Translation




 

 

 
 
French to English French to German French to Italian French to Spanish
French to Japanese French to Korean French to Russian French to Chinese (Simplified)
 

 

 
 

 

 

 

 

Ombre et lumière

13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 06:30

 

Département :   01  - Ain

 

Un château brique dans la verdure Le bourg :

    Situation   (--> le voir sur une carte)

       Le petit bourg de Bouligneux est situé à 33km au Nord-Est de Lyon, à 18km à l'Est-Nord-Est de Villefranche sur Saône et à 5km au Nord-Ouest de Villars les Dombes

     Coordonnées du château :

46° 1′ 27.22″ N 4° 59′ 28.49″ E
 46.024226°  4.991248°

 

Le château:
    L'extérieur :
La découverte
    Après avoir passé une semaine dans le Jura, je redescends lentement vers mon Dauphiné en souhaitant espionner les fortifications de mes anciens ennemis : Les Savoyards.

   Ne soyez pas surpris, une partie de l'actuel département de l'Ain appartenait aux Comtes de Savoie (voir liste). Tout en me cachant le long des haies, j'observe le château de Bouligneux proche d'un étang des Dombes.

Diantre !... Quelle curieuse architecture !

J'espère que point de soldat me surveille !


Première analyse

   Avec les années, la sécheresse et le manque d'entretien des étangs, l'eau n'effleure plus le rempart extérieur, mais il semble évident qu'au Moyen Âge, ce site fortifié était entouré d'eau, créant ainsi une 1ère défense.

 

Les systèmes défensifs

   Entourant le château, un rempart, partiellement arasé montre encore quelques fentes défensives  (archères droites ?) et systèmes de tir pour arme à feu.

 

Quelle asymétrie !

    Même si un château fort n'est pas souvent symétrique (à cause du terrain ou de l'amélioration, des armes d'attaque durant les siècles), les architectes s'arrangent toujours pour avoir un système défensif homogène. Hors, ce château ne montre pas une défense "logique".

   Regardez cette façade :

* Sur la droite, il y a une puissante tour ronde précédée par un rempart qui épouse sa forme.

* Alors qu'à gauche, la tour est anguleuse avec des angles morts.

  Cette asymétrie est visible sur toutes les faces.

Curieux n'est ce pas !

 

Un plan presque classique, pourtant....

Un plan peu classique

   Avec les années et les améliorations de confort, ce château fort montre une architecture et un plan curieusement asymétrique bien que conventionnel :

1 - Tour ronde (Donjon médiéval),

2 - Entrée,

3 - Échauguette d'angle,

4 - Rempart Ouest arasé au 20ème siècle,

5 - Tour défensive,

6 - Tour défensive,

7 - Tour défensive,

8 - Enceinte aménagée au 16ème siècle,

9 - Puits,

10 - Galerie à arcades,

11 - Logis.

 

       L'intérieur :

   Le château est une propriété privée non visitable

 

 

 Histoire du château : 

* Au 14ème siècle, Gérard de la Palud fait construire un château fort de forme parallélépipédique entouré d'eau.
* Au 16ème siècle, ajout d'un bâtiment accolé à la courtine.
* Au 17ème siècle, ajout d'un autre bâtiment (avec arcades) accolé à la courtine.
* Vers 1790, les tours du château (symbole de la noblesse) sont partiellement arasées.
* Au début du 19ème siècle, confisqué comme bien national, le château est transformé en ferme.
* En 1905, le rempart Ouest est abattu.
* En 1926, le château est inscrit aux Monuments Historiques.
* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis la route. Le château n'est pas visitable.

