Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 06:30

 

Département 02 - AISNE  (Thiérache)

 

Le bourg :Voila une église qui va me faire briller les yeux

    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit bourg d'Archon est situé à 20 km au Sud-Est de Vervins et à 4km au Nord-Nord-Ouest de Rozoy sur Serre.

    Coordonnées du bourg :

49° 44′ 32″ N 4° 7′ 9″ E
 49.742222°  4.119167°

 

L'église :

     L'extérieur :

La découverte

    En arrivant dans le bourg, il est impossible de ne pas voir l'église tant elle est imposante et majestueuse. Évidemment, sa couleur rouge due à la brique me surprend (Votre Chevalier Dauphinois est plus habitué aux constructions en pierre).

  Très souvent pour une église fortifiée, c'est le clocher qui est la défense principale, mais pour Archon, il est trop fin pour devenir un système défensif.

Mais où sont les défenses ?  (quel suspense !)

Une bretèche pour protéger la fenêtre 

L'enquête commence

    Le 1er indice se situe coté nef. Sur la façade Sud au dessus d'une fenêtre apparaît une petite bretèche. Symétriquement opposée (sur l'autre face) existe une construction en encorbellement haut perché. Je peux donc en tirer 2 conclusions :

 1 - Une salle de repli doit exister au dessus de la nef.

 2 - Ces 2 petites bretèches sont inefficaces pour une protection globale.

 

A quoi sert ce contrefort ?

    Le plus surprenant est l'absence de transept et surtout la présence d'un puissant contrefort qui tranche avec les classiques contreforts à larmiers aux angles.

  La présence de pierres à la base de cette construction en brique est encore plus surprenante.

Pourquoi est il si puissant et percé ?

 

Les tours

   En regardant (à l'opposé de la nef) à travers le contrefort, je découvre une tour flanque. A sa base, le fruit important me fait penser aux assises des constructions médiévales. Par contre, les petites fentes ne ressemblent pas aux archères (voir vocabulaire ) du Moyen Âge mais aux systèmes défensifs pour arme à feu début renaissance.

 

La porte d'entrée

  En faisant face à la porte d'entrée, je constate que cette tour n'est pas seule. Ce sont deux puissantes et hautes constructions qui encadrent l'entrée de l'église. Sous le toit, un chemin de ronde relient les 2 tours assurant une parfaite défense en encorbellement au dessus de la porte.

 

    L'intérieur :

      En entrant dans l'église, je comprends rapidement qu'il me sera impossible de visiter les tours. La faible hauteur sous plafond (par rapport à la hauteur de l'église) confirme ma présomption d'une salle de repli (non visitable).

   Ne pouvant obtenir plus d'information dans cette nef unique trop aseptisée, je ressors déguster le doux soleil Picard.

 

 

Histoire de l'église :

* Au 12ème siècle , construction d'une première église (à vérifier).
* Au 16ème siècle , construction de l'église actuelle.
* Durant les guerres de religion, l'église est fortifiée (à vérifier).
* Vers 1699, l'église est réparée.
* Vers 1793, les 2 tours coté nef sont instables. Elles sont détruites.
* En 1932, l'église est inscrites aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de l'église, dédiée à   Saint Martin, est libre et gratuite. La visite des tours et de la salle de repli est interdite.

 

Deux puissantes tours rondes protègent l'entrée

Vers Menu
églises
fortifiées
de France
Cliquez pour revenir au menu des églises fortifiées   Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 02

Vers Menu châteaux et églises de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 29/07/2011 22:53


Si j'ai bien saisi, cette église possédait 4 tours, avant (?) Elle devait encore plus en imposer, alors.
Point ne pensais qu'il put y avoir une telle diversité d'églises fortifiées dans ce royaume. Merci de nous les faire découvrir, Chevalier.
Aucune réponse pour le contrefort percé ?


Le Chevalier Dauphinois 31/07/2011 10:38



 J'ai visité des centaines d'églises fortifiées (ou l'ayant été), leurs architectures sont toutes très différentes. Même si les contructions plus simplistes ne possèdent qu'une
bretèche ou une petite tour, elles ne se resemblent jamais.


  L'avantage par rapport aux châteaux forts c'est qu'elles sont beaucoup moins ruinées. D'autres églises surprenantes seront publiées durant les 5 prochaines années (à raison de 2 par
mois).


  Le contrefort percé me surprend aussi. Les 2 personnes que j'ai croisées n'avait pas d'explication.



Aniort Jean 29/07/2011 18:25


je te comprend , j'ai fais pareil sur mon fof , y'a des sites hors moyen-age qui meritent bien un petit article et quelques photos , j'aurais fais pareil a ta place


Le Chevalier Dauphinois 31/07/2011 10:40



Parfois, une églises est reconstruite sur les bases d'une ancienne ou en utilisant les matérieaux de la 1ère... Alors, je me dis que la "dérogation" est acceptable.


  Et puis, si l'on imagine que les fentes de tir sont presque des archères, l'église est "de mon siècle". ;)



Aniort Jean 29/07/2011 07:59


bien curieuse eglise , du massif en tout cas


Le Chevalier Dauphinois 29/07/2011 18:07



Le Thiérache est une province riche en églises fortifiées. Certes, peu sont médiévales, donc ces fortifications ne devraient pas être dans mon blog. Mais ignorer cette richesse défensive serait
une erreur.


.. Alors, je fais une légère infraction à mon serment de ne montrer que des fortifications construites avant 1493.