Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 07:30

 

 

Département 02 - AISNE

 

 

 

Le bourg :

Voyez vous au loin mon Graal ?    Situation :   (--> le voir sur une carte)

      Le petit village de Beaurevoir est situé à 16 km au Nord de Saint Quentin, à 11km à l'Ouest de Bohain en Vermandois et à quelques kilomètres au Sud de la frontière avec le département du Nord.

 

  Coordonnées :

49° 59′ 50″ N

3° 18′ 35″ E
 49.997222° 3.309722°

 

 

 

Le château :

     L'extérieur :

La découverte

    J'adore les régions de plaine car les constructions, même en ruine, sont visibles de loin. C'est donc avec plaisir que je dévore des yeux ce qui devrait être le château fort de Beaurevoir.

   Soudain j'ai une doute. Je pensais visiter une ruine de château et je ne vois qu'une tour sur une motte.

Est ce le vestige du château ou les restes d'un moulin ?

 

 

L'enquête commence

* Il n'y a pas de sentier spécifique pour atteindre la ruine, il faut emprunter un chemin agricole pour tracteur (un peu boueux le jour de ma visite).

* Plus j'approche de la motte et plus je suis convaincu que cette construction n'est pas un moulin.

* La Tour Jeanne d'Arc (voir explication dans l'historique) est devant moi.

* Bien qu'il n'y ait aucune preuve que "Notre Héroïne Bouteuse d'Anglois" fut enfermée dans cette tour, je suis fier d'être face à cette ruine historique.

 

 

Je me sens une âme de peintre devant ce paysageReste-t-il des indices défensifs ?

* Les années n'ont pas été très respectueuses du château de Beaurevoir, puis les hommes depuis 3 siècles n'ont pas ressenti de pitié devant cette tour.

* C'est donc un bâtiment très en ruine et surtout très mal consolidé qui s'offre à moi.

* Les parpaings modernes ont remplacé la pierre. Les ouvertures ont été rapidement obstruées.

* Il n'y a que les fondations qui ont été soigneusement reprises avec élégance.

* Sur cette ruine où les pierres ont les rides des ans, il est impossible de distinguer archère, crénelage, mâchicoulis (voir vocabulaire).

 

 

    L'intérieur :

* Il n'y a pas de porte accessible ni d'ouverture pour découvrir les entrailles de la tour.

* Je me console en admirant le paysage de l'Aisne et en me remémorant la pensée de Camille Jullian..

 

 

 

Histoire du château :

* Vers 1310, un château est construit sur une petite colline.

* Durant le 14ème siècle, ce château, frontière avec l'Escot subit de nombreuses attaques.

* En 1430, sous la surveillance de Jean de Luxembourg, Jeanne d'Arc est transférée du château de Beaulieu (dans l'Oise) à celui de Beaurevoir.

* Durant cet an de grâce 1430, la Pucelle d'Orléans tente une évasion. Elle est reprise puis transférée quelques mois plus tard dans un lieu plus sécurisé.

* Au 17ème siècle, Louis XIV (voir liste des rois) ordonne la démolition du château de Beaurevoir.

* En 1920, la tour de guet nommée Tour Jeanne d'Arc est classée aux Monuments Historiques.

* Durant le 20ème siècle, les ouvertures sont bouchées pour consolider la ruine et un toit est posé évitant les infiltrations d'eau.

* En 2011, le maire de la commune ne peut pas trouver les fonds pour sécuriser le site fragile.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur de la tour est libre et gratuite. La ruine étant fragile, le risque de recevoir une pierre existe.

 

 

Je vois l'infini et même encore plus loin !

 

   Cliquez pour aller au menu des Châteaux du 02

Vers Menu châteaux de l'Aisne

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Picardie : 02 60 80
commenter cet article

commentaires

chevalierpourpre 21/08/2012 16:13

je demeure a quelques kilomètres de la tour jeanne d'arc et cela me peine de la voir dans cette état
et de savoir qu'elle risque de disparaître dur dur

Le Chevalier Dauphinois 21/08/2012 18:22



  Il y a dans notre Royaume tant de ruines, tant de bâtiments à consolider et si peu d'argent, que des choix sont faits dans les bureaux de Paris...... C'est ainsi que cette tour se lamente
seule, oubliée des énarques de la Capitale.



Tata Tounette62 08/01/2012 19:15

Ces parpaings modernes font une vilaine cicatrice à cette tour ! Dommage qu'ils n'aient pas continué à rénover de la même manière que pour les fondations !

Le Chevalier Dauphinois 10/01/2012 13:55



  Certes, les "pierres" du 20ème siècle ne sont point belles.  Même si ces parpaings ne sont pas très esthétiques, provisoirement ils empêchent la chute de ce bâtiment "historique". Il
faut espérer qu'un jour un mécène redonne vie à ces vieilles pierres.


   J'ai vu tant de châteaux oubliés devenus ruines informes que cette consolidation provisoire me donne de l'espoir.



virginie B 08/01/2012 10:34

en avant http://faistoilabelle.wordpress.com/2012/01/08/jai-fait-le-tour-de-la-france/

Le Chevalier Dauphinois 10/01/2012 13:44



 La variété des couleurs, l'horizon si réel, la fraicheur de la ruine et le silence ont été mes plus grandes surprises dans ce département où je n'avais jamais mis mes chausses. Un bonheur
unique que je n'avais point imagién avant de partir en croisade.



SUTOR 07/01/2012 13:36

Chacun de vos reportages est une poésie. C'est important la poésie : ça tonifie le coeur et ça aide à prendre des décisions. Ainsi, c'est en lisant Blaise Cendrars évoquant la petite Jehanne de
France que j'ai trouvé le prénom de ma fille.
Meilleurs voeux pour 2012 Sire Chevalier !

Le Chevalier Dauphinois 10/01/2012 13:37



Quel merveilleux compliment, merci.


  Je tente de faire rêver le lecteur dans mes proses. J'essaie de lui donner envie de venir visiter le site et pourquoi pas de lui donner l'idée de passer quelques jours de vacances à
découvrir une région "autrement".


  Je n'ai pas la prétention d'être puriste en architecture ou en histoire médiévale. Je ne suis qu'un troubadour montrant avec un œil différent.



Esclarmonde 07/01/2012 09:00

Je n'aime pas trop les plaines céréalières personnellement et il est vraiment dommage que l'on ai utilisé des parpaings pour consolider cette pauvre tour et avec les restrictions budgétaires, il va
être de plus en difficile de trouver des fonds pour sauver des vestiges de notre passé. Bonne journée d'hiver chevalier
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 10/01/2012 13:29



  Étant un "Chevalier Des Montagnes", j'avais aussi une réticence face aux régions plates. Mais j'ai découvert des images uniques, des infinis, des couleurs qui m'ont donné beaucoup de
plaisir.


 De plus, l'architecture du hameau et la gentillesse des habitants m'ont donné envie d'y retourner.