Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 06:30

 

Département 02 - AISNE (Thiérache)

 

Le bourg :

Est ce un mur bouclier ou l'avant d'un paquebot ?    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit village de Harcigny est situé à 12km au Nord de Montcornet et 10km au Sud-Est de Vervins.

   Coordonnées du bourg :

49° 47′ 48″ N 3° 58′ 56″ E
 49.796667°  3.982222°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

     En arrivant dans le village, je me heurte à une pointe de l'église ou plutôt à un mur en pointe. De suite, mon imagination de castellologue-amateur imagine une tour pentagonale ou un mur bouclier (ce qui est très rare pour une église).

  Sur ce qui semble être le chevet de l'église, je ne vois pas de salle de repli, d'archère ni de bretèche (voir vocabulaire).

Cette église avait elle un système défensif ?

 

L'enquête commence

    Cette église sans transept possède 2 bâtiments alignés de couleur identique (la brique est le matériau de base de cette église) mais à l'architecture différente (dimensions des fenêtres, hauteur).

   Celui que j'ose nommer le choeur, comporte une date en briques vernissées : 1818.

Est ce la date de construction ou de réparation ?

  L'autre bâtiment que j'identifie être la nef porte la date de : 1711.

     Je commence à douter que cette église ait été un jour fortifiée. Aucune trace de fente de tir ou système défensif connu.

  Quel puissant clocher !

Mais où sont les défenses ?

    Lorsque j'ai un doute, je prends un peu de recul pour mieux comprendre l'architecture globale. Ce n'est évidemment pas la petite tour ronde à la base du clocher qui défendait l'église.

  Avec ses hauts et puissants contreforts d'angle à larmiers, je pressens (comme vous j'espère) que le clocher fut le refuge ainsi que la tour de défense.

 

Le clocher-tour

    Evidemment, je recherche sur cette haute construction un véritable système de tir. En le contournant, je vois un bâtiment plat adjacent avec des ouvertures. Ce devait être l'escalier avec ses puits de lumière. En haut, une autre fente marque la fin de l'escalier.

    Même si ses fentes permettaient le tir, leur position n'est pas idéale pour tirer sur des assaillants.

Est ce que les années ont gommé les défenses ?

Ce clocher-tour n'était il qu'un simple refuge ?

 

Que faire ?

   J'ai tant de doutes et de questions que je lève les yeux au ciel pour voir... Hooo, un système défensif.

  Croyez moi, il y a une installation de protection tout en haut... c'est :

A quoi pensez vous ?

  Perdu !...

  En haut du clocher, il a un système de protection contre....... la foudre. (hiihi, je vous ai bien eu !)

 

    L'intérieur :

       Pour connaître les secrets de l'église, je vais tenter d'entrer par cette porte. Comme souvent durant notre siècle, les églises sont fermées. Celle-ci ne déroge pas à la règle.

 

 

Histoire de l'église :

   Je n'ai pas d'information sur la date de construction de cette église.

* En 1714, la nef est aménagée (à vérifier).
* En 1749, création (ou modification) du clocher-donjon.
* En 1818, un coté du choeur de l'église est réparé.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église (dédiée à Saint Martin) est libre et gratuite . La visite du clocher est interdite.

 

Son élégance fait oublier que l'église fut fortifiée

 

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées  

Vers Menu églises et châteaux de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

philae 23/06/2012 01:20

encore une très jolie découverte

Le Chevalier Dauphinois 24/06/2012 13:26



  Lorsque j'ai appris par hasard que le département de l'Aisne possédait un nombre important d'églises fortifiées, j'ai profité d'une semaine de vacances fin mars pour toutes les dévorer.


A la "vitesse" de une par mois (environ), elles apparaitront toutes pour votre plaisir messire.



Anne la Dauphinoise 22/06/2012 21:31

H istoire de cette Thiérache que je ne comprends mie:
A pparemment les guerres de religion ici
R endirent indispensables les fortifications
C urieuses parfois, des églises de cette région.
I l me semblait que bien avant ces maudites guerres
G rand'peur aurait-on dû avoir de l'Angleterre
N 'épargnant rien lors de ses chevauchées, je crois.
Y eut-on plus peur du François que de l'Anglois ?...

Impression générale pour les églises bâties au Moyen-Âge : peu furent fortifiées à cette époque, contrairement aux autres contrées, et pourtant l'Histoire aurait pu donner le sentiment inverse...?

Le Chevalier Dauphinois 23/06/2012 00:13



  La Thiérache possède de nombreuses églises très souvent construites au Moyen Âge. Mais pour la très grande majorité (pour ne pas écrire 100%), les fortifications n'ont été
aménagées durant les Guerres de religion.


  Ce qui me fascine, c'est la diversité des défenses pour des églises situées dans un rayon de 30km. Certaines (que je n'ai pas encore montrées) peuvent concurrencer les châteaux
forts.



Papy Martial 22/06/2012 21:10

Bonsoir. Belle église et de jolies photos. A+

Le Chevalier Dauphinois 23/06/2012 00:15



  Ces églises de la Thiérache, bien rouges, ont une beauté unique. Elles ont surpris le chevalier qui ne jurait que par la blanche pierre.



Guilmetayer 22/06/2012 13:14

Elle est belle quand même ! Pas grave qu'elle ne soit pas défensive !

Le Chevalier Dauphinois 22/06/2012 13:23



  Cette église a été fortifiée durant les Guerres de Religion. Il ne reste que des traces sur le clocher-tour. Peut être qu'une salle de repli existait au dessus de la nef, mais les
reconstructions l'ont certainement supprimé.