Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 07:05

 

 La description de l'extérieur de l'église fortifiée de Plomion est ici.

Il faut montrer patte blanche pour entrer dans l'église

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

 

L'église :

     L'intérieur :

La découverte

       Après avoir franchi la solide porte en bois protégée par les 2 puissantes tours, je découvre l'intérieur de l'église. La nef n'a pas la luminosité d'une cathédrale ce qui est logique pour une église fortifiée, mais l'ambiance aseptisée, presque intemporelle ne me donne aucun indice sur les systèmes de défense et de repli.

  Les piliers des arcades sont épais et sans sculpture. En regardant l'autel, je pense que je vais revenir bredouille de ma recherche d'indices. 

 

Suis je comme Jeanne d'Arc ?

    J'erre donc dans le colatéral et... c'est à ce moment que j'entends une voix  :

- " Chevalier retourne toi ! "

* " Mais si je me retourne, je sors".

- " Chevalier retourne toi ! ".

J'obéis à la voix.

* Cuieusement, je ne vois rien.

* Lentement, j'arpente l'église en direction de la sortie quand soudain, une porte s'ouvre comme par enchantement.

  Est ce la plan d'une église ou d'un château fort ?

L'intérieur d'une tour

   En traversant la porte j'ai l'impression de traverser les siècles. Bien qu'il y ait des panneaux d'explications je ne remarque que 2 curiosités :

    - Une archère (fente de tir) à droite,

    - Une autre à gauche.

 

A l'étage !

   En levant les yeux, je vois des trous pour les poutres de l'étage supérieur. Le plus impressionnant est le nombre de fentes de tir.

Une véritable forteresse !

  Après de longues minutes à observer chaque pierre, chaque brique, chaque fente, je sors à regret de cette magnifique église fortifiée.  

 

 

Histoire de l'église :

* Au cours du  16ème siècle, des bandes armées traquent les paysans et volent la nourriture. Pour se protéger, les habitants décident de construire un habitat fortifié.

* A la fin du 16ème siècle (?), construction d'une église fortifiée.

* Au 17ème siècle, il semble que l'église soit remaniée.

* En 1987, l'église est inscrite aux Monuments Historiques.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher est interdite.

 

La puissance de tir est impressionnante dans cette tour !

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 27/01/2016 10:01

Si point ne me fourvoie, vous fêtez vos 10 ans de blog ce jour ! (je n’ai pas tenu comte de votre compteur de jours…)
Cela m’a inspiré ceci :

B elle et grande aventure que dix années
R emplies à trier, ensuite partager
A utant d’images et de renseignements !
V ous êtes le Chevalier des ruines, vraiment !
O bservées sont ces dernières patiemment,

P uis nous narrez en détail rendes-vous
O niriques et réels où, avant tout,
U ne dévorante passion pour ces vieilles dames
R estituez à merveille : cœur s’enflamme

C omme votre raison, pour notre plus grand bonheur !
E t nous voici partis pour des ailleurs
T ant magnifiques, dans diverses contrées ;
T ant magiques, par rêves qu’ils savent susciter;
E t tant… pis si d’aucuns je n’ai aimés !

D e très instructifs articles à lire,
E mbellis par brins d’humour dans vos dires,
C elant photographies en moult liens
E t petites remarques si on lit bien,
N on seulement le texte mais les images !
N e faut-il être pressé « chez vous » : est-ce gage
I ndiscutable de moments de plaisir
E t d’enrichissement : savez offrir

C hevaleureusement votre grand savoir
H érité de ce si pugnace vouloir
E ntièrement comprendre belles abordées ;
V eillant à ne jamais rien oublier ;
A pprenant à vos lecteurs fort novices
L ‘art de nommer parties des édifices
I nstantanément avec justes mots.
E st-ce, pour ma part, un magnifique cadeau :
R angés les ai-je dans « tiroirs médiévaux »,


E t bien au chaud sont-ils dans ma mémoire,
T out comme vos appréciés moments d’Histoire.

M agicien êtes, si si ! et votre capel,
E n place de lapins ou colombes, recèle
R avissants vestiges d’un lointain passé.
C harmant !… Aussi par cette prose recevez
I mmense merci !... Et… à dans dix années !

