Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 07:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

  Les travaux vont m'empêcher de voir cette beauté

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La commune de Vervins est située à 70km au Nord de Reims,  à 40km  à l'Est de Saint Quentin et à 20km au Sud-Est de Guise.

   Coordonnées du bourg :

49° 50′ 9″ N 3° 54′ 36″ E
 49.835833°   3.91°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    Il y a plusieurs siècles, Vervins s'est construit sur une colline. L'ancien village s'est doté d'une église posée au centre, donc au sommet de la butte.

   Conséquence : En arrivant dans le bourg, il est impossible de ne pas voir l'église tant elle est haute et surplombe les habitations.

   Dans ce pays où la brique est reine, je suis surpris de voir cette imposante architecture en pierres grises. Mais rapidement, le touriste que je fus fait place au castellologue que je suis, recherchant des détails de fortifications.

Distinguez vous un système défensif ?

Tour d'angle ou trompe l'oeil ? 

L'enquête commence

    Sachant que de nombreuses églises de la Thiérache ont été fortifiées au 16ème et 17ème siècle, je suppose que tout ajout en briques serait susceptible d'avoir été construit pour la défense. J'observe donc ces "curieux triangles" sous les toits. Je suis surpris de voir leur asymétrie par rapport aux fenêtres. Mais il ne semble pas être défensif.

 

Sont ce les défenses ?

    En contournant le bâtiment je vois d'immenses et nombreuses fenêtres peu représentatives d'une église qui se voudrait fortifiée. Dans un angle, mon espoir de castellologue renaît : Il y a une ronde tour d'angle.

  Malgré mon attention et mon envie de trouver archère, fente de tir ou bretèche (voir vocabulaire) je reste bredouille.

Cette église a-t-elle été fortement fortifiée ?

    Située à l'intérieur des remparts, l'église n'avait pas besoin de fortifications importantes et imposantes comme ses homologues des petits villages. Le moutier de Vervins se contentait d'un haut clocher servant pour la vigie.

 

    L'intérieur :

  En entrant dans cette longue église, je comprends de suite que l'accès au clocher ou à la tour d'angle est interdit. J'erre donc dans ce lieu si décoré et si hors du temps.

  Les colonnes très nombreuses sont décorées de motifs variés à la dominante rouge.

vervins-colonne vervins-colonne vervins-colonne

 

     Certains colonnes comportent des peintures religieuses si belles que je me crois transporté en Italie.

 

vervins-colonne vervins-colonnes église colonnes peintes église

 

     En haut des colonnes il y a les arcs en ogive et au dessus la magnifique voûte rappelant le ciel bleu étoilé.

 

vervins-colonne vervins-Voûte de l'église vervins-12

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle, construction de l'église.
* Vers 1553, l'église est profondément transformée avec entre autre, la construction de bas coté et de la nef.
* En 1870, une abside à 3 pans est construite cachant le magnifique chevet du 12ème siècle,
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite des tours et du clocher est interdite.

 

Je suis au ciel...hoooo

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 17/11/2015 22:34

V ous allez dire : « encore elle se plaint ! ».
E h bien oui : contentée je ne suis point !
R avie uniquement des grises pierres
V ues sur ce moutier, mais d’atours de guerre
I l n’est question, sauf mention dans écrit :
N ‘était que clocher tour de guet, ici,
S ur lequel rien montrer vous ne pouvez

A cause d’échafaudages pour l’heure posés.
I ndiscutable raison, je reconnais.
S auf que… pour pallier manque d’indices n’était
N ullement « obligatoire » les peintures
E voquer !… n’est-ce but de votre blog, pour sûr*…

T ant religieuses, certaines… J’arrête là…
H eureuse j’aurais été que ne soit pas
I gnoré le pourquoi de ronde tour :
E st-elle incongrue… Est-ce que fut toujours
R attachée au transept ? A quoi servit ?
A tour-escalier fait penser, ainsi…
C onduisant où ?… à part dans un grenier ?**
H étéroclite lieu que ce moutier !
E trange qu’il n’y en eut de l’autre côté…

P énible je suis… A ma place mettez-vous :
S urprise m’ont les pierres… c’est tout, je l’avoue.

* à mon avis, bien sûr… et, bien je sais ce que vous pourriez (ce que vous allez ?) répondre à cela.
** ?… on voit des lucarnes … quelles pièces éclairent-elles ?… à part les soupentes = des greniers, pour moi.

Le Chevalier Dauphinois 18/11/2015 18:14

* Raison vous avez de vous plaindre.
* J'ai très longtemps hésité à écrire cet article.
* J'ai aussi beaucoup hésité à le publié.
* Puisque durant quelques mois, je publie 3 articles par semaines, j'ai pensé que ce minimalisme sera rapidement oublié.
* Ce moutier est le moins fortifié (en preuve visuelle) de toute ma série.
* Mais comme cette construction est inscrite dans la liste des églises fortifiées de la Thiérache, je me devais de la montrer.
** La ronde construction à l'angle est une tour escalier menant sous le toit (une mansarde existe).
** Peut être que la chambre de repli a été supprimée durant la reconstruction partielle au 19ème siècle.
* Je n'ai pas souhaité perdre beaucoup de temps en recherche sur cette église, d'autres merveilles seront visibles prochainement.