Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 07:30


Département 02 - AISNE (Thiérache)

  Quel beau clocher au soleil couchant

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit village de Prisces est situé à 60km au Nord-Ouest de Reims, à 15km au Nord-Ouest de Montcornet et à 10km au Sud-Ouest de Vervins.

     Coordonnées du bourg :

49° 46′ 47″ N 3° 51′ 46″ E
 49.779722°  3.862778°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

     Il est tard en ce mois de mars lorsque mon destrier arrive dans Prisces. La lumière orangée et les longues ombres me transportent dans un rêve incroyable.

   En bordure du bourg, une église montre sa puissance.

 

L'enquête commence

    En approchant de l'église je m'aperçois que 2 matériaux ont été utilisés :

* La pierre pour la nef et le chevet (la construction la plus ancienne).

* La brique pour le clocher-tour.

    Le système défensif étant absent de la construction en pierre, je ne vais détailler que la haute et puissante tour-clocher.

Certains châteaux forts envient le donjon de cette église

 

La tour

   Cette construction est si puissante que je n'ose pas la nommer "Clocher". Son architecture est curieuse :

    * 2 angles opposés possèdent une haute mais peu épaisse tour ronde.

    * 2 autres angles comportent un profond contrefort à larmiers.

 

Sont ce des portes ?

    En prenant un peu de recul, je vois sur la façade, entre la tour et le contrefort, de larges ouvertures ressemblant à des portes. Curieusement il n'y a aucun trou de boulin (voir vocabulaire) en dessous ayant pu porter un chemin de ronde en bois et pas plus de reste d'encorbellement.

A quoi pouvaient servir ces "portes" ?

  La réponse m'est donnée sur l'autre face. Les longues pierres en encorbellement sont des vestiges de latrines pouvant servir de bretèche (voir vocabulaire).

 

Où est la porte d'entrée ?

   Dans ma rêverie, j'ai oublié de chercher la porte d'entrée de l'église fortifiée. Mais il n'est pas nécessaire d'être détective, elle est sur la façade de la tour en alignement de la nef.

Avez vous remarqué que l'entrée est défendue par des fentes de tir sur la tour d'angle ?

 

    L'intérieur :

  Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle , construction d'une église en pierre blanche.
* Au 17ème siècle , fortification de l'église avec un donjon en brique.
* En 1987, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.
* En 1994, l'église est classée aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

Un clocher fortifié est le secret de cette église

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 05/03/2013 23:17

Merci pour les fentes de tir pour fusils... à ces derniers ne pense mie !... trop modernes sûrement pour mon esprit... un tant "décalé" doit être celui-ci...

Le Chevalier Dauphinois 06/03/2013 12:30



  Beaucoup d'églises du Thiérache ont été fortifiées à cause des guerres de religion. A cette époque, l'arc avait presque disparu et les fusils et autres armes à poudre étaient les systèmes
défensifs/offensifs de ce siècle moderne.



Esclarmonde 04/03/2013 21:32

Les briques rouges font merveille avec la lumière dorée du crépuscule, une architecture très originale pour la provençale que je suis. Bonne soirée

Le Chevalier Dauphinois 05/03/2013 13:17



Le Dauphinois que je suis est aussi surpris par ces architectures en rouge brique !


  Comme notre Royaume est beau avec ses diversités.



Anne la Dauphinoise 01/03/2013 10:31

P uissance, est bien le mot approprié,
R appelée par la haute tour-clocher.
I ntimidée paraît la nef, semblant
S e protéger derrière ce bâtiment.
C ouleurs "tranchantes" appuient cette sensation,
E t le clocher prend une autre dimension :
S entinelle élancée bien que massive,

A t-il ainsi allure plus agressive;
I ronie du sort pour un lieu de paix...
S ans guerres de Religion, ici, c'est vrai,
N ul doute que l'on aurait vu une église
E n pierre toute, de style roman que je prise...

T outefois, ne puis-je en vouloir à ceux
H appés par l'Histoire, qui firent de leur mieux,
I ncluant défenses, comme ces rondes tours
E t bouches à feu assurant alentours.
R efuge fut aménagé au sommet ?
A voir ouvertures, le croire on pourrait...?
C lef du pourquoi des fentes n'ai-je trouvée
H élas... quelle fut donc leur utilité ?
E n nombre sont-elles... réponse me donnerez ?

Le Chevalier Dauphinois 05/03/2013 13:19



Votre belle prose résume magnifiquement les sensations que j'ai ressenties en découvrant cette beauté d'un autre âge avec ses fentes de tir pour fusil.



Rolland 16/08/2012 17:32

j'ai visité ce lieu hier mercredi 15 août et j'ai trouvé ce lieu intéressant. Prisces est le berceau d'une partie de mes ascendants maternels. Bernard ROLLAND.

Le Chevalier Dauphinois 16/08/2012 18:28



   Quel plaisir ce doit être de découvrir une église que vos ancêtres ont peut être construite ou consolidée. Voir ces pierres enracinent encore plus l'homme du 21ème siècle dans
l'histoire.


  Avez vous pu monter dans les tours et étages ?