!

Le Chevalier Dauphinois 29/01/2016 10:07

"J'ai 10 ans, je sais que ce n'est pas vrai mais j'ai 10 ans" affirmait Souchon.
* Sauf que mon blog a réellement 10 ans.
* Lorsque je l'ai commencé, je savais que montrer toutes les fortifications médiévales de Nostre Royaume me prendrait 1 siècle.
* C'est donc avec patience que j'ai commencé à rédiger les articles.
* Je n'ai pas vu passé les 10 années tant cela fut fascinant.
* Durant ce 10% d'un siècle, j'ai tenté de prendre en compte les remarques des visiteuses et visiteurs.
* En regardant mes premiers articles, je m'aperçois que j'ai changé et mon blog aussi.
* Remerciement je vous dois, à vous Merveilleuse Princesse Dauphinoise, et à tous !
*** Sans les visites, aurais je continuer durant 10 ans ? ***
* Certes oui, mais pas au même rythme de publication. Peut être aurais je allégé les textes ?
* Mais avec vous, toutes et tous, je me sens pousser des ailes !
* Les prochaines années verront des bâtiments diversifiés et différents, avec 3 publications par semaine.
** Certes, mes proses ne sont point des thèses doctorantes ni un travail rigoureux d'universitaire.
** Mais si elles peuvent faire connaître notre Patrimoine puis donner l'envie de créer une association ou plus simplement de visiter les sites... Alors, ce blog aura été LE déclencheur que j'espérais.

Anne la Dauphinoise 23/01/2016 18:41

P ensive je suis à mirer tour, c’est vrai.
L ‘absence de pierres ici, pour sûr, « y fait »…
O r, n’est-ce le but de visite intérieure.
M ême avec tel appareillage, bonheur
I ndiscutable est-ce « Graal »* aborder.
O n ne peut, je l’avoue, de marbre rester,
N os yeux n’étant insensibles aux défenses

A utant nombreuses, dénotant la puissance
I ncomparable de ce moutier jadis…
S ont archères vues toujours un pur délice !
N on qu’elles puissent rivaliser avec
E normes fentes de tir : serait-ce échec

T ant ces dernières s’imposent… D’une belle parure
H omogène surent s’habiller ces ronds murs.
I ndications ensuite nous sont données,
E n forme de trous, sur étages érigés.
R affinement est atteint au plafond
A pportant précisions sur la façon
C ombien minutieuse qu’eurent les artisans
H aut de la tour terminer en créant
E xeptionnnelle voûte, point ne cédant,

N enni, à la facilité… C’est beau !…
O uvrages ainsi conçus sont un cadeau
T out droit venu d’ancêtres qui avaient
A cœur, lorsqu’argent et temps ne manquaient, «

B âtir joliment, quand bien même pour guerre
E taient leurs « commandes » : est-ce pour me plaire…
N ‘arrêtez point, Ô Chevalier, de voix
E ntendre ! car vous indiquent souventefois**

P aradis sur terre !… dont vous nous donnez
S oyez-en moult remercié, les clefs !

*= les défenses vues de l’intérieur… ce qui n’arrive jamais ou presque.
**… ou toujours… (il faudrait que je vérifie ! et puis j’avoue que ce mot m’allait bien pour la rime !)

Le Chevalier Dauphinois 23/01/2016 19:03

* Il est difficile sans invitation (ou en dehors des journées du patrimoine je suppose) de voir les entrailles des tours fortifiées d'une église. Celle-ci fait partie des rares ouvertes presque tous les jours.
* En réalité, j'ai pu visiter l’intérieur d'une salle de repli et de tour à cinq reprises.
* J'avoue que je gardais ces exceptions pour "la fin"... ou plutôt après vous avoir montré plus de 200 églises "fermées".
* Le plaisir, l'unique doit se mériter (hihihi)
** J'ai noté que cette église, pourtant en brique, vous a fascinée. Je pense que d'autres de la Thiérache auront moins vos faveurs.
** C'est pour cela que des moutiers Périgourdins ou du Gévaudan en pierre vont s’intercaler.
Nota : "Souventefois" me plait bien. Je l'adopte aussi.