Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 06:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

 

Le bourg :La tour, prends garde, j'arrive !

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le village de Logny lès Aubenton est situé à 14km au Sud-Est de Hirson, 41km à l'Est de Vervins et à 24km au Nord-Est de Montcornet.

   Coordonnées de l'église :

49° 49′ 41.15″ N 4° 12′ 39.17″ E
 49.828099°  4.21088°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    Éclairée par le magnifique soleil de Picardie, le rouge-brique mélé de gris-pierre brille dans l'écrin de verdure. La ronde tour m'informe que l'église fut fortifiée, mais...

Est ce la seule trace défensive ? 

 

L'enquête commence

Quelle curieuse asymétrie : Rondeur et angle droit.

  D'un coté, il y a une tour et de l'autre, un simple contrefort d'angle. Pour comprendre, je me précipite sur la façade opposée à la tour et.... point de système défensif "rondouillard" sur ce coté.

   Même s'il n'y a pas de tour sur cette face, j'ai appris un détail très intéressant. Cette église a été construite à 2 périodes différentes.

Comment le sais je ?

  Il est rare qu'un constructeur pose des briques et des pierres à la même époque. La nef en pierre semble plus ancienne que le clocher.

 

Les défenses cachées

Sur la vue latérale, avez vous remarqué ceci ?

   C'est évidemment une canonnière qui a été rebouchée. Ce n'est d'ailleurs pas la seule, il y a plusieurs "fantômes défensifs" sur les façades ainsi qu'à la base de la tour.

 

La tour

    Posée sur quelques rangées de pierres, la tour en briques possède des canonnières de tailles différentes sur toute la périphérie

Ces canonnières sur plusieurs niveaux ont elles été dissuasives ?

  Je ne peux l'affirmer. Mais en les regardant avec attention, je vois un ébrasement extérieur (voir vocabulaire) important. L'angle de tir ne laissait que peu de chance à une attaque sur cette face.

 

    L'intérieur :

       Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle. Je me console en regardant le plan confié par un habitant surpris qu'un Dauphinois s'intéresse à son église.

 

 

Histoire de l'église :

* Au milieu du 13ème siècle (?), construction d'une petite église.
* A la fin du 16ème siècle, modification de la nef (en briques).
* Au 18ème siècle, consolidation et légère modification de l'intérieur de l'église.
* Au 19ème siècle, construction de la sacristie.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Rémy) est libre et gratuite. La visite de la tour est interdite. 

 

Même solitaire, la tour explique l'ihistoire de cette église

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 02

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

sittelle 11/07/2012 23:02

Je crois qu'en fait, c'est la population qui se rassemblait dans nos églises dites fortifiées; je vais essayer d'aller photographier pour vous celle de Mézy sur Seine; quand la pluie, enfin,
s'arrêtera !

Le Chevalier Dauphinois 11/07/2012 23:39



   En général, l'absence de château dans une commune a obligé la "population" à trouver un système sécurisant. Dans beaucoup de région, les solides églises Romanes ont servit de refuge
face aux massacre des Routiers durant la Guerre de Cent ans.


   Dans d'autres régions, ce sont les Guerres de Religion qui ont créé les églises fortifiées. Le Grand Est (et Nord) en ont gardé les constructions.



sittelle 11/07/2012 23:00

La brique rouge vous éblouit, Chevalier ? mais c'est la richesse du Nord de la Loire, la Terre, aux dessins codés sur les pignons des maisons, qui va si bien avec les verts des campagnes ! Elle
s'équilibre avec la pierre en descendant vers l'Ile de France. Un endroit de forts passages et brassages médiévaux, gare à vous Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 11/07/2012 23:35



   Mais je suis toujours sur mes gardes lorsque je quitte mon rassurant Dauphiné. Que d'aventures je vis (de voir et vivre bien sur) en errant dans notre Royaume.



Anne la Dauphinoise 10/07/2012 21:39

L a rouge brique n'a point l'heur de me plaire.
O r bien je sais que différentes matières
G uident les constructions suivant les régions.
N e sont toutes nos contrées fournies en pierres;
Y voit-on même chez moi bâtisses en terre...

L 'habitude d'un art régional, je pense
E t mon goût propre ici ont fait alliance,
S ans renier de cette église la prestance:

A t-elle fière allure de sa tour flanquée
U nique défense où l'on voit étagées
B ouches à feu telles que ne put l'ennemi
E viter leurs boulets, où qu'il se mit.
N ef en pierre, seule une partie est restée
T émoin si beau de son ancienneté,
O de à l'art roman: ce pan je préfère
N oble entre tous, point ne sent-il la guerre.

Le Chevalier Dauphinois 11/07/2012 13:31



   Il est vrai que nos yeux de Dauphinois, si habitués au tuf et à la pierre, sont surpris et même "agressés" par le rouge de ces briques.


  Mais cette différence fait le charme et la variété des sites. Certes, la brique ne se sculpte pas, modillons et chapiteaux n'existent que peu. Pourtant, cette masse rouge donne une
puissance qui m'écrase, moi, le petit Chevalier du Moyen âge !  ;)



papy martial 10/07/2012 18:39

Bonjour. Surprenante cette église avec sa tour. Peut etre a-t-elle vu passer la division cuirassée du colonel de gaulle en mai 1940. Montcornet est la seule contre-
attaque victorieuse de l'armée française en 40.A+

Le Chevalier Dauphinois 10/07/2012 18:49



Diantre.... Quelle connaissance de la Grande Guerre Mondiale !


   N'étant pas très intéressé par les Blockhaus et autres constructions en béton sur le littoral, j'avoue ne pas lu de livre sur cette guerre du 20ème siècle. Mais je sais que plusieurs
ruines médiévales ont été détruite car elles habitaient des résistants ou des armées allemandes.


  Voici un exemple de Bunker dans un château fort : http://chateau.over-blog.net/article-4083107.html



Esclarmonde 10/07/2012 14:56

Une église avec une cannonière ! Pas très étonnant après tout dans une région qui a du souffrir terriblement des guerres... Intéressant en tout cas. Bonne après midi
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 10/07/2012 17:00



   Toutes les régions ont souffert des Guerres de Religion. Certaines s'y sont préparées en fortifiant leur église, d'autres ont tenté (avec parfois un joli succès) de
dialoguer et de respecter les différences.


  Mais dans la plupart des cas, cela fut une vrai guerre civile.