Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 06:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

  Oserais je dire que cette église n'en fait voir de toutes les couleurs ?

Le bourg :

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      La petite commune de Nampcelles la Cour est située à 15km au Nord de Montcornet (voir son église), à 12km au Sud-Est de Vervins (voir son église) et à 4km au Sud de Plomion.

    Coordonnées du bourg :

49° 46′ 45″ N 4° 0′ 14″ E
 49.779167°  4.003889°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    Posée sur une petite butte, survolant le village, l'église ne laisse pas indifférent le passant et encore moins le Chevalier-Castellologue. En la découvrant blanche et rouge, je me pose une double question :

Est ce une église accrochée à un donjon ?

Ou est ce un clocher fortifié ?

 

L'enquête commence

    La brique, le matériau régional des constructions, est utilisée pour la partie classique de l'église (nef et choeur).

   Au bout de la nef, à la place d'un transept, apparaît une ronde tour rouge. Ce n'est évidemment pas la sacristie mais une tour de défense avec quelques vestiges de fentes de tir.

   Sur l'autre face, en faisant abstraction du bâtiment parallélépipédique sur le devant, je retrouve la même symétrie. Mais en regardant ce haut bâtiment à droite (le choeur ?) une question me vient :

Ces tours comporteraient-elles un escalier desservant une salle de repli au dessus ?

 Rouge et blanc sont ses couleurs !

Le clocher-donjon

   Bien d'intéressantes, les 2 tours rondes font pales figures face à la puissance du clocher-donjon. Le contraste des couleurs ainsi que de la pierre face à la brique me fait penser que ces 2 architectures n'ont pas été construites à la même époque. J'opte pour une église qui s'est accrochée au donjon. Mais cela soulève une question :

A qui appartenait le donjon ?

 

Le système défensif

    Avec ses hauts et droits contreforts, le donjon parait puissant. Curieusement, ces ajouts d'angle ne facilitent pas la visée des défenseurs (une architecture défensive est toujours un compromis entre efficacité et solidité).

    Cette ouverture (double ?) ressemble plus à un puits de lumière qu'à une archère. Proche de la base, une fente de tir pour fusil possède un ébrasement (voir vocabulaire) extérieur assez peu conventionnel au Moyen Âge.

 

La fente mystérieuse

   Légèrement au dessus de la nef, une fente attire mon attention. Sa petitesse m'informe que ce n'est point une archère, mais en plus, elle semble construite dans  le contrefort (qui pourtant n'est pas très épais) :

Quel est donc ce mystère ?

  Pour comprendre cette "énigme" architecturale, il suffit de regarder l'autre face du contrefort. Une construction semi-circulaire s'adosse au contrefort. Ce devait être une tour-escalier.

 

Dernier regard sur le donjon

  Cette église fortifiée de la Thiérache est fascinante. Elle semble faire de morceaux d'architecture disparate et de matériaux (presque) de récupération, pourtant l'ensemble est homogène et beau.

Êtes vous aussi fascinés que moi ?

 

Je vais entrer

  Il est temps maintenant d'entrer dans l'église. Au dessus de la porte, le vitrail surprend sur ce donjon. J'opte pour une bretèche (voir vocabulaire) détruite pour amener la lumière dans l'église.

Êtes vous en accord avec ma supposition ?

 

    L'intérieur :

      Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Bien que celle de Nampcelles La Cour ne soit pas réellement ouverte, j'ai la chance ce jour de pouvoir regarder ses entrailles à travers un grillage. Je ne vois hélas aucun indice me permettant de mieux comprendre cette incroyable église fortifiée.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 16ème siècle (?), construction de l'église.
* En 1934, le clocher et les tours sont inscrits aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église est libre et gratuite. La visite du clocher et des tours est interdite.

 

Est ce une église greffée à un donjon ?

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 19/09/2013 22:38

la date du 16ème siècle correspond à la dimension de la "meurtrière" ou pas??????
La princesse italienne rougit de son ignorance....

Le Chevalier Dauphinois 20/09/2013 12:44



  Cette tour ayant brûlé et ayant été partiellement détrruite, ce que nous voyons sont des reconstructions. Ce type d'archère a plutîot été construite au 14ème siècle.



Anne la Dauphinoise 17/09/2013 21:23

N 'ai-je point votre engoûment, non pas,
A découvrir ce moutier-là.
M ais j'avoue que force transparaît
P ourtant, vu de loin ou de près.
C omment alors ne point se dire :
E taient assez fentes de tirs ?
L e choeur seul avait un repli :
L a nef aurait pu être aussi
E levée plus, refuge avoir,
S ynonyme de bien plus d'espoir...

L es fenêtres, basses, de plus laissaient
A ccès facile; il y avait,

C ertes, les deux tours en protection :
O nt-elle dû ralentir l'action
U n tant de l'intrus avancé...
R este le très beau donjon-clocher :

A t-il, lui, eu l'heur de me plaire.
I l est érigé tout en pierre,
S emblant monter garde sévère;
N anti d'une tour-escalier;
E t bretèche a dû posséder.

P uissance à tout l'ensemble il donne,
I ntimidant... Et "monotone"
C ette église, je l'aurais jugée
A ffectée d'un "classique" clocher
R ouge, de la couleur de la brique :
D oute j'ai qu'il m'ait paru magique...
I ci, le tout il "illumine",
E t lors, ne fais-je plus "grise mine" !

Le Chevalier Dauphinois 18/09/2013 12:53



    Le caractère religieux de ce bâtiment a permis aux hommes de ne point le détruire (comme tant de châteaux). Ainsi, l'église nous apparait entière. Mais comme les hommes des
siècles passés ont modifié l'architecture, l'actuelle construction n'a plus tous ses systèmes défensifs.


  Ainsi, cette église est un mélange de siècles et de fonctions... Fenêtres trop grandes maintenant et nef non fortifiée..... J'adore quand le bâtiment garde les mémoires des besoins des
hommes.



ANIORT 17/09/2013 09:26

au 16é construction de l'eglise ? HUMMM , j'ai un gros doute
peut etre pour la partie en brique , mais se " donjon " massif en pierre me semble bien plus vieux de quelques siecles
esqu'au 16é on faisaient encore des fentes de tir style archeres ?

Le Chevalier Dauphinois 17/09/2013 18:37



  Je suis en accord avec toi, le clocher-donjon me semble plus vieux d'au moins 2 siècles. Hélas, je n'ai point trouvé de documentation. De plus, l'histoire de la Thiérache est semée de
pièges en datation. D’après certains historiens, les bâtiments au début du 16ème siècle furent construit comme au Moyen Âge au point que la datation n'est point conventionnelle.


  Il semblerait que les églises ne sont pas si nombreuses et si bien défendues avant 1520..... A suivre !