question me titille :

Pourquoi les architectes ont conçu une tour aussi compliquée ?

A - Au rez de chaussée, les angles sont réalisés avec des briques.

B - Au 1er étage, les angles possèdent des colonnes en pierres

C - Au 2ème étage, pierres et briques s'alternent symétriquement sur chaque angle.

Est ce simplement pour l'esthétique, le défi du beau ?

Ce beffroi est énigmatique.

 

    L'intérieur :

  Cet étroit bâtiment n'est pas visitable. Je repars vers une autre aventure Picarde.

 

 

Histoire du beffroi :

* Au 16ème siècle, construction du beffroi.
* En 1921, le beffroi est classé aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur du beffroi est libre et gratuite. La visite des entrailles est interdite.

 

Quelle curieuse bretèche

 

 
 
  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 02

Vers Menu châteaux de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 12/01/2015 21:33

De Boves, où je me suis rendue il y a peu (rendue... virtuellement, bien entendu, par votre article sur son castel), il me fallait bien venir ici - même si mon anecdote n'a point de rapport avec ce
beffroi, et même si je l'ai déjà notée à Boves - puisqu'elle concerne l'époque du Moyen-Âge et le bourg de Crécy-sur-Serre dans lequel, outre ce beffroi "récent", restent encore peut-être quelques
ruines du castel d'antan (?)
... Thomas de Marle, fils d'Enguerrand de Boves, possédait le castel de Crécy-sur-Serre.
En 1114, pour soumettre ce vassal rebelle, Louis VI le Gros assiégea ce castel (puis s'empara de Nouvion-l'Abbaye qui appartenait également à Thomas de Marle)
... Peut-être qu'un jour retournerez-vous en "croisade" dans cette contrée pour nous montrer les vestiges encore debout de ce castel, s'il en existe encore...car, même si Thomas de Marle a été un
"brigand", j'aimerais qu'il retrouve "ses pénates"!

Le Chevalier Dauphinois 14/01/2015 19:05



* Cette région est bien loin de mon Dauphiné.


* Elle possède certes quelques quelques magnifiques bâtiments médiévaux (que j'ai presque tous visités).


* Mais le nombre n'est pas assez important pour que j'y retourne.


* La seule chance, ce serait une croisade en Belgique Flamande avec un arrêt en Thérache.


* Ou une un retour après de longues vacances en Hollande ou Allemagne.


*** Mais ces projets ne sont pas dans mes prévisions des prochaines années.



remond anne 02/11/2013 02:23

bonjour chevalier Dauphinois...peut etre pourrais je quelque peu votre lanterne ....je suis creçoise de naissance est j ai un petit peu de connaissances sur les mysteres de Crecy....le beffroi de
crecy dite "la tour" serait en fait une tour de guet et de defense erigee par les espagnols AU 16 ieme siecle il me semble...en effet a cette epoque ily avait une vue imprenable sur les
environs..elle permettait donc de prevenir des invasions...elle fut detruite a plusieur reprises pendant les guerres et fut meme transformee a une epoque en fabrique de moutarde..et oui etonnant
!lool!le porche que vous avez dut apercevoir derriere la tour surmonte de deux magnifique chevaux etait un relais de poste au temps ou les carrosses faisaient partis du paysage..les voyageurs s y
reposaient le temps de changer les betes epuisees..j ai encore quelques petites choses en tete dons vous n avez pas idee car invisible a l heure actuelle mais vous avez eu les pieds dessus si je
puis dire!et oui comme le disait plus haut une personne ..Crecy est construit sur une fourmilere de sous terrains qui datent eux du temps des rois qui permettaient aux carrosse de relier les
chatelains entre eux sans passer par les routes...voila un peu de mes connaissances transmise par mon pere...si vous desirez un peu plus d info ou des photos anciennes du beffroi je suis a votre
disposition...bien heureuse que notre fierte Creçoise vous est intrigue et plu...bien a vous

Le Chevalier Dauphinois 07/12/2013 18:45



Je vous remercie pour votre visite sur mon modeste de blog et pour votre proposition d'images et de documentation.


  De suite, je vous fais parvenir un courriel.



Sutor 18/02/2012 08:36

Peut-on y voir un petit hommage à la tour d'observation de sa consœur homonyme Crecy en Ponthieu située à "quelques" lieues?
Le lien avec le moyen-age serait alors flagrant : bataille de Crécy en 1346...mais là, c'est vrai, il s'agissait plutôt d'effroi que de beffroi...

Le Chevalier Dauphinois 18/02/2012 20:01



Voila un lien que je n'avais pas fait. Je vais tenter d'envisager cette approche qui est intéressante.



catcent 17/02/2012 22:07

Superbe, il devait peut-être y avoir des souterrains ou autres qui sait.
Bonne soirée Chevalier D. très intéressant il reste des ??? Bye

Le Chevalier Dauphinois 18/02/2012 20:00



Peut être..... Le beffroi est une construction très classique en Picardie, mais c'est le seul que j'ai vu avec autant de défenses aussi concentrées.



Anne la Dauphinoise 17/02/2012 21:45

Pas facile de comprendre de telles constructions lorsqu'on n'est pas habitué à en voir. Je n'aime pas trop le bicolore dans ces édifices. Mais ce beffroi, à le regarder un moment, a tout de même un
certain charme.

Le Chevalier Dauphinois 18/02/2012 19:57



   L’Aisne possède de très nombreuses églises fortifiées et très peu de châteaux. Ce beffroi, bien que non médiéval, m'a subjugué par le nombre et la variété des système défensifs.


  Comme de nombreux bâtiments de cette région, la brique est le matériau de construction et la pierre ne sert que pour la défense.