Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 06:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

  L'église de Sant Algis survole les maison du bourg

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit village de Saint Algis est situé à 40km Est-Nord-Est de Saint Quentin, à 10km au Nord-Ouest de Vervins et à 4km à l'Ouest de Autreppe (voir son église).

     Coordonnées du bourg :

49° 54′ 1.91″ N 3° 49′ 23.13″ E
 49.90053°  3.823092°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    En arrivant dans le bourg, je ne me pose pas la question : "Où est l'église ?".

         Elle survole les maisonnettes.

    Dans les régions de plaine, souvent l'église dispose d'un clocher haut et pointu. Celui de l'église de Saint Algis est différent des standards. Il est massif et puissant justifiant ma venue de Chevalier-Castellologue-Amateur. Mais une 2ème question se pose :

Reste t il des traces du système défensif ?

 Une masse avec 2 fines tours. Quelle curieuse architecture !

L'enquête commence

     Il est aisé de savoir quel bâtiment sera susceptible d'avoir un système défensif car sur la droite la nef est si basse, si vulnérable avec ses fenêtres basses que point défendable elle est. De plus, une salle de repli n'est pas visible sous le toit.

   Par contre, sur la gauche, l'imposant clocher ressemble plus à un donjon de château fort qu'à une classique construction accueillant des cloches. Je me dois de l'observer.

 

Les matériaux de construction

   Avant de faire une observation détaillée du donjon, je chausse mes lunettes à rayon X de Terminator pour définir les matériaux utilisés sur cette église.

   La partie basse ainsi que les contreforts externes sont en pierres. Je constate qu'elles sont pauvrement taillées avec des joints très grossiers. Mais cette église ayant tant souffert des guerres que cela ne reflète pas le travail des maçons de l'époque.

   La partie haute est construite en brique.

 

Donjon coté Nord

  Quelle curieuse impression de puissance :

      * Un contrefort profond et droit presque inutile,

      * Un mur borgne, sans archère (voir vocabulaire),

Quel curieux contrefort appuyé sur une tour !      * Une mince tour ronde qui ne le parait pas.

  La tour filiforme aussi haute que le donjon semble contenir un escalier. Sa forme ronde est cassée par un contrefort à larmiers qui ose s'appuyer sur elle. En y réfléchissant, qui s'appuie sur qui ?

 

Donjon coté Sud

    L'autre face comporte aussi une fine tour adossée à un contrefort à larmiers. Contrairement à sa consoeur, elle possède une porte (hélas fermée).

  Ce contrefort est fascinant. Il est profond en bas et se fond dans la tour presque au sommet.

 

Le plan du mystérieux donjon

    En imaginant que la nef n'existe pas, cette imposante tour ressemble à un donjon de château fort avec des tours d'angle (comme des échauguettes). Je me demande si, à l'origine, des tours n'étaient pas construites aux 4 angles comme pour le donjon d'Arques dans l'Aude.

  Le plan réalisé par J.P. Meuret sur les relevés de monsieur et madame Plantinet confirmerait presque ma supposition. Si ce bâtiment n'était pas une église, je l'incrirais presque dans ma liste des Donjons remarquables.

 

    L'intérieur :

      Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 7ème siècle, un moine nommé Algis entreprend la christianisation de ce lieu.
* Au 12ème siècle, en hommage au moine fondateur du site, la paroisse prend le nom d'Algis. Une église semble existée.
* Au 16ème siècle, reconstruction de l'église et aménagement d'un imposant donjon avec 4 tourelles d'angle (à vérifier).
* Au 17ème siècle, l'église est consolidée et modifiée.
* Au 19ème siècle, le chevet de l'église est en mauvais état. Il est rasé puis remplacé par un mur plat.
* En 1989, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite . La visite du clocher est interdite.

 

Quelle puissance !

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

kiwoo 26/09/2012 22:40

imposante cette église

merci pour cette découverte

Le Chevalier Dauphinois 27/09/2012 13:18



   Ce qui m'amuse et me surprend dans les églises fortifiées, c'est leur diversité en forme, en couleur et en dimensions. Cette église parait grande et imposante. Pourtant j'en ai
visitée 2 autres encore plus impressionnantes tout en étant fortifées.


  Elles seront visibles prochainement.



Tata Tounette62 24/09/2012 18:25

Une belle découverte cette église cossue ! Merci du partage.

Le Chevalier Dauphinois 24/09/2012 19:38



Cossue... Voila un mot que j'utilise peu et qui semble correspondre à cette batisse d'un autre âge.



Guilmetayer 23/09/2012 14:09

Très belle tour, mais il est possible qu'il y ai eu un château, et qu'au 16e siècle l'église soit reconstruite à son emplacement.

Le Chevalier Dauphinois 23/09/2012 16:27



  C'est une hypothèse que j'avais imaginée. Mais point de trace dans mes quelques texte j'ai trouvée. De plus, mon dictionnaire des châteaux forts ne fait pas allusion à une fortification
primitive.



Esclarmonde 22/09/2012 22:09

Région qui m'est complétement inconnue, la brique semble être le matériau roi dans le coin comme chez leurs voisins du Nord. Encore un beau bâtiment en tout cas, merci encore. Bonne soirée
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 23/09/2012 16:30



  Il est vrai qu'il faut être fou comme moi pour décider de passer  une semaine de vacances dans cette plate région dont le tourisme n'est pas la raison première.


  J'avoue avoir eu un accueil formidable des habitants et l'envie de partage de leur patrimoine est grande.



Anne la Dauphinoise 21/09/2012 21:06

S urprenant édifice : d'une église qu'en voit-on ?
A l'extérieur : très peu, car la forme de donjon
I mposant, donnée au clocher, est fort guerrière,
N 'incitant point, il m'est avis, à la prière...
T émoins, les puissants contreforts aux tours liés

A vaient-ils fonction première de les protéger ?
L eur masse, du moins, impressionnait les assaillants.
G uère plus de défenses sont visibles maintenant :
I l semblerait que cette église ne fut qu'abri
S ans moult de gens d'armes pour chasser l'ennemi.

Le Chevalier Dauphinois 26/09/2012 17:57



Il est possible que cette église


Assez proche du bourg de Guise


Ait été jalouse du château du Ducal


Au point d'éviter le classique style architectural.