 

Une architecture presque irréelle

  Cliquez pour revenir au menu des Châteaux du 01 Vers Menu châteaux de l'Ain

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Chevalier Dauphinois - dans Châteaux en Savoie Médiévale : 01 73 74
commenter cet article

commentaires

Anne la Dauphinoise 15/04/2012 21:53

En fait, point ne sais le montant de la rançon de Louis de la Palud après Varey, mais je connais celle de François de la Palud après "ma" bataille en 1430, et qui le ruina: 8000 florins exigés par
le routier Rodrigue de Villandrando, pro-Dauphinois pour l'occasion (eh oui, même lui vint fouler mon sol natal)
... Pour la petite histoire, ce seigneur de Bouligneux perdit son nez dans la bataille, et s'en fit faire un en argent, d'où son surnom depuis lors: "nez d'argent".
... En 1431, il se vit confisquer son château de Bouligneux (par le bailli de Savoie, de son propre camp !) suite à des exactions, pillages etc... commis en Mâconnais en représailles contre le
comte de Clermont, son ennemi.
Même Amédée VIII s'engagea à pourchasser et prendre ce seigneur de Bouligneux. Pourtant, il semble avoir fini sa vie "tranquille", chez les Bourguignons, puis chez les Savoyards (c'est encore lui
qui fit emprisonner Bolomier à Chillon, puis le fit noyer dans le Léman)
... J'avais également rencontré un autre seigneur de ce château: Jean de la Palud, qui participa à une chevauchée vers Allevard en 1325.

Le Chevalier Dauphinois 16/04/2012 12:47



Incroyable  !..... En découvrant ce petit château durant ma promenade dans les Dombes, et en le photographiant, je ne pensais pas qu'une si dense histoire  ses héritiers eurent.


   Au début de la rédaction de l’article, je ne savais pas s'il fallait le nommer "Maison Forte" ou "Château". J'ai donc fait le bon choix.



Domi de domandalas 15/04/2012 17:20

j'adore, un reportage intéressant, passionnant, belles photos, Domi

Le Chevalier Dauphinois 15/04/2012 20:11



Lorsque le château est original, lorsque la région est belle, il est facile de proser tant les mots sortent facilement le ma plume.



Guilmetayer 14/04/2012 14:40

C'est une belle asymétrie !

Le Chevalier Dauphinois 14/04/2012 14:56



L'asymétrie est la richesse de ce petit château de plaine. Le contraste entre formes anguleuses et tours rondes est fascinant.



Esclarmonde 14/04/2012 09:38

J'ai traversé les Dombes il y a trois ans et j'ai été surprise du côté agréable de cette région, beaucoup de verdure... La construction en brique ne me surprend pas dans cette zone où il n y a
guère de pierre, la bizarrerie de la construction ne me saute pas aux yeux vu que je n'y connais pas grand chose, mais il est très beau en tout cas.
Dans une quinzaine de jours, je me rend chez mes amis cathares et je ramenerais probablement plein de photos de vieilles pierres... Bon week-end
Esclarmonde

Le Chevalier Dauphinois 14/04/2012 11:16



   Le contraste entre les châteaux des départements du 11 et 66 et ceux du 01 est important. Pierre contre brique, haut perché et sec contre plaine et petit lac. Cette variété me
fascine et me donne plus d'idée de balades et photos.


Quelle chance tu as !.. Je n'ai point prévu d'aller là bas cette année. L'Ouest sera ma destination... Et il y aura du nouveau.



Anne la Dauphinoise 13/04/2012 22:31

B ien sûr, point ne connais cet étrange castel
O ffrant ces lignes osées, pourtant il me rappelle
U n brin d'histoire des personnes l'ayant habité:
L ouis de la Palud à Varey l'ai encontré
I l fut mis à rançon par les preux Dauphinois
G ain mérité pour une victoire, comme il se doit.
N 'a eu François de la Palud que même misère
E n mil quatre cent et trente fut vaincu sur "mes terres".
U n aperçu ai désormais du château du
X IV ème siècle de ces seigneurs de la Palud.

Le Chevalier Dauphinois 14/04/2012 08:42



  En ces terres Savoyardes, les Dauphinois ont gagné quelques batailles. Point je savais que argent fut aussi encaissé. Peut être aurais je du demander l'accès au château car vainqueur je
fus par mes ancêtres..... Mais même le droit d'asile s'est perdu, et à la porte je resta.